Le sport et le développement durable – Démarche de l’enquête

By 21 February 2013

Démarche et méthodologie de l’enquête – Chapitre 2 :

Après avoir passé en revue les liens qui unissent le sport et le développement durable, intéressons-nous maintenant à la partie méthodologique de l’enquête sur les évènements sportifs et le développement durable, qui aura pour finalité d’établir plusieurs catégories d’organisations typiques d’évènements sportifs « durables », en analysant et en comparant quatre évènements à l’aide d’entretiens.

La première partie sera consacrée au champ d’investigation et aux questions de départ formant une problématique, puis les cadres théoriques et les concepts utilisés seront expliqués dans une deuxième partie. Enfin, la troisième partie évoquera les méthodes choisies pour réunir les données autour d’un évènement et les analyser, afin de tenter de répondre à la problématique.

Section I : Démarche de l’enquête

A) Pourquoi cet objet de recherche

Le choix d’un Master 2 dans l’évènementiel sportif, suite à un cursus général dans les administrations économiques et sociales et les sciences politiques, ne s’est pas fait au hasard. En effet, juste après le baccalauréat, j’ai beaucoup hésité à me lancer dans le professorat de sport. Mais des études paraissant plus approfondies et moins scientifiques (au sens sciences dures) m’ont parues plus adaptées et capables de m’ouvrir davantage de portes, sachant que je n’avais alors aucune idée précise de la voie dans laquelle m’engager. Après 4 ans à l’université, j’avais dans l’idée de faire de la communication et de l’évènementiel… mais les institutions politiques n’étant pas mon objectif, je pensais essayer de rapprocher mes études de communication de ma passion pour certains sports. J’ai alors découvert que l’on pouvait réintégrer un cursus STAPS pour une spécialisation, et j’ai saisi l’occasion.

Parallèlement, je suis depuis une dizaine d’années, très concernée par les problèmes d’environnement, et suis notamment très active au cœur de l’association Surfrider Foundation, qui lutte pour la protection de l’océan, des vagues et du littoral.

Ayant toujours eu la chance de faire des sports en contact avec la nature, une réelle prise de conscience s’est imposée à moi, sur les changements à la fois climatiques et environnementaux qui s’opèrent et leurs enjeux, aussi bien sociaux qu’économiques. Aussi, le stage que j’ai effectué pendant neuf mois au sein de l’agence d’évènementiel Ethik Event qui sensibilise principalement au handicap visuel mais pas seulement, m’a fait découvrir l’aspect « social » du développement durable, auquel je touchais déjà en tant qu’animatrice bénévole, plusieurs week-ends par an, pour une APEI (handicapés mentaux).

Cette année, j’ai eu la chance de toucher enfin au domaine sportif dans mes études et d’être en stage à l’agence évènementielle Eric Loizeau Organisation (ELO), spécialisée dans les destinations et les sports outdoor, originaux ou d’aventure tout terrain, et je ne voulais pas non plus laisser passer la chance de faire des recherches un peu plus poussées dans les domaines du sport et de l’environnement et d’en parler dans mon mémoire, puisque ce sont vraiment deux thématiques qui m’accompagnent quotidiennement et m’enthousiasment réellement. L’idée de départ, après avoir travaillé entre autres sur un projet de Raid Ethique avec ELO, était donc d’étudier les différents liens existant entre le sport et l’environnement. Le concept de développement durable s’est imposé naturellement dans mes recherches. Enfin, pour préciser mon cadre de recherche dans l’immensité du domaine sportif, et comme c’est le domaine dans lequel je souhaite me diriger professionnellement, j’ai décidé d’étudier plus précisément les évènements sportifs, et plus particulièrement ceux qui ont décidé d’inclure la dimension développement durable dans leur conception, leur organisation et leur communication.

Le sport, l’environnement et plus précisément l’évènementiel sportif au regard du développement durable, voici mes champs d’investigations, qui ont suscité les questions que je vais évoquer maintenant.

B) Problématique

Pour commencer, des généralités se sont posées, auxquelles nous avons répondu dans la première partie : Quelles sont les relations qui existent entre le sport et l’environnement ? Comment connaître la contribution du sport à la sauvegarde de la planète ? Comment le sport peut-il être impliqué dans des actions de développement durable ?

Puis le cadre devient plus restreint, et l’on s’intéresse aux évènements sportifs en particulier : comment l’évènementiel sportif peut-il apporter sa pierre au développement durable ? Comment s’organisent des évènements qui mettent en place des actions de développement durable ?

Ensuite vient le moment des remises en questions : les évènements affichant leur engagement dans le développement durable sont-ils dignes de confiance ? Comment distinguer dans l’évènement sportif qui s’affiche « développement durable », ce qui relève d’un effet d’annonce, d’une stratégie marketing et ce qui, au contraire, relève d’une réelle prise de conscience, d’une volonté de prendre en compte les différentes dimensions du développement durable ?

Pour finir, une problématique affinée se dessine : l’évènementiel sportif à caractère développement durable (vert, éco-responsable etc.) naît-il d’une stratégie marketing ou bien d’une réelle prise de conscience des enjeux du développement durable par les organisateurs ? Cette problématique se décline ensuite en plusieurs sous-questions concernant l’organisation et les actions concrètes mises en place, l’origine des motivations et des décisions des organisateurs, leur manière de s’approprier la notion de développement durable et le courant théorique duquel ils sont le plus proches.

L’idée est ainsi d’analyser et de comparer les stratégies des organisateurs oeuvrant à la mise en place d’un évènement sportif incluant de la sensibilisation ou des actions de développement durable. Je prendrai en compte leurs perceptions et leurs justifications et considérerai également le contenu des évènements et les actions concrètes effectuées, afin d’identifier la conformité des actes aux propos et de connaître leurs modes d’appropriation du concept de développement durable.

En parallèle, toujours avec les informations issues des entretiens, je m’intéresserai à certaines de leurs caractéristiques sociales pour pouvoir apporter un éclairage supplémentaire à l’origine de leur engagement dans le développement durable. Les référents, les valeurs qu’ils privilégient et les façons de justifier leurs décisions viendront éclairer mon étude. L’objectif est de réunir les différents niveaux d’analyses pour produire une catégorisation ou au moins une différenciation et de trouver des idéaux-types à partir de la personnalité de l’organisateur, mais aussi du type d’évènement et d’organisation, et des différents courants du développement durable.

Pour m’aider à développer cette analyse, il est essentiel que je m’appuie sur plusieurs concepts et théories dont nous allons prendre connaissance maintenant.

Lire le mémoire complet ==> (L’évènementiel sportif et le développement durable)
Master 2 Management des évènements et loisirs sportifs, Option Management de projets sportifs
Université PARIS X – NANTERRE – UFR Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives