iAd : Une nouvelle compétence pour Apple

By 27 June 2013

IAD OU LA PLATEFORME PUBLICITAIRE D’APPLE – Chapitre II :
Section I — Introduction à iAd

§ 1 — Une nouvelle compétence pour Apple

Avec l’iPad, Apple vend un objet électronique sur lequel beaucoup de contenus circulent dont de la publicité. Ainsi on peut se demander si ce n’est pas là une occasion pour la firme américaine d’acquérir une nouvelle compétence, et donc de prendre position sur un nouveau marché.

Si l’on regarde en arrière lors des précédentes révolutions Apple, à chaque fois, la firme américaine a acquis une nouvelle compétence. Lorsqu’Apple a lancé l’iPod en 2001, ce baladeur numérique révolutionnaire, il a lancé en même temps l’iTunes Music Store, plateforme de téléchargement de musique légale et payante, et le but n’était pas l’iTunes Store, il s’agissait plus d’un service connexe. Petit à petit, Apple est devenu le premier marchand mondial de musique numérique.

Plus tard avec l’arrivée de l’iPhone, on assista à une révolution emmenée par ce nouveau type de téléphone. Mais aujourd’hui, si l’on parle beaucoup de l’iPhone c’est du à ses applications, et donc à l’AppStore d’Apple. A l’origine, lors de la sortie de l’iPhone, l’AppStore n’était pas prévu, il n’a été créé qu’un an après le lancement de l’iPhone, et aujourd’hui, il génère à lui tout seul d’important revenu. Apple a créé une sorte d’écosystème autour de ces produits.

On peut donc supposer qu’avec cet iPad, au grand écran, qui va permettre de visualiser des contenus, vidéos, écrits, images, et des sons, de la publicité peut venir s’incruster. Il y a un marché qui peut intéresser Apple.

§ 2 — iAd ou le pouvoir de faire de l’argent sur du gratuit

Et si Apple a mis la main sur une régie depuis peu, ce n’est pas un hasard. De la même manière que les concurrents d’Apple lancent leurs tablettes car ils ont appris des précédents succès de la firme américaine, Apple a appris de ces précédents succès, et sait que cela va peut- être l’occasion pour lui d’avoir un nouveau métier. Cet hiver, Apple a acheté la société Quattro Wireless 275 millions de dollars soit l’équivalent de près de 217 millions d’euros afin de bâtir son offre publicitaire. Présenté par Steve Jobs le 7 Juin, cette plateforme a été rebaptisé iAd (Ad pour Advertising, la publicité). iAd est directement intégré dans le nouveau système d’exploitation iOS4 désormais disponible pour les centaines de milliers de possesseurs d’iPhone et d’iPad.

iAd : Une nouvelle compétence pour AppleiAd est un outil qui va permettre de générer des revenus aux développeurs. Ils n’auront pas à s’occuper de la publicité, c’est la régie publicitaire d’Apple qui va insérer de la publicité dessus et qui leurs reversera 60% de la recette publicitaire. Apple affirme que son but n’est pas de concurrencer les géants du Net qui ont déjà investis ce marché mais « [d’] aider les créateurs d’applications gratuites ou pas chères à monétiser les programmes qu’ils développent pour l’AppStore ». Alors qu’Apple touchait déjà 30% de commission sur la vente des applications payantes, avec ces 40% empochés grâce à la publicité, Apple arrivera à toucher de l’argent sur des applications gratuites. Du génie !

On estime déjà qu’Apple pourrait se faire la première année 800 millions de dollars de recettes publicitaires. Des études montrent qu’en 2014, le marché de la publicité sur mobile dans le monde devrait atteindre 30 à 90 milliards de dollars soit 3 à 10%55. Apple est aujourd’hui bien positionné.

Lire le mémoire complet ==> (L’iPad ou l’hypermédia au service d’Apple)
Mémoire Master Professionnel « Droit des médias »
Université Paul Cézanne Aix-Marseille III