Infrastructures du e-learning : les plates-formes de e-learning

By 6 July 2013

II – Quelle solution opter ?

On se lasse de tout, excepté de comprendre. Virgile

II.1. Infrastructures du e-learning
II.1.1. Principales plates-formes de e-learning

Editeur/Solution Type d’offre Prix Clients Commentaire
INTERWISE avec MILLENIUM Campus virtuel : cours magistraux en Web conférence avec possibilité de travail collaboratif (partage d’applications/documents). Gestion active des participants (prise de parole…) Nombre d’heures prédéfini (15 à 25 dollars l’heure) Licence, 100 à 150 dollars par utilisateur, inter- échangeable entre les salariés. Non communiqué. Fortement axée sur l’audiovisuel pour classes virtuelles synchrones.Mise en œuvre lourde, mobilisation d’un tuteur et téléchargement de fichiers rich- média.
CENTRA avec CONFERENCE et SYMPOSIUM Gestion et de diffusion de contenus.Création de sessions de formation avec diffusion en streaming.Partage d’applications, outils d’animation de session (votomètre…), co- browsing vers d’autres sites Internet… 25 000 dollars pour le serveur Licences nominatives pour 200 dollars par utilisateur Licences concurrentes à 2000 dollars. Infoconvergence (organisme de formation) pour la bureautique ou les langues) Concurrent direct d’Interwise, cette plate-forme se destine également aux classes virtuelles en mode synchrone. Elle implique des contraintes assez fortes en terme de bande passante.
M2S Production et diffusion de supports de formation.2 serveurs d’apprentissage et de diffusion de contenu. Création de groupes de formation, allocation ou suppression de séquences de formation selon le niveau des groupes. Outil de conception de cours multimédias : 30 modules de formation bureautique (Microsoft, Lotus) Achat de licences par cours et par utilisateur pour un prix moyen de 550 francs par utilisateur. La Deutsche Post pour former à la bureautique et au management ses 320 000 collaborateurs Les fichiers de contenu sont dans un format propriétaire (.wit) mais permettent d’industrialiser la production de contenu. Compatibilité AICC.
SmartCanal Plate-forme d’agrégation de contenu et d’auto- évaluation.Solutions : de l’université virtuelle à l’espace formation.Plus de 300 formations (de l’architecture Windows aux mathématiques financières). Plates-formes Docent et Saba pour gérer les apprenants, l’administration des groupes, le suivi des performances et des progrès via des statistiques… La formule la plus courante est la location, soit environ 1000 francs par an et par apprenant pour une formation. Non communiqué Fait partie de la Sun Développer Connexion (SDC). Dispose des serveurs Sun Enterprise 250 (1 Go de mémoire) garantissant des temps de réponse proches des CD- Rom (selon l’éditeur).
Lotus avecLearningSpace Solution haut de gamme permettant de mixer formation auto-dirigée, asynchrone (forum) et synchrone (dialogue et visioconférence temps réel).Authentification des utilisateurs, catalogue des cours, gestion par groupe et suivi des parcours de formation (évolution des modules de formation de façon personnalisée en fonction des progrès de l’apprenant). Facturation au nombre d’utilisateurs (licences par poste client): entre 300 et 400 francs par poste client France Télécom Formation : près de 25000 employés ont utilisé les dictaticiels pour des formations techniques ou commerciales. Il est possible d’intégrer un contenu issu d’applications de type Macromédia ou Office (auparavant seulement Notes). La technologie Sametime permettra d’intégrer des fonctions de communication temps réel. Compatible AICC
ANTALIS avec SYFADIS Une plate-forme française de formation professionnelle en ligne, permettant de créer des classes virtuelles et d’organiser des tutorats distants.Propose des outils de travail collaboratif tels que les forums ou les espaces de chat directement intégrés aux classes virtuelles A l’achat, 75 000 francs pour 100 utilisateurs.En ASP, loyer mensuel situé entre 2 800 et 3500 francs. Activ’Partnersou la Chambre de Commerce et de l’industrie de Paris. La plate-forme présente l’avantage de permettre à un tuteur de charger lui-même son contenu pédagogique en vue de créer un cours en ligne et de gérer ensuite les parcours de formation des apprenants.
SmartForce Plate-forme d’origine irlandaise + didacticiels de formation (environ 4000 heures disponibles : bureautique informatique, gestion). Les fonctions sont disponibles à la carte : depuis l’université virtuelle jusqu’ à la constitution de parcours de formations à la carte. Quelques centaines de francs par utilisateur (accessible en intranet ou Internet). Le constructeur Dell pour ses clients : educateu.com Intégration de contenu ad hoc à partir de Dreamweaver et grandeportabilité de la plate-forme et du contenu grâce àla compatibilité AICC, SCORM, LRN et IMS.

Tableau 5 – Fournisseurs de plates-formes

Editeur/Solution Type d’offre Prix Clients Commentaire
IPROGRESS et ses logiciels PROGRESSION Logiciels d’auto-formation principalement bureautiques basés sur le la simulation de l’environnement à acquérir (langage Toolbook).Catalogue de 150 modules de formations Prix à l’usage, 175 à 250 francs le parcours de formation.Licence de formation à partir de 22 000 francs pour un groupe de 300 utilisateurs et plus. Danone ou Total Le langage Toolbook permet d’assurer un diagnostic précis des compétences de l’apprenant, et une adaptation dynamique aux possibilités de réponse lors d’un exercice. Migration intranet en cours.

Tableau 6 – Fournisseurs de contenu

Editeur/Solution Type d’offre Prix Clients Commentaire
Onlineformapro Catalogue de 200 modules de formations (CAO/DAO/ Bureautique, langues…) accessibles depuis Internet ou en intranet. Contenu développé en Flash et Java. Evaluation pré et post formation basée sur Net Perception. Principalement asynchrone avec validation automatique des exercices. Web call center ponctuel vers un tuteur. Tutorat en ligne payant par visioconférence :300 francs par mois. Déploiement en intranet, facturation au cas par cas. Sony : formation Outlook pour un effectif de 1000 salariés (à raison de 220 francs par salarié). Les technologies de développement des logiciels permettent de recréer des simulations accessibles sur des connexions même bas débit.Plate-forme complète avec des fonctions de suivi des parcours.
Brainpollen Plate-forme de diffusion de contenu pédagogique et de paiement sécurisé. Outil d’administration de suivi des progrès et de l’assiduité des apprenants. Applet java de gestion des licences et contrôle des connexions pour éviter toute fraude Intranet : pour 50 000 utilisateurs, 6 francs par utilisateur et par formation.Internet, 79 à 395 francs par utilisateur par abonnement annuel sur 1 formation. l’Hôpital de Dieppe : une trentaine de salariés qui se forment à Lotus Notes depuis le site Internet. Les contenus de formation pour l’entreprise proviennent de partenaires tels que Eduperformance. Possibilité de création de tutoriels (environ 180 sur le site) pour des formations plus grand public.
Mediapluspro Portail d’auto-formation en ligne tutorée conçu par le groupe d’édition informatique ENI. Couche logicielle développée à partir des fonctions Automation de Windows : pilotage à distance du logiciel à apprendre et commentaire en direct des manipulations effectuées par l’apprenant. Environnement réel donc. Forum de communicationasynchrone avec les tuteurs. Facturé à l’usage soit un coût de l’ordre de 100 francs par utilisateur et par titre (nom du logiciel). Les magasins Atac du groupe Auchan. La solution a été déployée à destination des directeurs de magasin, des caissières et des assistantes de direction. La formation est exclusivement bureautique à l’heure actuelle. Elle présente l’avantage d’être très modulable et très personnalisable puisque les modules sont subdivisésjusqu’à la commande (ex : apprendre à faire un tableau).

Tableau 7 – Portails de formation en ligne

Voici représentées schématiquement les différentes fonctions des plates-formes.

fonctions des plates-formes
Figure 4 – Les différentes fonctions des plates-formes

Le choix de la plate-forme adéquate devient délicat en raison d’une offre abondante (plus d’une vingtaine de produits) et mouvante et de la multiplicité des fournisseurs de plates-formes et de portails (incluant eux- même une plate-forme).

Principales plates-formes Principaux portails et prestataires
Ariadne
Academynet
CampusVirtuel
Course Info
Docent
E-cursus/e-savoir
Ingenium
LearningSpace
Luvit
Saba
Syfadis
Sylfide
TopClass
VirtualU
BlueU
Click2learn
FT Knowledge
Headlight.com
Hungryminds
OnlineFormapro
Pensare
SmartForce
Smart
Planet
Solstra
Toutapprendre.com
Viviance
M2S
Prestataires : Smartcanal, T3W, Interwise

Tableau 8 – Principales plates-formes

De manière synthétique, on peut identifier cinq grandes orientations qui permettront de choisir la plate-forme en fonction des priorités retenues. Ainsi on peut avoir un système de formation centré sur :

– Les cours, distribuer des cours vers des individus ou des groupes.
– La coopération, inter-stagiaires, formateurs, experts.
– Les compétences, établir une relation permanente entre formation et compétence.
– La documentation, mise à jour des documents et des offres.
– Répartition des fonctions et soucis d’indépendance entre portail et plate-forme.

Academy net Ariadne Campus virtuel CourseInfo DocentIngenium version.5 e-cursus, e-savoir LearningSpace version.4 Luvit version.3.0SabaSyfadis version.1

Sylfide

Plei@d TopClass WebCT VirtualU

Tableau 9 – Principales plates-formes présentes sur le marché français.

II.1.2. Synchrones et asynchrones, en direct ou en décalé

En France, l’intégration du e-learning reste encore embryonnaire comparé à nos voisins d’Outre-Atlantique. Aux États-Unis, on observe en effet un véritable engouement pour ces pratiques. Le e-learning représente environ 60% des dépenses de formation aux USA et 92% des grandes entreprises américaines ont déployé cette année un projet de ce type (source Arthur Andersen).

Une étude du cabinet Arthur Andersen portant sur un échantillon de 74 grandes entreprises françaises révèle que seules 8 d’entres elles ont mis en œuvre des solutions d’e-learning, principalement cantonnées aux langues ou à la bureautique. En fait, les principales réticences des entreprises porteraient sur le fait que les formations délivrées en interne sont le plus souvent des formations métier, impossibles à trouver sur le marché mais également le manque d’information sur les solutions existantes.

Cependant, il faut savoir faire le tri parmi tous les prestataires se déclarant « leaders du e-learning ». On distingue en réalité deux types de fournisseurs : les éditeurs et les développeurs de contenu.

Les éditeurs qui ont développé une plate-forme de diffusion de contenu avec des fonctions plus ou moins avancées en terme d’administration des apprenants, des parcours de formation. Par ailleurs, il faut distinguer les modes de formation proposés (synchrone, asynchrone, outils de travail collaboratif…). De nombreux éditeurs se sont positionnés sur ce type d’infrastructure dont l’un des poids lourds du logiciels, comme Lotus avec sa plate-forme Learning Space.

Mais ce type de dispositif retire les principaux bienfaits de la formation en ligne, censée affranchir des contraintes de temps et garantir des délais d’apprentissage plus courts. En effet, sur les plates-formes de type Interwise destinées aux cours magistraux, la visioconférence nécessite de mobiliser un tuteur et les moyens de communication entre apprenants et tuteurs peuvent paraître fastidieux (boutons de prise de parole, pour lever la main, etc.).

En revanche, les plates-formes qui permettent de diffuser des formations auto-dirigées, avec diagnostic préalable et évaluation des progrès en fin de module, semblent intéressantes, en particulier lorsqu’elles offrent des outils de communication asynchrone (forums) ou synchrones de type chat, qui peuvent s’avérer efficaces et peu contraignantes lors de difficultés ponctuelles sur une formation.

Ce type de plate-forme développe de plus en plus des outils de tracking des progrès des élèves et propose des technologies permettant d’adapter le contenu de façon personnalisée aux aptitudes ou difficultés détectées lors du parcours. La technologie Pathware de Macromedia, permet, par exemple d’obtenir ce type de paramétrage. Enfin la tendance est d’être compatible avec la norme AICC (Aviation Industry Computer Based Training Commitee), qui permet d’importer des contenus ou des modules applicatifs d’éditeurs externes, offrant ainsi une plus grande souplesse d’évolution.

Les développeurs de contenu, catégorie complémentaire à la première, peuvent également disposer de leurs propres plate-formes de diffusion. Ces derniers proposent en général un catalogue de formation générique fortement axé sur la bureautique ou encore les langues étrangères. Ils offrent en général des environnements d’apprentissage basés sur la simulation. Par ailleurs, certains disposent de pôles d’édition spécifiques ou d’outils de conception propriétaires, leur permettant de réaliser des contenus de formation à la demande selon le métier du client.

Lire le mémoire complet ==> (Etat de l’Art du E-Learning)
DU Modèles de l’Economie Numérique : Informatique – Economie – Management – Droit
Université Panthéon-ASSAS Paris II – Projet du module 4.1 : Management et NTIC