Les fleurs de Bach recommandées à la ménopause

By 6 March 2013

G. Les Fleurs de Bach

Leur découverte, dans les années 1930, est due à un homme plein de génie, le Docteur Edward Bach. Ce médecin Anglais a su associer son intuition à son don de l’observation, et sa conscience aiguë de l’unité de la Nature avec notre propre nature.

Les Fleurs de BachAyant remarqué que les patients souffrant d’une même maladie ou ayant un profil psychologique semblable réagissaient souvent à un remède identique, et que la personnalité de l’individu était souvent déterminante dans l’évolution de la maladie, le Dr Bach repéra des schémas de comportement selon les différents types d’individus, leurs réactions et leur personnalité. Il proposa de traiter les désordres émotionnels et mentaux pour retrouver la santé physique.

Les quintessences florales sont obtenues à partir des fleurs cueillies au moment de leur floraison et déposées dans un bol rempli d’eau pure, laissé dans les champs, s’imprégnant du pouvoir de la plante ; à l’élément Eau se mêlent les éléments Terre, Feu et Air. Leur alliage crée un remède puissant, une eau très active dont peuvent témoigner tous ceux qui en ont bénéficié. Trente Huit «Fleurs», appelées encore les Harmonisants, réparties en sept groupes, traitent chacune un état émotionnel particulier ou un aspect de la personnalité.

Voici quelques exemples parmi les fleurs de Bach recommandées à la ménopause :

• Walnut ou Noyer : c’est une efflorescence clé dans toute période d’adaptation, car elle permet de prendre de la distance par rapport à ce bouleversement. La femme qui est très sensible psychologiquement et émotionnellement ressent généralement les changements hormonaux de manière beaucoup plus violente et réactive. Aide à fortifier la volonté et à protéger son espace intérieur.
• Willow ou Saule : pour celles qui voient tout en noir, qui sont très négatives, quand la ménopause est vécue comme un rejet, une perte de sa place dans la société. Excellent contre les ressentiments, pour retrouver un sentiment positif de tolérance, calmer l’irritabilité. Aide à l’acceptation.
• Mustard ou Moutarde : en cas de dépression ou lorsque survient un accès de sentiment d’insécurité très perturbant. Permet de relativiser et de retrouver du plaisir.
• Wild Rose ou Eglantier : pour celles qui manquent totalement de vitalité et sont abattues par ce changement. Aide à raviver l’intérêt des choses simples.
• Scleranthus ou Alène : pour lutter contre l’indécision et contre toute forme de déséquilibre. Aide à l’équilibre et à la résolution.
• Larch ou Mélèze : pour retrouver confiance en soi. Utilisation :

Mettre 12 gouttes dans 1 litre d’eau ou 4 gouttes dans 1 verre d’eau. L’on peut mélanger jusqu’à 7 fleurs. Prendre les Fleurs de Bach jusqu’à ce que les comportements, attitudes ou états d’esprit disharmonieux aient été rééquilibrés et que la gêne occasionnée ait disparu.

En annexe 3, vous trouverez un test pour déterminer quelles Fleurs de Bach choisir en fonction de l’état psychologique de la patiente.

Lire le mémoire complet ==> (Bien Vivre sa Ménopause et Prévenir l’Ostéoporose)
Mémoire de fin d’études Formation de Praticien en Santé Bien-Être

Introduction
I. La ménopause, ses symptômes, ses conséquences
A. Qu’est-ce que la ménopause ?

• Comprendre les phénomènes neuroendocriniens, l’axe de commande hypothalamus-hypophyse
• Un équilibre indispensable entre les hormones ovariennes
• De la péri ménopause à la ménopause
• Durée de vie, âge de survenue de la ménopause
• Influence de certains facteurs sur l’âge de la ménopause
• Influence de certains facteurs sur la fréquence des troubles
B. Les troubles et les complications de la ménopause :
• Les symptômes immédiats de la ménopause
– Anomalies du cycle, troubles des règles
– Bouffées de chaleur
– Problèmes de seins
• Les symptômes (plus ou moins différés) de la ménopause :
– Problèmes de peau
– Troubles sexuels
– Troubles génito-urinaires
– Problèmes de voix
• Les symptômes contemporains, peu ou non spécifiques de la ménopause
– Troubles nerveux
– Angoisse
– Déprime et dépression
– Fatigue
– Troubles du sommeil
– Prise de poids
– Maux de tête, Migraine
– Douleurs rhumatismales
– Problèmes veineux
• Les deux complications plus tardives de la ménopause :
– Maladies cardiovasculaires
– Ostéoporose
II. Accompagnement du praticien santé et bien-être
A. La Phytothérapie :
• Phytothérapie et péri ménopause
• Phytothérapie et ménopause
• Phytothérapie et troubles associés
B. L’Aromathérapie.
C. La Médecine Traditionnelle Chinoise.
• La ménopause en MTC.
• Le Tui Na.
• Aromathérapie et MTC.
D. L’Auriculothérapie.
E. L’Hygiène de Vie :
• L’Alimentation.
• L’Activité Physique.
F. La Somatothérapie :
• Qu’est-ce que la Somatothérapie ?
• Les compétences du Praticien.
• Les outils liés à la séance de Somatothérapie.
G. Les Fleurs de Bach.
III. La prévention de l’Ostéoporose.
• Calcium et acidose.
• La place des Protéines.
• Les laitages.
• Le soja.
• Boissons et minéralisation.
• L’exercice physique.
• Traitements naturels.
• L’Ostéoporose en MTC.
Conclusion