Réalisation du projet d’écriture d’un conte: la phase d’écriture

By 1 February 2014

2.2. La phase d’écriture.

Après ces trois semaines d’études préalables du conte, les enfants étaient vraiment désireux de se lancer dans leur propre production. Ils étaient motivés par l’envie de créer un recueil de contes, commun à toute la classe, mais qui serait ensuite lu aux parents, et partagé avec d’autres classes de l’école. Ils étaient impatients de voir figure leurs noms en bas des pages. Pour mener à bien cette dernière phase de mon projet j’ai décidé, lors de la dernière semaine, de consacrer trois fois deux séances de 45 minutes à la production de nos contes. Ces enfants n’ayant jamais été confrontés à une tâche d’écriture aussi importante, il m’a semblé nécessaire de découper la production en trois grandes phases…

* SEANCE 1 : choix de la trame du conte (puis du titre) en complétant pour cela la dernière colonne du tableau de la séance 5.

: écrire la ‘’carte d’identité ‘’ du héros.

: commencer à rédiger la situation initiale en s’appuyant sur l’aide distribuée.

LA STRUCTURE DU CONTE

SEQUENCE : Le conte SEANCE : n°5

NIVEAU : CE2

DUREE : 1 heure

COMPETENCES : découverte du sens : « saisir l’essentiel d’un texte », « prélever des informations ponctuelles », « accéder à une compréhension fine ».

OBJECTIFS : – faire saisir aux enfants la structure du conte

– préparer les élèves à l’écriture de leur propre conte

MATERIEL : – reprendre les photocopies des contes de ‘’Merghen ‘’ et du ‘’Petit Chaperon Rouge ‘’

– tableau sur la structure du conte (à construire collectivement)

DEROULEMENT : – reprendre les contes de ‘’Merghen ‘’ et du ‘’Petit Chaperon Rouge ‘’ : lecture collective

– PAR GROUPES DE 2 : faire trouver les éléments récurrents du conte.

CONSIGNE : « Nous avons lu et travaillé beaucoup de contes jusqu’à maintenant, et j’aimerais que par groupes de 2 vous trouviez ce qui revient tout le temps dans un conte ».

– PHASE COLLECTIVE : mise en commun pour dégager les principaux éléments qui sont les thèmes du tableau

– PHASE INDIVIDUELLE : faire remplir au crayon à papier les cases du tableau élaboré collectivement.

– PHASE COLLECTIVE : correction et mise au propre.

TITRE DU CONTE LE PETIT CHAPERON

ROUGE

MERGHEN
LE HEROS le Petit Chaperon Rouge Merghen
LE PROBLEME doit amener une galette à sa grand-mère, mais ne doit pas se faire dévorer par le loup. doit réussir 3 épreuves pour épouser la fille du vieillard
LES AMIS la grand-mère et le chasseur

(autre version)

les animaux : poisson, rennes, fourmis.
LES ENNEMIS le loup le vieillard qui lui pose des épreuves
LES OBJETS la galette, le pot de beurre les bottes de fer, l’anneau d’or, les sacs de blé
LES LIEUX la forêt, la maison de la grand-mère la taïga et le village du vieillard
LA FIN mort du Petit Chaperon Rouge et de la Grand-mère ou mort du loup. (autre version) il se marie et il est riche

* SEANCE 2 : rédaction du déroulement et de l’action centrale (phases 2, 3 et 4 du modèle de Larivaille ).

* SEANCE 3 : écriture de la situation finale, début de mise au propre pour les plus rapides.

* SEANCE 4 : fin de mise au propre, choix du titre du recueil, dessins pour illustrer les productions.

J’ai choisi de mettre en place trois jours de suite ( le mardi, le jeudi et le vendredi ), deux séances de 45 minutes par jour. Il me semblait en effet important que les enfants puissent très vite élaborer un deuxième jet d’écriture, pour ne pas que cette production leur semble à force rébarbative. Les élèves commençaient donc l’écriture le matin, je corrigeais leurs productions à midi, puis ils reprenaient leur travail ( 2e jet ) l’après-midi en tenant compte des remarques annotées.

Les actions d’écriture et de réécriture s’effectuaient donc, à chaque fois, sur une partie du conte. Il me semblait plus facile que les enfants retravaillent leur conte au fur et à mesure, plutôt que de le reprendre plusieurs fois dans sa globalité (ce qui aurait sûrement été cause de découragement ).

SEQUENCE : écriture d’un conte.

COMPETENCES : expression-écrite : narration ( terminer un récit, créer un récit avec ou sans support, modifier un récit).

OBJECTIFS : écrire un conte en respectant les différentes étapes, la chronologie du récit, la structure du conte.

: réinvestir ce qui a été vu lors des phases préparatoires.

* SEANCE 1 : Ce sont les enfants eux-mêmes qui, collectivement, ont émis de nombreuses idées pour remplir les lignes vides du tableau de la séance 5. Voici ce qui est ressorti…

– le héros : un chasseur, la Princesse Gertrude, un prince, un poney, …

– son problème : une sorcière veut tuer le héros, une princesse est emprisonnée, …

– les amis : un chasseur, un animal, une fée, un vieux monsieur, ….

– les ennemis : un animal, un géant, un chasseur, un esclave, un sultan méchant… Quelques enfants en manque d’inspiration ont repris ces suggestions. Les élèves menaient

pour la première fois une activité d’écriture aussi importante. Quelques-uns étaient motivés, mais avaient également très peur de se lancer dans cette tâche, peur de ne pas savoir quoi écrire, ou de ne pas écrire un ‘’vrai ‘’ conte. Une source de motivation importante tenait également dans la liberté de fonctionnement qui était laissée aux élèves ? Ceux-ci pouvaient en effet choisir de travailler individuellement, ou par groupe de 2, le choix du partenaire étant effectué, la plupart du temps, par affinité. Cela a permis de stimuler certains qui n’osaient se lancer seul dans une production.

SEANCE 1

DUREE : 45 minutes

STRUCTURE : individuellement ou par groupes de 2.

OBJECTIFS : écrire la trame générale de l’histoire, la carte d’identité du héros, puis rédiger la situation initiale.

DEROULEMENT : faire remplir le tableau sur les éléments récurrents du conte : proposer plusieurs possibilités par ligne, pour les enfants qui n’auraient aucune idée .

: établir la carte d’identité du héros.

CARTE D’IDENTITE DE MON HEROS *sexe : masculin – féminin
*prénom :
*physique : (taille, yeux, cheveux, bouche, …)
*signe(s) particulier(s) :
*caractère : (gentille, douce, amusante, polissonne, …)
*son problème :
*son rêve :

: commencer à écrire la situation initiale en s’appuyant sur l’aide distribuée

Il m’a semblé important de leur distribuer une petite aide pour les guider dans cette tâche rédactionnelle. Cette aide a été pour certains un véritable support et appui, alors que d’autres ne s’en sont servis que pour ‘’valider ‘’ ce qu’ils avaient déjà rédigé.

ECRIS TON CONTE…

Respecte ces étapes :

1) Il était une fois…. : choisis ton héros, dis son nom, fais-en la description.
2) Il habitait (un château, une vieille maison, une cabane, …) : choisi et décris avec des détails son lieu de vie.
3) Mais…. : quel est le problème du héros ?Que veut-il ? De quoi, de qui ou de quels objets a-t-il besoin ?
4) C’est ainsi… : soit il part de chez lui pour trouver ce qu’il cherche, soit il reste chez lui et il lui arrive quelque chose.

Quand tu introduis d’autres personnages, parles-en (leur caractère, …) et décris-les.

L’après-midi : les enfants reprennent l’écriture de leur situation initiale en tenant compte des remarques annotées.

SEANCE 2

DUREE : 45 minutes

STRUCTURE : individuellement ou par groupe de 2

OBJECTIF : écrire l’action centrale du conte (péripéties) en respectant la trame de l’histoire définie en séance 1 (cf. tableau).

DEROULEMENT : distribuer la deuxième partie de l’aide, la lire collectivement.

: continuer l’écriture du conte (en s’aidant de l’aide pour ceux qui le veulent ).

LE CONTE (2)

Fin de la première partie : ton héros a un problème et il cherche à le résoudre…

1) Première épreuve : il lui arrive quelque chose et il fait appel à des amis, ou il utilise des objets magiques ; OU il doit se rendre quelque part ou chez quelqu’un (décris ce nouveau lieu ou ce nouveau personnage) : comment fait-il ? qui ou quoi l’en empêche ? …

2) Deuxième épreuve : il lui arrive autre chose, OU il doit ramener un objet magique, OU on lui lance un défi… Raconte quels exploits il doit accomplir pour y parvenir (et qui ou quoi l’aide)…

3) Troisième épreuve : par exemple, ce que cherche ton héros est enfermé dans une pièce mystérieuse dont la clé est gardée par qui ? Par quoi ? Comment ton héros obtient-il la clé ? (la ruse, en se battant, en utilisant un objet magique, …).

Cette deuxième partie de l’aide devait être perçue comme un exemple de ce qui pouvait être fait : il n’y avait aucune obligation de respect des différentes suggestions, et d’ailleurs, les points de suspension laissaient libre court à l’imagination. Les enfants ont par contre, respecté dans leur grande majorité cette succession de trois épreuves.

SEANCE 3

DUREE : 45 minutes

STRUCTURE : individuellement ou par groupe de 2

OBJECTIF : écrire la situation finale

DEROULEMENT : – prendre un temps de discussion collective avec les enfants pour trouver de nombreuses situations finales possibles. Noter les différentes propositions au tableau.

– chaque enfant, ou chaque groupe, retourne à sa production.

SEANCE 4

DUREE : 45 minutes

STRUCTURE : individuellement

OBJECTIF : donner ‘’une identité commune aux productions ‘’ : regrouper toutes les productions individuelles dans LE recueil de contes de la classe.

DEROULEMENT : – Chaque enfant recopie au propre sa production

– Chaque exemplaire est donné à la maîtresse ; pour les contes écrits par groupes de 2, les noms des deux auteurs sont mentionnés.

– Les enfants illustrent le thème de leur conte à l’aide de dessins.

– Choix d’un titre collectif . De nombreuses propositions sont données par les enfants, puis notées au tableau. Vote à main levée.

– Production d’un dessin pour la page de garde, et choix collectif du dessin qui illustrera la première page du recueil.

Les enfants ont énormément participé et se sont beaucoup investis pour trouver un titre au recueil de la classe . Il y a eu entre autres : ‘’Histoires pour s’endormir ‘’, ‘’Les contes des CE2 ‘’, ‘’Histoires de rêver ‘’, ‘’Contes et merveilles ‘’, ‘’ Les mille et une nuits ‘’, ‘’bonne nuit ‘’,… Le vote à main levée a privilégié en grande majorité ‘’Histoires pour s’endormir ‘’.

Le conte : motivation pour l’écriture ?
Mémoire de fin d’étuds
I .U.F.M. de MONTPELLIER

Sommaire :
Introduction
Première partie : le projet
1. Contraintes et justifications d’un projet d’écriture
2. Un conte mis en chantier
Deuxième partie : la mise en oeuvre
1. De l’analyse d’une structure aux opérations de planification
2. La rèalisation du projet
Troisième partie : bilan et analyse
1. Quelles conclusions tirer de ce projet
2. Analyse succinte et globale des productions
3. Prolongements possibles et autres jeux d’écrits sur le conte
Conclusion