Le handicap et la place au sein de la structure RH de l’entreprise

By 10 August 2013

I. L’entreprise

A. Présentation Générale

La Garantie Mutuelle des Fonctionnaires (GMF) est une société d’assurance mutuelle créée en 1934 par des fonctionnaires pour des fonctionnaires.

Le premier président est Louis MONCOND’HUY, directeur d’école.

Cette société compte 6014 collaborateurs, 390 agences et 3 129 700 clients appelés « sociétaires » dont une grande partie regroupe des agents du service public (personnels de l’État, de la fonction publique, personnels des entreprises et établissements publics) et ayants droit.

La GMF place des contrats et des services en assurances de biens et de personnes en matière d’assistance, de prévoyance, de protection juridique, d’épargne ou de produits financiers.
La présidence actuelle est occupée par Thierry DEREZ. La direction générale est constituée de 5 branches : Groupe GMF, Assurances GMF, Finances, Secrétariat Général et Assistance Indemnisation Services (AIS).

Le domaine de la Communication Institutionnelle est assuré par un secteur à la disposition des 5 directions, ce qui permet de veiller à la cohérence et à la complémentarité des messages adressés aux sociétaires comme au personnel.

Organigramme des directions
Organigramme des directions

Géographiquement, le siège de l’entreprise est majoritairement situé sur Paris. La présidence se situe place des Cinq Martyrs du Lycée Buffon, les directions sont réparties sur deux immeubles : l’une, rue de Prony à Paris, l’autre, rue Anatole France à Levallois-Perret.

B. L’entreprise et le handicap

La Direction des Ressources Humaine de GMF Assurances s’est engagée dans une démarche volontariste afin de promouvoir les principes de non-discrimination, de mixité et de diversité. Ainsi, un accord d’entreprise en faveur du maintien dans l’emploi et de l’insertion des travailleurs handicapés, a été signé le 2 février 2006.

Cet accord a pour objectifs :

– de maintenir l’emploi des salariés en situation de handicap,
– d’intégrer l’emploi de personnes handicapées dans la gestion des Ressources Humaines,
– de mener une politique volontariste en matière d’embauche,
– de suivre et d’accompagner les salariés reconnus travailleurs handicapés.

Pour la mise en œuvre de l’accord, la Mission Handicap a été créée .Elle a pour mission de mettre en place une politique d’insertion et de maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. Celle-ci, sous la responsabilité de Jean-Jacques SUDRE, est rattachée au pôle développement de la Direction des Ressources Humaines (DRH).

Organigramme des Ressources Humaines :
Organigramme des Ressources Humaines

Organigramme du pôle développement de la DRH :
Organigramme du pôle développement de la DRH

Au titre des orientations citées supra, l’entreprise a signé le 26 mars 2007, une charte témoignant de son engagement en faveur du pluralisme et de la diversité qui se nomme : La Charte de la Diversité dans l’Entreprise.

C. Ma place au sein de la structure RH

Le stage de fin d’études s’inscrit dans le cursus du Master II Technologie et Handicap de l’université de Paris 8. Il a pour objet de permettre à l’étudiant de mettre en pratique les outils théoriques et méthodologiques acquis au cours de sa formation, d’identifier ses compétences et de conforter son objectif professionnel.

En ce qui me concerne, ce stage s’est déroulé au sein de la Mission Handicap de GMF Assurances sise au 76, rue de Prony à Paris, sur la période du 8 mars au 13 août 2010, soit 23 semaines. Le temps de travail au sein de l’entreprise était fixé à 35 heures hebdomadaires. Mon encadrement se constituait d’une part, de l’équipe pédagogique universitaire du Master Technologie et Handicap et, d’autre part, de mon tuteur de stage, Jean-Jacques SUDRE, responsable de la Mission Handicap de GMF Assurances.

Ma principale mission consistait à évaluer et à établir un point de situation de l’accessibilité des agences GMF d’Ile de France, qu’il s’agisse de l’accueil des sociétaires en situation de handicap ou de l’intégration de travailleurs handicapés.

Parallèlement, j’étais chargée d’effectuer un travail de recherche sur les technologies de compensation du handicap, dans le but de constituer un catalogue des principaux produits technologiques proposés sur le marché, leur description et leur coût moyen.

L’utilité de ces données consiste prioritairement à compléter l’analyse des besoins lors d’un aménagement de poste et à fournir des contacts utiles pour l’adaptation de celui-ci.

En outre, il m’a été confié la tâche d’accompagner, pour un temps, la pratique de la Langue des Signes Française (LSF) d’une conseillère malentendante, Madame L., à l’agence de Montparnasse à Paris. Ce suivi consistait à rencontrer régulièrement cette personne afin d’échanger en Langue des Signes Françaises et de procéder à une réflexion sur la prise en charge des sociétaires sourds ou malentendants.

En complément de ces missions, ma participation à quelques réunions et la prise en charge d’une sensibilisation à la surdité m’ont permis d’aborder la notion d’intégration dans l’entreprise.

Lire le mémoire complet ==> (La problématique du handicap dans l’entreprise : l’accessibilité des conditions de travail et de l’offre de service)
Rapport de stage M2 – Sciences Technologie, Santé (STS) – Spécialité : Technologie et Handicap
Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis – Master HANDI