L’arrivée de MySpace et ses concurrents et la musique en ligne

By 29 November 2012

3. L’arrivée de MySpace et ses concurrents (Wat-tv, You Tube, Hit-Muse)

La mise en place de nouveaux supports de diffusion des musiques actuelles ne cessent de croître. MySpace, fondée en 2003 par Tom Anderson et Chris Dewolfe est le modèle le plus représentatif d’un phénomène de société. En 2 ans, ce nouveau service a convaincu plus de 106 millions d’internautes inscrits. L’essor de ce nouvel outil de promotion et de communication est équivalent à ce qu’ont déjà connu les médias traditionnels lors de la montée d’Internet. MySpace est devenu un véritable phénomène de société. C’est un média dans le média.

Tout d’abord, site de social networking numéro un aux Etats-Unis, MySpace commence à s’étendre à l’international. D’ailleurs, une version française est désormais disponible depuis le mois d’août. La France est le premier pays non anglophone à en bénéficier.96 En août 2005, Rupert Murdoch, propriétaire de News Corp, groupe de communication qui pèse aujourd’hui 24 milliards de dollars de chiffre d’affaires et emploie plus de 35 000 personnes sur les 5 continents, a racheté le site pour 580 millions de dollars. MySpace offre de multiples services, ce qui fait sa force et provoque un engouement généralisé. Son modèle économique reste basé sur la publicité. De fait, Google a signé un contrat de 900 millions de dollars sur trois ans pour devenir le fournisseur exclusif des liens sponsorisés. Google montre ses ambitions cyberplanétaires avec également le rachat de You Tube, site communautaire spécialisé dans la vidéo et il a passé des accords avec la chaîne musicale MTV, le fournisseur d’accès AOL, le site d’enchères en ligne Ebay et le géant de l’informatique Dell. Les grandes compagnies musicales achètent, pour leur part, des espaces publicitaires sur des blogs proposant des fichiers musicaux gratuits. En 2005, Interscope Records, un département d’Universal, a signé un accord lui permettant de distribuer la musique d’un nouveau label créé en partenariat avec MySpace. Des partenariats ont également été engagés avec Amazon pour la vente de livres ou News Corp pour la diffusion de séries TV (24 heures chrono) en vidéo à la demande (VOD).

Une enquête Hitwise précise que la croissance de MySpace en termes de visiteurs a été de 4,3 % depuis deux ans. Lors de la première semaine de juillet 2006, MySpace a occupé la première place du classement des sites américains en termes de part de marché avec 4,46 %, devant Yahoo (4,25 %) et Google (3,89 %). En juin 2006, MySpace détenait près de 80 % des parts du marché des réseaux sociaux aux Etats-Unis, dont les rivaux sont confinés à des rôles secondaires : Thefacebook.com occupe la deuxième place avec 7,58 % et la plate-forme de blogs de MSN, Spaces.msn.com, occupe la 9ème place avec 0,75 % de part du marché. Une des raisons de ce succès réside dans le taux de fidélisation élevé des internautes. Une étude eMarketer réalisée en avril 2006 place MySpace en première position des sites communautaires avec un taux de fidélisation de 67,04 %, devant MSN Groups qui affiche 57,62 %.97

96 Selon Nielsen/Net Ratings, 638 000 visiteurs français visitent déjà le site chaque mois. Une concurrence rude pour ses rivaux locaux, Skyblog en premier lieu (plate-forme de blogs de la radio Skyrock), qui revendique cinq millions d’utilisateurs. La grande force de MySpace consiste à dispenser une véritable richesse de contenus, avec une tendance culturelle qui le distingue des autres réseaux sociaux. Il s’inscrit dans le courant du web 2.0, un web collaboratif aux mains des internautes, qui produisent et consomment une matière première inépuisable pour un prix de revient nul. Un peu l’équivalent de la télé-réalité sur le net.
97 www.journaldunet.com/0607/060717-myspace.shtml

Voici ci-dessous les tableaux illustrant ce phénomène :

Parts de marché des sites U.S en nombre de visites (semaine du 3 juillet 2006)
Place Nom Domaine Part de marché
1 MySpace www.myspace.com 4,46 %
2 Yahoo Mail mail.yahoo.com 4,42 %
3 Yahoo www.yahoo.com 4,25 %
4 Google www.google.com 3,89 %
5 MySpace – Mail mail.myspace.com 2,85 %
6 MSN Hotmail www.hotmail.com 2,39 %
7 MSN www.msn.com 1,92 %
8 eBay www.ebay.com 1,59 %
9 Yahoo Search search.yahoo.com 1,36 %
10 MSN Search search.msn.com 0,93 %
Source : Hitwise, 2006
Parts de marché des réseaux sociaux U.S en nombre de visites. (en %)
Place Domaine Juin 2006 mai 2006 avril

2006

1 www.myspace.com 79,97 77,20 76,07
2 www.thefacebook.com 7,58 8,73 8,24
3 www.xanga.com 3,81 4,40 5,29
4 360.yahoo.com 1,13 1,29 1,38
5 www.bebo.com 0,98 0,77 0,73
6 www.tagged.com 0,92 0,97 1,17
7 www.classmates.com 0,83 1,01 1,30
8 www.hi5.com 0,78 1,06 1,19
9 spaces.msn.com 0,75 1,29 1,41
10 www.sconex.com 0,64 0,70 0,81
Source : Hitwise, 2006
Top 5 des réseaux sociaux U.S classés par niveau de fidélisation

(% de visiteurs rémanant d’une année sur l’autre)

Nom Taux de fidélisation
MySpace 67,04 %
MSN Groups 57,62 %
Facebook 51,73 %
Xanga.com 48,92 %
MSN Spaces 47,33 %
Source : eMarketer.com, 2006

MySpace est un site communautaire permettant à chacun de créer son profil (musical ou non). En effet, il offre aux artistes de la création musicale d’être connus par un maximum de personnes au monde. Chacun a la possibilité d’y créer sa propre page. C’est très simple comme utilisation : un blog où l’on peut mettre musique, photos, vidéos, dates de concerts, biographie et préférences. Les visiteurs de la page peuvent y laisser des commentaires qui s’y inscrivent automatiquement et une messagerie personnelle permet d’assurer également une communication confidentielle. Le principe étant d’ajouter comme amis les personnes que nous souhaitons. Ainsi, chacun peut garder le contact avec ses amis virtuels. C’est un outil de communication et de médiatisation très puissant, régulièrement utilisé par les maisons de disques pour découvrir de nouveaux artistes et vérifier leur popularité avant de les signer. Il en est de même en ce qui concerne la prospection d’artistes pour les salles de concerts. Arctic Monkeys, Lily Allen, Sandi Thom, La Plage et Kamini ont tous rencontré le succès grâce à MySpace, qui a popularisé leur notoriété.

Aujourd’hui, les artistes de la création musicale ont parfaitement intégré ce nouvel espace qui leur permet de diffuser des ressources diverses, d’entretenir un lien avec leurs fans, de mesurer leur notoriété face au public.

Grâce à cette source d’information fabuleuse, l’internaute mélomane peut écouter à peu près tout ce qui se produit de musical sur la planète. Cependant, bien qu’il possède une longévité assez exceptionnelle, il doit s’opposer à ses concurrents, tels que les skyblogs de Skyrock, qui ont déjà conquis la cible jeune et branchée, de même que Meetic et son récent dérivé boocom.com, un site de social networking qui cible là aussi les jeunes. D’autres sites proposent des services proches de ceux de MySpace, en ce qui concerne la promotion musicale comme You Tube, Hit Muse, Wat TV… Mais son plus grand concurrent à l’heure actuelle serait YouTube, qui vient de le doubler en termes d’audience.

En un an et demi d’existence, YouTube est devenu l’acteur principal des sites communautaires de partage de vidéos avec plus de 100 millions diffusées par jour et 20 millions de visiteurs mensuels. Ce site a été fondé en février 2005 par 3 anciens employés de PayPal : Chad Hurley, Steve Chen et Tawed Karim. Une étude Hitwise révèle que le site détient 43 % des parts du marché des plates-formes de diffusion de vidéo devant MySpace (24 %) et devant Yahoo, MSN et Google. YouTube figure donc désormais à la 42ème place des sites les plus visités des Etats-Unis. En outre, la durée moyenne d’une visite sur le site YouTube est de 13,20 minutes contre 4,41 minutes sur MySpace, ce qui le place au rang d’incontestable média alternatif.

Wat.tv (We Are Talented), est un site internet lancé par la chaîne de télévision TF1 pour permettre aux internautes de publier des vidéos, du texte et des chansons. C’est un nouveau service multisupport. Il s’agit d’une plate-forme combinant blogs classiques, vidéo et audio, alimentée en priorité des contenus mis en ligne par les internautes. C’est en quelque sorte un mélange de Skyblogs, MySpace et Dailymotion. Les internautes peuventt également publier leurs contenus sur mobiles, via un site i-mode et WAP. Wat.tv emploie une dizaine de personnes et son modèle économique repose essentiellement sur la publicité. Les internautes doivent en accepter l’apparition sur leurs pages, voire dans leurs propres vidéos, sous certaines conditions. «Même si la réaction vis- à-vis de la publicité est parfois forte, elle est désormais comprise dans l’univers collectif comme le moyen de financer un site gratuit», affirme Olivier Abecassis, le directeur de la société Wat.tv.

HitMuse, lancé depuis septembre 2006, est la nouvelle plate-forme dédiée à toute personne désirant mettre en ligne et partager ses créations artistiques dans les domaines de la musique et de l’humour. Il compte plus de 800 000 visiteurs, 3 millions de pages consultées, 70 000 pages référencées et 3000 artistes enregistrés.

Lire le mémoire complet ==> (La circulation de la musique à l’ère du média numérique en ligne : innovations technologiques et impacts sur la médiation des artistes)
Mémoire de Master 1 Projets Culturels – Domaine Sciences des Interactions Humaines
mention Esthétique, Arts et Sociologie de la Culture spécialité Industries Culturelles
Université Paul Verlaine Metz – UFR – Science Humaine et Arts