La performance financière et la hausse du cours de Bourse

By 5 July 2012

3 Amélioration de la performance financière au travers de la hausse du cours de Bourse

3.1 L’exemple de Rhodia

3.1.1 Présentation

Rhodia est un groupe de chimie de spécialité qui regroupe huit entreprises. Ancienne division de Rhône-Poulenc (devenue depuis Sanofi-Aventis), indépendante depuis 1998, la compagnie fait partie des leaders mondiaux de cette niche. Après une série de résultats financiers catastrophiques, le groupe s’est engagé dans une profonde restructuration pour recentrer ses activités sur trois métiers :

♦ la chimie d’application (peintures industrielles, détergents, cosmétique, agrochimie, chimie de silice, etc.);
♦ les matériaux et services spécialisés ;
♦ la chimie fine : produits organiques.

Le groupe réalise la plus grande partie de son chiffre d’affaires en Europe (47%), devant l’Amérique du Nord (22%), la zone Asie-Pacifique (18%) et l’Amérique latine (13%).

Performance consolidée du groupe Rhodia

En million d’euros 2002 2003 2004
Chiffre d’affaires 6617 5453 5281
Variation (en %) – 9,1 -17,6 -3,2
Résultat net -4 -1351 -625
Taux de marge nette (en %) -0 ,1 -24 ,8 -11,8

Source : Rhodia

3.1.2 Chiffres clés

Vint-cinq installations en Europe sont concernées par la directive relative aux quotas de CO2. Rhodia dispose notamment d’installations en Allemagne, en Belgique, en France, en Italie et au Royaume-Uni.

Les émissions de GES se montaient à 18 millions de tonnes équivalents CO2 en 1990 (le N2O en représentait entre 14,0 et 14,5 millions de tonnes). En 2002, Rhodia a pris l’engagement de réduire ces émissions de 30% et donc d’atteindre 12 millions de tonnes équivalent CO2 d’ici 2010.

En France, le nombre de quotas pour les installations de combustibles supérieures à 20 MW attribué à Rhodia, est compris entre 1,8 et 1,9 million de tonnes par an entre 2005 et 2007. En première période, Rhodia devrait être à l’équilibre, voire légèrement excédentaire en quotas.

3.1.3 La gestion de la problématique CO2 a été confiée à Rhodia Energy

Le pooling a été mis en place au sein du groupe en Europe. La gestion est donc centralisée et placée sous la responsabilité de la société Rhodia Energy, filiale du groupe notamment en charge de la gestion et de l’optimisation des achats d’énergie (et qui dispose de son desk de trading). C’est cette organisation qui :

♦ gère les quotas en partenariat avec toutes les installations concernées (pour chacune, un responsable de ces questions est nommé) ;
♦ collecte les résultats ;
♦ établit la situation de Rhodia en excédent ou en déficit ;
♦ intervient sur les marchés pour l’objectif de couvrir les positions du groupe (ce qui n’a pas encore été le cas.

Lire le mémoire complet ==> (La finance carbone : En quoi le marché du co2 peut-il être un outil au service de la performance des entreprises? )
Mémoire de fin d’études – Majeure Finance
INSEEC Paris