La politique Responsible Care chez Rhodia (groupe de chimie)

By 18 June 2012

Description de la recherche – Section 2 :

Nous décrivons dans cette section les méthodes utilisées lors de la collecte des données. Ces méthodes ont permis d’organiser les données afin de pouvoir réaliser des analyses ultérieures plus approfondies. Nous avons procédé en trois grandes étapes. Nous avons mené dans un premier temps une étude exploratoire de deux entreprises chimiques françaises pour avoir une idée générale de la manière dont fonctionne une politique Responsible Care sur le terrain. Ensuite, nous avons procédé à une analyse de contenu à partir de documents externes tels que le rapport annuel, rapport développement durable des 10 entreprises constituant notre échantillon. Et enfin, pour comprendre les motivations, les significations des responsables chargés de la mise en œuvre du Responsible Care, nous avons procédé à une série d’entretiens. Ces entretiens sont par la suite analysés pour compléter notre compréhension du sujet et répondre à notre question de recherche.

Schéma 1 : Description de la recherche
Description de la recherche

I. Etude exploratoire

Nous illustrons à travers une étude exploratoire deux exemples d’application du Responsible Care. Nous décrivons comment ces entreprises mettent en pratique leur politique de Responsible Care et quels sont les instruments utilisés pour piloter et mesurer cette politique. Notre étude s’intéressant aux différences de pratiques du Responsible Care au sein des entreprises chimiques françaises, nous retenons donc des entreprises françaises ayant adhéré à l’Engagement de Progrès (Responsible Care en France). Les informations obtenues sur ces entreprises proviennent de leurs rapports annuels et développement durable. En plus de ces informations, nous avons obtenu d’autres renseignements sur la première entreprise grâce à l’étude de cas exploratoire réalisée par Nicolas Berland et Marie-Claire Loison (2005).

A. Responsible Care chez Rhodia

Responsible Care chez RhodiaRhodia, acteur engagé dans le développement durable, est un groupe mondial de chimie détenant des positions technologiques fortes et reconnues dans les domaines de la chimie d’applications, des matériaux & des services de spécialités et de la chimie fine. Avec un chiffre d’affaires de 5281 millions d’euros en 2004, Rhodia a pour partenaires de grands acteurs des marchés de l’automobile, des pneumatiques, de l’électronique, des produits de consommation, des peintures et revêtements, de la pharmacie, de l’agrochimie et de la parfumerie.

1. Politique Responsible Care

Le programme Responsible Care fait partie intégrante de la politique de développement durable du groupe Rhodia. En effet, Jacques Khéliff, Directeur du Développement Durable du groupe, affirme :

« Nos résultats dans les domaines de la santé, de la sécurité et de l’environnement traduisent la responsabilité qui est la nôtre dans l’exercice de nos métiers. Ils sont une marque forte de l’identité de Rhodia et constituent des atouts pour aller plus loin dans la voie du Développement Durable. »

Pour Rhodia, le développement durable consiste à « développer ses activités en conciliant de façon pérenne, croissance économique, besoins des personnes et protection de l’environnement ».  Le groupe est signataire de l’Engagement de Progrès depuis 1998 et s’est résolument investi dans la démarche développement durable depuis 2001 en créant le « Comité Développement Durable ». Ce comité est piloté par Jean-Pierre Clamadieu, Directeur Général de Rhodia, assisté de Jacques Kheliff, Directeur du Développement Durable ainsi que de trois membres du Comité Exécutif. Le Comité Développement Durable est composé de 18 experts internationaux, compétents dans chaque pôle d’activité du groupe. Ses missions consistent à :
* Définir la politique développement durable «  la vision, les engagements et les indicateurs destinés à mesurer les performances de Rhodia en matière de développement durable ».
* S’assurer de la diffusion de la politique développement durable auprès de toutes les entités du groupe.* Mettre en place l’organisation et les ressources nécessaires à l’application et au suivi de la politique par toutes les entités de Rhodia dans le monde.
* Communiquer aux parties prenantes la démarche, les actions et les résultats de Rhodia en terme de développement durable, conformément au principe de transparence.

A la fin de l’année 2004, le groupe décide d’impliquer son personnel de façon plus importante et d’intégrer le développement durable aux processus managériaux courants. Le franchissement de cette étape supplémentaire va également se traduire par une réorganisation de la politique développement durable. En effet, le groupe envisage la création et la mise en place progressive en 2005 d’un référentiel commun d’auto-évaluation permettant aux unités :
* d’auto-évaluer leurs pratiques et leurs résultats ;
* d’inscrire leur action dans une démarche de progrès continu.

A l’origine, la politique de développement durable était fondée sur trois pôles :
Santé, sécurité, environnement
* Responsabiliser et motiver nos équipes
* Veiller à la santé et à la sécurité des personnes
* Réduire l’impact de nos activités sur l’environnement
* Maîtriser les risques industriels sur tous nos sites
* Concevoir et fabriquer des produits dans le respect de l’homme et de l’environnement
* Contribuer à la protection de l’être humain et de l’environnement

Les hommes et les femmes
* Promouvoir un comportement socialement responsable
* Développer un dialogue social riche et équilibré
* Faire de chaque salarié un acteur autonome et responsable
* Faire du droit à l’information une réalité pour chaque salarié
* Développer la communication avec les parties prenantes externes

Économie
* Créer de la valeur pour assurer la croissance et la pérennité du groupe
* Faire des meilleures pratiques le moteur de notre compétitivité
* Mettre au service de nos clients notre capacité originale d’innovation
* Construire et développer des partenariats avec nos clients

A présent, la démarche développement durable sera redéfinie sur la base des responsabilités du groupe vis-à-vis de ses parties prenantes (les clients, les employés, les fournisseurs, les actionnaires, les communautés locales et l’environnement). Cette nouvelle structure reprendra les engagements et indicateurs précédents dont certains font l’objet de travaux de vérification externes.

Le premier pôle (santé, sécurité et environnement) repose essentiellement sur une politique de gestion de Responsible Care. Le Responsible Care de Rhodia regroupe les politiques HSE en matière d’hygiène industrielle, de santé et sécurité des personnes, de transport, de protection de l’environnement et les politiques de gestion responsable des produits (Product Stewardship). La direction Responsible Care est une des composantes de la direction industrielle. Elle s’exerce sur quatre grandes régions (Europe, Asie-Pacifique, Amérique du nord et Amérique du sud). Chaque région est dirigée par un responsable rattaché fonctionnellement au directeur Responsible Care (M. Jean-Paul Pérès) la direction Responsible Care est composée de 4 experts :

la direction Responsible Care est composée de 4 experts

Jean-Paul Pérès
Directeur Responsible Care de Rhodia
Antoine Leplay
Product Stewardship
Expert Europe de Rhodia
Jean Lamberti
Directeur Environnement
Europe de Rhodia
Guy Migault
Directeur Sécurité des Personnes et des Procédés de Rhodia
Philippe Gagnaire
Directeur Hygiène Industrielle
Europe de Rhodia en charge du reporting Responsible Care

Pour mettre en œuvre sa politique Responsible Care, Rhodia dispose d’une «boîte à outils» comportant notamment des systèmes de management et des guides de bonnes pratiques en matière de santé, de sécurité et d’environnement (SSE).
Lire le mémoire complet ==> (Responsible Care dans les entreprises chimiques françaises)
Master Recherche Sciences de Gestion (DEA) – Mémoire Majeur
IAE de Poitiers – Université de Poitiers

__________________________________
Engagement de Progrès et Responsible Care sont utilisés comme des synonymes dans tout le rapport.
Source d’informations : http://www.rhodia.com/fr
Source d’informations : http://www.rhodia.com/fr/downloads/DDVF2003-fr.pdf