Facteurs psychologiques impliqués lors des soins dentaires aux enfants

By 13 February 2013

“… lors des soins dentaires et les attitudes des parents à l’égard de la situation de soins et de la souffrance de l’enfant. Ainsi, au Brésil, nous conjecturons que ces réactions de l’enfant et les attitudes des parents envers les soins de santé sont guidés par les croyances.

Les données recueillies utilisant l’observation du comportement du patient à partir d’enregistrements vidéos et de l’échelle de Frankl, ainsi que l’entretien …”

Université PARIS 8- VINCENNES-SAINT-DENIS

Ecole Doctorale Cognition, Langage, Interaction

Thèse de doctorat en psychopathologie et psychologie clinique

Les facteurs psychologiques impliqués lors des soins dentaires aux enfants brésiliens

Présentée et soutenue publiquement par
PAULA DE LIMA SOARES

Directeur de thèse :
Monsieur le Professeur SERBAN IONESCU

JURY
Mme. Évelyne BOUTEYRE, MCF, H.D.R – Université de Rouen
M. Serban IONESCU, Professeur – Université Paris 8
M. Bernard PELLAT, Professeur – Université Paris 5
M. Arnaud PLAGNOL, MCF, HDR – Université Paris 8

DISCIPLINE : PSYCHOLOGIE Ecole Doctorale
Equipe de Recherche Traumatisme, Résilience, Psychothérapies; Université Paris 8
2, rue de la Liberté 93526 Saint-Denis cedex 02

Résumé :

L’implication des aspects psychologiques dans une consultation dentaire constitue une matière importante de l’odontologie pédiatrique et, à cette situation spécifique de soins, nous ajoutons ici un contexte brésilien pris comme champ de recherche. Selon les principes de la dentisterie comportementale, il est essentiel de chercher les possibles aspects en rapport avec l’anxiété dentaire afin de mieux comprendre les réactions et attitudes du patient, du parent et même du dentiste. Tout dépend également du bon établissement du rapport praticien-patient dans ces conditions.

Le présent travail de thèse explore les réactions des enfants brésiliens, venus de milieux favorisés et non favorisés, lors des soins dentaires et les attitudes des parents à l’égard de la situation de soins et de la souffrance de l’enfant. Ainsi, au Brésil, nous conjecturons que ces réactions de l’enfant et les attitudes des parents envers les soins de santé sont guidés par les croyances.

Les données recueillies utilisant l’observation du comportement du patient à partir d’enregistrements vidéos et de l’échelle de Frankl, ainsi que l’entretien de recherche avec les parents, nous permettent de montrer :

– premièrement, qu’il y a une influence des croyances sur les attitudes des parents, avec une prégnance significative dans les groupes de patients moins favorisés;
– deuxièmement que les réactions des enfants montrent un comportement plutôt collaborateur et positif;
– et enfin, qu’il convient de distinguer les différents éléments qui génèrent chez le patient des réactions négatives lors des soins : l’expérience d’une maladie chronique précédente et le contexte socio-économique paraissent occuper une place essentielle dans la compliance du patient et de sa famille.

Nous discutons donc les implications méthodologiques, théoriques et cliniques que peuvent avoir ces résultats originaux dans l’étude des aspects psychologiques liés aux soins dentaires.

Mots-clés : Brésil; Santé Dentaire; Aspects psychologiques; Enfants; Réactions; Croyances; Cancer; Relation patient-praticien; Attitudes des parents

Abstract :
Psychological Patterns implicated Brazilian children’s dental care

The implication of psychological aspects related to dental consultations constitutes an important topic regarding pediatric dentistry, and to this specific health care situation the Brazilian context figures as the research field. According to the principles of behavioral dentistry, it is essential to search for factors that might influence dental anxiety in order to better understand the reactions of the patient, his parents and even the doctor’s. These conditions of treatment depend on the quality of the relationship between the professional and the patient.

This thesis explores the reactions of Brazilian children, of favored and non-favored socioeconomic conditions during dentistry treatment. Furthermore, the attitudes of the parents in relation to their children’s health care and suffering were analyzed. Therefore, webelieve that the childrens’ reactions and their parents’ attitudes regarding health care are guided by beliefs.

The data collected observing the children’s behavior through the video recording of the consultations and the utilization of the Frankl scale, as well as the interviews with the children’s parents shows that:
-In the first the place, that there is a significant influence of the parents’ beliefs, especially among the patients of the less favored group;
– the reactions of the children demonstrate a positive and collaborative behavior;
-and Finally, that it is important to differentiate the aspects that lead the patients to have negative reactions during the consultation: the experience of a previous chronic disease and socioeconomic context appear to as an important aspect regarding the compliance of the patient and his family.

The methodological, theoretical and clinic implications of these original results were discussed during the dentistry treatment.

Key words: Brazil; Dental health; Psychological aspects; Children; Reactions; Beliefs; Cancer; Dentist- patient relationship; Parents attitudes

———————————————
A mes parents et mon frère,
Pour la vie. Les études en France n’auraient pu se réaliser sans vous. Ma chère Mère, tu m’as poussée à venir à Paris, à découvrir le monde, à profiter du meilleur que les études pouvaient apporter… Merci pour tous ces efforts. L’intelligence de mon père m’a toujours frappée. Que l’amour montré à tes patients et ta façon de les percevoir me servent toujours de modèle. Mon frère, mon ami, mon meilleur exemple. La distance nous a rapprochés. Je suis fière de toi et je sais que tu partages ce moment avec moi. Pour vous, tout mon amour pour toujours.

Mon cher Marcelo,
Pour l’amour. Cette longue et difficile étape a été partagée avec toi. Ton soutien m’a été indispensable, de toutes façons. Merci infiniment pour ton temps et ta patience, pour toute la générosité dont tu as fait preuve depuis le départ. Même sans connaître le domaine, par ton avis et les discussions partagées sur mon sujet, tu m’as toujours orientée vers une direction juste. J’apprends beaucoup grâce à tes critiques, tes idées et ta passion pour le travail de chercheur : ce sera pour toujours un encouragement renouvelé.

Remerciements
M. Ionescu,
Pour sa confiance. Depuis le départ, vous m’avez offert l’opportunité de faire une recherche sur un sujet passionnant, mais pas toujours facile à conduire. Une dentiste cherchant des réponses dans la psychologie… C’est ce que vous aviez au premier moment, quand je vous ai apporté mon timide projet de recherche à l’université. En même temps que mon profond respect, je vous adresse mes remerciements pour avoir bien voulu m’apprendre à être chercheur.

Mme Kelle,
Qui a bien voulu consacrer son temps à corriger mon « bizarre » français. Votre disponibilité et votre gentillesse m’ont toujours touchée. Merci beaucoup.

Aure et Gerlidia,
Pour leur patience, les discussions, la disponibilité, les cafés et sourires à tout moment. Votre disponibilité m’a été précieuse au long de ce travail.

M. Lara,
Pour toute son aide. Les démarches administratives de la faculté n’auraient être menées à bien sans votre sourire et votre gentillesse au long de mes années d’étude à Paris 8. Merci !

Ma famille et mes ami (es),
Pour le soutien. Sans se rendre compte, vous étiez toujours présents. Excusez-moi les absences pendant tout ce temps.

Les patients et les parents de la recherche,
Pour leurs histoires de vie. Certes, leurs expériences m’ont poussée à développer beaucoup de points dans ce travail, mais surtout j’ai appris avec eux à mettre en évidence la relation avec le patient. Vous êtes inoubliables.

Dieu
———————————————

Introduction :

La compréhension des aspects psychologiques en dentisterie compte parmi les sujets les plus difficiles à discuter et à prendre en charge et reste un thème encore peu considéré par les chirurgiens- dentistes. Les descriptions d’épisodes anxieux en clinique odontologique ne sont pas très récentes et, malgré la succession des différentes approches, telle l’approche comportementale recommandée par Bourassa (1998), quelques certitudes finissent par s’établir. Néanmoins, subsiste un doute essentiel sur l’existence d’un engagement professionnel qui intégrerait dans un contexte médical les aspects psychologiques inhérents au patient.

Il faut reconnaître qu’il n’a pas été facile pour nous de nous diriger vers une telle recherche dans le domaine des sciences humaines et de dépasser les obstacles posés par les années d’étude dans les sciences dentaires où la rationalité scientifique prédomine. D’autant plus que nous nous proposions initialement de considérer d’autres perspectives de soins- plus intégrées- et de chercher comment sortir d’une dialectique particulière, inhérente à une formation professionnelle qui obéit à une logique de « découpage scientifique », comme Abdelmalek et Gérard (1995) l’ont bien noté.

Quand nous nous proposons d’étudier les réactions des enfants brésiliens et de rechercher les attitudes de leurs parents vis à vis de la santé, nous pensons que la situation de soins dentaires apporte une caractéristique propre qui est celle du contexte médical, mais en même temps diversifiée, soit en raison des facteurs inhérents au patient, tels que le comportement, soit en raison de ceux qui sont impliqués par la situation, comme le type de procédure réalisé. En outre, quand nous observons les concepts et représentations touchant à la santé et la maladie que véhiculent les parents venus de milieux socio-économique distincts, nous pensons qu’il peut exister un « savoir global », une attitude envers la santé qui serait liée aux conditions d’existence sociales et matérielles; bref, des concepts qui, parfois, peuvent ne pas être en accord avec le « savoir officiel ».

D’un autre coté, l’expérience acquise en tant que chirurgien-dentiste exerçant dans des cliniques situées dans les périphéries mais aussi dans les hôpitaux de Brasilia, nous a permis d’observer fréquemment l’influences des croyances et par conséquent la présence des concepts cités ci-dessus, tous différents de la rationalité scientifique. Le fait d’être chirugien-dentiste, donc professionnel de la santé, a toujours mis en question plusieurs facteurs dans la relation interpersonnelle propre à ce contexte thérapeutique et l’intérêt comme la nécessité de comprendre les réactions du patient est apparu, surtout à partir des consultations impliquant les enfants. Déjà, les caractéristiques inhérentes à l’enfant, qui peuvent placer ce patient dans un statut de « patient spécial », ont porté notre intérêt vers des aspects encore plus spécifiques, insérés dans le contexte de l’anxiété dentaire. Ayant pris comme champ de recherche la région de la capitale du Brésil, nous avons pu approfondir ces différents angles. Le défi que représente en quelque sorte le jeu avec les interfaces comportementales de l’enfant, lors de son développement, a fait émerger ainsi un besoin de recherche où d’emblée ces éléments trouvaient leur place.

Dans le contexte brésilien, il arrive très souvent que les professionnels doivent s’habituer à travailler, juste après l’université, dans un milieu dépourvu de ressources, de matériaux et d’instruments spécifiques; bref dans une absence totale des conditions considérées comme habituelles à la pratique dentaire. Les praticiens vont alors débarquer dans un territoire avide de prévention et de conditionnement, alors qu’ils n’ont pas reçu une formation suffisante de ce coté : il faut donc se pencher sur le sujet et travailler avec ces patients.

Le questionnement établi sur les facteurs psychologiques qui interviennent dans une situation spécifique de soins dentaires est parti de quelques questions principales. Quels sont les facteurs psychologiques les plus importants qui, au Brésil, se retrouvent impliqués dans les réactions des enfants et de leur famille lors des soins dentaires ? Quel est le rôle des croyances qui sous-tendent, au Brésil, les réactions de ces enfants lors des soins et l’attitude de leurs parents vis à vis des soins de santé ? Dans une situation spécifique de soins, est-ce que l’importance des croyances dans les réactions des enfants et de leur famille est modifiée lorsque l’enfant a été atteint d’un cancer, maladie dont le traitement est largement fondé sur une logique scientifique, bien différente de leurs croyances traditionnelles ? Ce retour aux soins dentaires pourrait-il évoquer la souffrance vécue dans le traitement oncologique- réactivant ainsi le traumatisme- et cette expérience immunise-t-elle les enfants ou les sensibilise-t-elle à la souffrance lors du traitement dentaire ?

Si la peur du dentiste, les procédures et même quelques techniques de contrôle du comportement lors des soins dentaires peuvent ne pas être un sujet très récent, puisqu’on voit des articles publiés depuis 1891, l’importance, pour les praticiens et les chercheurs, d’inclure dans leur quotidien ces aspects et ces stratégies psychologiques est reconnue depuis très peu de temps, disons, depuis les années 80 (COSTA JUNIOR, 2002).

Depuis les années 70 (BERNSTEIN, KLEINKNECHT et ALEXANDER, 1979), une observation plus précise a été faite sur l’amélioration des éléments liés à la relation entre le praticien et le patient, associée d’ailleurs à la maîtrise des notions concernant les techniques de contrôle du comportement, nouvelle approche de la dentisterie. On a vérifié une croissance du nombre des publications dans ce domaine, ce qui peut montrer l’engagement de la communauté scientifique dans ce champ. Néanmoins, dans la pratique clinique dentaire, la prise en considération de ces questions psychologiques semble ne pas avoir encore la place qui lui est due. L’approche de la dentisterie comportementale, quant à elle, propose ce nouveau regard sur le patient et son comportement et permet d’aborder et d’observer ses réactions de manière plus pratique et plus compréhensible par les praticiens dentistes. Cette démarche, liée principalement à des éléments en rapport avec l’observation, permettrait même d’identifier un trouble mental en lien avec le comportement présenté lors des soins dentaires et, dans ce cas, d’adresser le patient à un centre d’aide spécifique, ce qui montrerait un entendement important sur ce sujet.

L’objectif de notre travail de thèse est donc d’étudier les réactions d’enfants brésiliens, venus de milieux favorisés et non favorisés, lors des soins dentaires et d’analyser les attitudes des parents à l’égard de la situation de soins et de la souffrance de l’enfant. Le choix d’étudier le comportement d’enfants déjà soignés pour un cancer est un choix clinique. En effet, les expériences médicales précédentes représentent, chez ces enfants, un lieu symptomatique et privilégié du cancer.

Notre étude est conduite à partir d’une méthode enrichie d’outils diversifiés, mais qui jouent ensemble dans la perspective de bien identifier et de classer les comportements des enfants : l’enregistrement vidéo des consultations, l’observation et l’entretien de recherche avec les parents. Etant donné qu’il n’est pas facile de trouver une composition méthodologique semblable, surtout dans le domaine dentaire, nous avons pris le parti d’avoir recours à des modèles extraits de la littérature consacrée aux deux domaines : la psychologie clinique et l’odontologie. Ainsi, pour l’enregistrement vidéo des consultations, l’étude de Ionescu, Jourdan-Ionescu, Despins et. alii, publiée en 1995, nous a servi de guide explicatif. Leur rigoureuse méthodologie a fini par classer de manière systématique et détaillée les comportements de groupes d’enfants en garderie et ils ont pu vérifier comment se déroulait l’intégration précoce de ces enfants. Ce qui nous a été utile, dans la mesure où la consultation dentaire implique une quantité considérable de détails en rapport avec les réactions du patient et les procédures réalisées.

L’étude de ces comportements lors des soins a également été faite sous observation avec l’aide de l’échelle de Frankl. Cet outil permet un classement des comportements négatifs et positifs. Enfin, l’entretien de recherche avec les parents a permis une approche assez intéressante en ce qui concerne la relation praticien-patient, d’abord parce que c’est le chercheur lui-même qui pose les questions. Ensuite, le fait de connaître les expériences, les besoins, les histoires de vie amène à comprendre les attitudes, les comportements et les valeurs en liaison avec la santé et la maladie.

Notre recherche sera divisée en deux parties. Dans la première partie, nous exposerons les données théoriques sur lesquelles s’appuie notre démarche. Le premier chapitre de la partie théorique nous montrera la nouvelle approche en vigueur dans les sciences dentaires- la dentisterie comportementale, la complexité de la relation dentiste/patient et les principales caractéristiques des manifestations pathologiques en odontologie pédiatrique. Dans le deuxième chapitre, nous étudierons les différents aspects que prennent les soins dentaires au Brésil et la manière dont le rôle des croyances se manifeste dans cette situation de soins, à travers les enjeux de la santé dentaire, le rapport avec les croyances, la recherche populaire des guérisseurs et la façon dont les dentistes font face à ces réalités. L’exposé des caractéristiques engendrées par une expérience précédente du cancer chez un enfant et sa famille et l’implication de ce facteur dans une situation de soins dentaires seront présentés dans le troisième chapitre.

La deuxième partie sera réservée aux données de recherche. L’étude conduite cherchera à apporter des éléments de réponse aux questions qui émergent de la revue de la littérature et de notre modèle appliqué à l’implication des croyances, au Brésil, dans les réactions de l’enfant lors des soins dentaires et dans les attitudes des parents à l’égard des soins de santé. La problématique de la recherche est exposée dans le chapitre IV, avec les questions prises en compte pour élaborer les hypothèses. Là, nous tenterons de spécifier l’intérêt de la recherche ainsi que son objectif. Nous analyserons les instruments méthodologiques choisis dans le chapitre V et la manière dont s’est déroulée la quête des données. Nous montrerons les résultats de l’étude dans le chapitre VI et enfin nous terminerons ce travail par une discussion confrontant plus largement et dans une perspective intégrative, nos résultats et hypothèses aux données de la littérature.

Sommaire :
Introduction
Chapitre I Psychologie et soins dentaires
I.1 Présentation générale de la dentisterie comportementale
I.2 Manifestations pathologiques en odontologie pédiatrique
Chapitre II soins dentaires au Brésil
II. 1 La sante dentaire et ses enjeux au Brésil: le rapport avec les croyances
II.2 Les croyances et la relation praticien-patient
II.3 La symbolique de la dent
II.4 Les mythes et l’odontologie : la compréhension des croyances
Chapitre III les enfants soignes pour un cancer : les implications de la maladie lors des soins dentaires
III.1 Les implications du traitement oncologique : la souffrance du patient enfant et de la famille
III. 2. Les séquelles psychologiques du traitement oncologique : l’implication lors des soins dentaires
III.3 L’interprétation de la maladie : les causalités et les représentations du cancer.
Chapitre IV problématique, questions, objectif, hypothèses et intérêt de la présente recherche
IV. 1 Problématique
IV. 2 Questions, objectif et hypothèses de recherche
IV. 3 Intérêt de la recherche
Chapitre V Méthodologie
V.1 Spécificité de la présente recherche
V.2 Variables
V.3 Population
V.4 outils de recherche
V.5 Déroulement de la recherche et recueil des données
Chapitre Vi Résultats
VI.1 les Données descriptives
VI. 2 les Données relatives aux hypothèses
Chapitre VII discussion
VII. 1 Rapport sur les principaux résultats
VII. 2 Rassemblement des choix méthodologiques
VII. 3 La confrontation des principaux résultats a la littérature
Conclusion

Sommaire :

  1. Aperçu historique de la dentisterie comportementale
  2. Apprentissage et motivation dans la relation dentiste-patient
  3. La relation thérapeutique : praticien dentiste – patient
  4. Le contrôle du comportement du patient enfant (conditionnement)
  5. Comportement du patient chez le dentiste et l’apprentissage social
  6. Manifestions pathologiques en odontologie pédiatrique: peur et phobie
  7. La spécificité de l’anxiété dentaire, Manifestions pathologiques
  8. La santé dentaire et ses enjeux au Brésil : les croyances
  9. Les caractéristiques du patient brésilien et les soins dentaires
  10. Les croyances et l’accès au système de santé dentaire au Brésil
  11. L’image du chirurgien-dentiste et la relation praticien-patient
  12. L’implication des croyances dans la relation praticien-malade
  13. La symbolique de la dent : Symbole de la bouche et Image de la dent
  14. Les mythes et l’odontologie : la compréhension des croyances
  15. Représentations de la santé et de la maladie, les mythes au Brésil
  16. Oncologie pédiatrique, Souffrance du patient enfant et de la famille
  17. Le cancer pédiatrique au départ : l’impact du diagnostic
  18. Le cancer chez l’enfant et l’aspect “âge” lors du diagnostic
  19. L’engagement familial dans le contexte de la maladie cancéreuse
  20. L’adaptation du patient pendant le traitement du cancer pédiatrique
  21. Facteurs de risques psychosociaux touchant le patient cancéreux
  22. Compréhension des facteurs de risques et Comportement du patient
  23. Traitement oncologique : l’implication lors des soins dentaires
  24. L’influence des parents dans le domaine des soins de santé dentaire
  25. Traitement dentaire et Comportement de l’enfant qui a survécu à un cancer
  26. Interprétation des causalités du cancer: Modèles exogène et endogène
  27. Représentations du cancer pédiatrique et Classes sociales au Brésil
  28. Le cancer, la religion et le choix thérapeutique en oncologie
  29. L’enfant cancéreux et sa relation avec la religion
  30. Soins dentaires aux enfants brésiliens, Questions, objectif et hypothèses
  31. Méthodologie et Outils de recherche – Le patient cancéreux
  32. Les réactions de l’enfant lors des soins dentaires
  33. Les attitudes des parents à l’égard de la situation de soins dentaires
  34. Les visites dentaires et la peur de l’enfant et les soins alternatifs
  35. La santé et le rapport praticien-patient – Les visites dentaire
  36. L’expérience du traitement oncologique – les parents des enfants
  37. Rapport sur les attitudes des parents et les réactions des enfants lors des soins dentaires
  38. Enfants lors des soins dentaires, Réactions selon l’échelle de Frankl
  39. Comparaison des attitudes des parents face à la santé avec d’autres auteurs