Des typologies du pouvoir des contrôleurs

By 16 April 2013

5. Des typologies du pouvoir des contrôleurs

A la suite de cette réflexion sur le pouvoir des contrôleurs, il nous appartient de représenter le pouvoir de ceux-ci en fonction de différents axes de lecture.

Concernant des services fonctionnels et donc ici des contrôleurs de gestion, Malleret (1993) propose de se poser trois questions :
– servent-ils ?
– à qui ?
– avec quelle autorité, quel poids dans la prise de décision ?

Il apparaît que les développements précédents ont pu apporter des éléments de réponse à ces trois questions, qu’il convient désormais de synthétiser.

Nous allons tout d’abord nous intéresser au rôle du contrôleur de gestion dans une optique d’autorité et d’interaction, représentée dans la matrice ci-après (Lambert, 2005, p.110). On retrouve là le cas de Topfringues, relativement en marge par rapport aux autres, ainsi que le cas de Coolagro où le contrôleur est assez puissant (du moins dans sa forme contrôle de gestion usine). Il est à noter que l’implication du contrôleur de gestion dans la prise de décision est entendue dans le sens large, c’est-à-dire que l’on tient compte à la fois de son implication théorique, formelle, mais également de son implication informelle, notamment via les jeux politiques, l’orientation des décisions grâce aux informations, ce qui explique le niveau élevé d’implication chez Coolagro.

typologies du pouvoir des contrôleurs de gestion

Reprenons à présent la typologie issue de la thèse de Lambert (2005, p.447). Celle-ci définit quatre idéaux types de fonctions contrôle de gestion :

Fonction…. Partenaire Discrète Garde-fou Omnipotente
Autorité Forte Faible Faible Forte
Client Local Local DG DG
Avantages Prise en comptede la dimension financière Managersresponsabilisés sur l’ensemble des questions liées à leur périmètre,

Créativité et réactivité favorisées

Primauté de laréflexion stratégique

Formation des cadres dirigeants

Prise en comptesystématique de la dimension financière
Risques Dérive en termesde gouvernance Contrôle interneGabegie Jeux politiquesGabegie MyopieInhibition des opérationnels
Rôles Aide à ladécision locale Mandat discretde vérification Formation descadres dirigeants

Légitimation

Centralisation dupouvoir

Si l’on adapte cette typologie aux entreprises étudiées ici, nous obtenons le résultat suivant :
Des typologies du pouvoir des contrôleurs

On retrouve donc sans surprise Topfringues en tant que fonction contrôle de gestion garde-fou, Coolagro en tant que fonction partenaire, et Superauto et Topélec entre garde-fou et discrète.

De manière générale, l’impression que le contrôleur de gestion ne dispose que de peu de moyens d’influence est confirmée. Nous avons repris ici les expressions contenant les mots « on peut » ou « on ne peut pas » qui ont pu être prononcées au cours des entretiens. La proportion de « on ne peut pas » et de « on peut juste dire » trahit les obstacles qui se dressent contre un contrôle de gestion puissant.

Rôle du contrôleur de gestion

Lire le mémoire complet ==> (Du rapport des contrôleurs de gestion au pouvoir)
Mémoire de fin d’études – Version non‐confidentielle
Université Paris – Dauphine – Master 2 Contrôle de gestion