Politique monétaire par Linden Lab : Gestion du Linden dollar opaque

By 9 March 2013

Linden Lab autorité monétaire auto proclamée régissant l’émission et la circulation du Linden dollar- Section 2. ;

L’autorité à la tête d’un système monétaire met en œuvre sa politique monétaire à l’aide d’instruments. De la même façon, Linden Lab devrait régir l’émission et la circulation du Linden dollar, ce qui implique la prise de décisions sur la gestion de cette monnaie et l’exécution de ces décisions.

§1. La conception de la politique monétaire par Linden Lab.

La politique monétaire est l’action par laquelle l’autorité monétaire agit sur l’offre de monnaie dans le but de remplir son objectif de stabilité des prix. Elle contrôle également l’évolution des cours sur le marché des changes.

A. Une gestion du Linden dollar opaque.

La façon dont Linden Lab gère l’émission et la circulation du Linden Lab manque de transparence. L’objectif de stabilité des prix ne semble pas être le sien. L’objectif constant et principal de Linden Lab c’est la croissance de l’économie de Second Life et l’une des façons de l’atteindre c’est l’émission de Linden dollars.

1. Une « politique monétaire » pas déterminée.

Le Linden dollar ne semble pas faire l’objet d’une « politique monétaire » élaborée et planifiée. Le conditionnel sur ce sujet est de rigueur car Linden Lab ne communique pas sur les méthodes de financement de l’économie de Second Life. Même les chiffres communiqués sur les montants des Linden dollars échangés apparaissent comme des tendances et non comme de véritables statistiques. Les commentaires des différents observateurs (journalistes, adhérents de Second Life, professionnels de la Banque…) sont parfois contradictoires. Le manque de transparence de Linden Lab sur ces activités monétaires au sein de Second life, est lié au fait qu’il s’agit d’une politique économique d’entreprise et non d’une politique monétaire.

2. Une politique économique d’entreprise.

Contrairement aux pratiques actuelles, la politique monétaire de Linden Lab s’apparente plus à une politique monétaire de type régalienne où politique budgétaire et politique monétaire ne font qu’une. En effet, Linden Lab est une société dont les ressources sont en partie issues de l’émission de Linden dollars. Par conséquent, le Linden dollar est un produit qui fait partie de son bilan. En France, on utilise les termes de comptabilité et de projet, aux États-unis, on parle de strategy et de business plan. Et la encore, il est difficile de connaître les résultats financiers de Linden Lab. Philip Rosedale reconnaît lui-même que Linden Lab ne publie pas ses résultats financiers55.

B. Contrôle de l’évolution des cours sur le marché des changes.

Linden Lab et divers acteurs privés gèrent l’offre, la demande et l’évolution du cours du Linden dollar. Cette situation contribue à l’opacité totale du marché étant donné que Linden Lab fixe le prix de sa monnaie et non l’équilibre de l’offre et de la demande comme cela se fait pour toute monnaie. De plus, Linden Lab n’a pas d’instance de régulation pour sa monnaie, pas de légitimité pour gérer une devise comme c’est le cas des Banques Centrales.

§2. Instruments à disposition de Linden Lab.

La panoplie d’instruments que peuvent manipuler les autorités monétaires pour atteindre les objectifs de la politique monétaire est importante. On peut envisager, le contrôle des changes (techniques de contrôle administratif et quantitatif) et l’encadrement des taux d’intérêts (qui fait partie des techniques de marché). Le crédit n’ayant jamais fait partie des activités réalisées par les résidents, du moins de manière visible, nous n’envisagerons pas l’encadrement du crédit.

A. Contrôle des changes.

Le contrôle des changes est un instrument visant à restreindre les possibilités qu’ont les résidents de détenir des devises étrangères ou permettant de connaître les montants détenus en les soumettant à déclaration. Dans Second Life, le taux de change pour la devise virtuelle est défini selon un taux électronique. Jouant le rôle de banque centrale, le développeur du jeu Linden Lab surveille les taux et contrôle l’afflux de devises supplémentaires.

1. Le contrôle effectué par Linden Lab.

En l’occurrence, Linden Lab a un contrôle total sur les achats et les ventes de sa monnaie dans Second Life. Les achats sur Lindex, le service offert par Linden Lab, se faisant généralement par le biais d’une carte de crédit, et des données d’identification de l’avatar demandeur. Linden Lab a les moyens de savoir qui est propriétaire de la carte de crédit et détient également les données d’identification de l’avatar.

Par contre, Linden Lab ne contrôle pas les achats et les ventes de Linden dollars effectués en dehors de son site de change et des sites de tiers qu’il a agréé. Les sites de change en monnaie du monde entier fleurissent malgré les avertissements et risques de sanction de Linden Lab.

55 Collet, Valérie. « Le fondateur de Second Life quitte ses fonctions de DG. » Le Figaro.fr. 28/04/2008. Le Figaro. 30.07.2008

2. Les risques de blanchiment d’argent.

On peut s’interroger sur les opportunités de blanchiment d’argent ou d’évasion fiscale. Ainsi, comme il n’existe qu’une relation virtuelle, il sera difficile de toujours connaître l’ayant droit économique des fonds ainsi que leur origine. L’anonymat procuré par un système souple, sinon inexistant, d’identification des avatars, crée un terrain propice à la fraude. La limitation du montant des transactions risque de ne pas suffire à limiter l’attrait du site pour ce genre d’activité.56

Le blanchiment est le fait de faciliter, par tout moyen, la justification mensongère de l’origine des biens ou des revenus de l’auteur d’un crime ou d’un délit ayant procuré à celui-ci un profit direct ou indirect. Constitue également un blanchiment le fait d’apporter un concours à une opération de placement, de dissimulation ou de conversion du produit direct ou indirect d’un crime ou d’un délit57.

Le système de paiement par carte de crédit semble réduire sensiblement le risque. Toutefois, il suffit d’utiliser la carte de crédit d’un tiers ou des services offrant un anonymat au niveau des transactions. La vente et l’achat de Linden dollars pouvant se faire avec des systèmes de paiement en ligne différents, issus de pays différents, appliquant des réglementations plus ou moins contraignantes.

Et pour toutes les transactions qui s’opèrent librement sur le web, il n’y a aucun contrôle.

Le blanchiment simple, en France, est un délit puni de 5 ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende.58

Lire le mémoire complet ==> (Risques juridiques générés par le « système monétaire » de Second Life)
Mémoire en vue de l’obtention du Master 2 professionnel droit de l’internet public
Université Paris-1 Panthéon Sorbonne

Sommaire :