Investissement des annonceurs dans la publicité sur les réseaux sociaux

By 4 March 2013

3. Évolution de l’investissement des annonceurs dans la publicité sur les réseaux sociaux

Avant de parler de la publicité sur les réseaux sociaux, il faut appréhender la publicité sur le web de façon générale. En effet, selon une étude de Capgemini Consulting (ci-dessous), le marché de la publicité en ligne a connu entre le premier semestre 2009 et le premier semestre 2011 une évolution de 6%, autrement dit les investissements ont doublé en l’espace de deux années.
Évolution de l’investissement des annonceurs dans la publicité sur les réseaux sociaux

13 Business to business (de professionnel à professionnel)

Selon le journaldunet.fr, en 2009 de nombreux budgets publicitaires ont été reportés vers la publicité web. Les annonceurs jugeraient la réactivité au travers du média Internet plus importante que la réactivité au travers de la presse par exemple. Ce média est également moins cher que les autres selon 17% des personnes interrogées par Digitas. Avec une croissance de 48,3% en 2006, le marché de la publicité sur le web en France, selon EMarketer, se place en troisième position derrière la Grande Bretagne et l’Allemagne. L’Institut d’études avait prévu que le marché de l’e-publicité atteindrait environ trois milliards d’euros, en 2011. Ainsi le marché de la publicité sur Internet en France est en pleine croissance et se divise principalement entre :

– L’achat d’espace publicitaire online
– Les e-mailings
– L’achat de mots clefs (Google AdWords)
– Le référencement naturel

Les réseaux sociaux se positionnent maintenant sur le marché de la publicité web. Comme, vu précédemment, ils rendent accessible la création publicitaire aux particuliers pour élargir leur cible (au départ les professionnels de la communication) aux particuliers. Ils mettent à la disposition des individus les outils permettant d’observer le retour sur investissement et deviennent ainsi des concurrents incontournables pour les régies publicitaires sur internet, ou de Google. De tels outils ne peuvent exister sur tous les supports et ainsi même si la presse fournit des données moyennes à ses clients, elle ne peut pas garantir, lors de la parution des campagnes publicitaires, que les personnes touchées seront aussi nombreuses que sur les données moyennes. C’est la différence avec les réseaux sociaux et le paiement au taux de clic.

Selon une étude d’EMarketer , l’investissement dans la publicité sur les réseaux sociaux à travers le monde, entre 2007 et 2011, est passé de un million deux-cent-vingt-cinq mille à quatre millions deux-cent-soixante mille, soit une évolution de 348% environ. La croissance de la publicité sur les réseaux sociaux est donc fulgurante. Ainsi Capgemini Consulting (cf. annexe 9), observe entre 2010 et 2011, une évolution du Display (bandeaux publicitaires sur internet), dont font partie les réseaux sociaux, de 17%. L’institut d’étude analyse ici les investissements confirmés des annonceurs dans la publicité sur les réseaux sociaux. Ce type de publicité fonctionne selon les annonceurs. L’institut d’étude Social Media Examiner, montre qu’en 2009 les réseaux sociaux étaient considérés par les dirigeants d’entreprises comme une stratégie incertaine, en 2010 ils les considèrent comme une technique permanente et enfin en 2011 les réseaux sociaux sont considérés comme un outil premier de communication. Cette même étude de 2011 démontre que les réseaux sociaux sont importants pour les activités professionnelles selon 99% des personnes interrogées.

Ainsi en devenant un outil indispensable de la vie des individus, les réseaux sociaux deviennent un outil indispensable pour les entreprises qui souhaitent rester en contact avec leurs clients et toucher leurs prospects de la façon la plus efficace possible (grâce au ciblage).14

L’évolution des investissements dans la publicité sur les réseaux sociaux est donc indiscutable. Les annonceurs sont de plus en plus nombreux à faire confiance à ce nouveau média et à affirmer qu’il permet un important retour sur investissement. Les agences de communication qui travaillent sur un grand nombre de médias, ressentent-elles cet engouement pour la publicité sur les réseaux sociaux ?

Lire le mémoire complet ==> (Les réseaux sociaux : La naissance d’une publicité accessible aux entreprises met-elle en péril le travail des petites et moyennes agences de communication ?)
Mémoire de fin d’études – Licence professionnelle Publicité
LP « Métiers de la publicité »