Qu’est-ce qu’un coût ? Les coûts et la prise de décision

By 27 March 2012

Qu’est-ce qu’un coût ? Les coûts et la prise de décision

CHAPITRE 2 : GESTION STRATEGIQUE DES COUTS ET MANAGEMENT PAR ACTIVITE
Pour piloter et prendre des décisions de court terme, et long terme, le gestionnaire élabore et utilise des outils d’aide à la décision. Dans de très nombreux cas, il fonde ses décisions sur des démarches d’analyse de coûts. La pertinence de ses choix dépend de la nature et de la qualité des coûts envisagés.

I / Qu’est-ce qu’un coût ?
Il se définit par  « toute chose désignée pour laquelle il est jugé utile d’attribuer des charges et d’en faire le total : coût d’un produit, coût d’une fonction, coût d’une activité » selon le SYSCOA. En d’autres termes, un coût est défini comme étant la somme des charges relatives à un élément défini (bien ou service); c’est-à-dire la consommation des ressources effectuées pour réaliser le bien ou le service.

Le coût correspond à une accumulation de charges : Coût = charge A + charge B + charge C + + charge N.

La signification d’un coût est fonction des trois caractéristiques que sont :
– le champ d’application.
– le contenu.
– le moment du calcul.

1- Le champ d’application du coût
Le coût peut être calculé à divers niveaux du cycle d’exploitation. Ainsi, on peut déterminer :
Coût d’approvisionnement ;
Coût de fabrication ;
Coût administratif et financier ;
Coût de distribution ;
Coût de revient.

2- Le contenu du coût

Le coût peut être aussi calculé par objet ou par contenu :
Les produits : une bouteille d’huile, une chaise, un journal,
Les services : un séminaire, une séance de cours, une injection chez le médecin,
Des programmes : programme de développement par secteur d’activité donné (PDDEB par exemple).
Des activités : la gestion des stocks, le service à la clientèle.

3- Le moment du calcul du coût

Cette caractéristique du calcul du coût permet de distinguer :

a- Le coût historique
C’est le coût enregistré au moment d’une transaction, c’est-à-dire le coût d’acquisition d’un bien ou d’un service. Ce coût appartient au passé. On parle de coût constaté ou réel.

b- Le coût prévisionnel
Coût que l’on prévoit engager. Souvent inscrit au budget, il traduit l’estimation d’un coût futur.

c- Le coût actualisé
Il représente la somme qu’il faudrait aujourd’hui débourser pour acquérir un bien/service à une date ultérieure.

d- Le coût du marché
Il indique la valeur d’un bien sur le marché. Il s’agit donc d’un coût actuel qu’il faudrait assumer si l’on devrait faire la dépense le jour même.
Le coût du marché

II/ Les coûts et la prise de décision
Plusieurs décisions résultent d’une analyse de coûts. Cependant, une mauvaise compréhension des coûts, donc des éléments constitutifs des coûts, voire de leur comportement, peut mener à des résultats non prévus ou non souhaités.

1- Les coûts dans le contexte décisionnel :
Certains coûts interviennent dans un contexte décisionnel. Ce sont le coût pertinent, le coût de renonciation et le coût différentiel.

coûts et la prise de décisiona- Le coût pertinent
Un coût est pertinent pour une décision s’il est susceptible d’être modifié par cette décision. Ainsi, lorsqu’il doit évaluer des propositions ou des projets, tous les coûts associés à chacune des possibilités sont jugés pertinents ; il en est de même du manque à gagner qui découlerait du rejet d’une proposition.

b- Le coût de renonciation
C’est le gain dont on accepte d’être privé en faisant un choix. Il s’agit du manque à gagner par rapport à la situation qui prévaut si l’on avait retenu un autre choix. Le coût de renonciation est toujours pertinent puisqu’il influe sur l’ensemble des décisions. Ce coût n’en est pas vraiment un, du point de vue de la comptabilité puisqu’il ne résulte d’aucune transaction de ressources. Par exemple, le coût de renonciation associé à un achat d’actions d’une entreprise donnée par la somme de 1.000 F sera de 80. F si l’investisseur avait pu obtenir un rendement de 8% au moyen d’un autre placement.

c- Le coût différentiel
Il distingue deux propositions, deux projets ou deux produits ; il est en effet établi dans les cas où il existe plus d’une possibilité de choix. Il correspond à la différence entre le coût total de chacun des deux produits, projets ou propositions.

Coût différentiel = Coût total choix A – Coût total choix B

Il importe de prêter attention aux facteurs d’ordre stratégique et qualificatif avant de prendre une décision sur la base du coût différentiel.

2- Les coûts liés au volume d’activité :
Pour analyser les décisions relatives au volume d’activités, on distingue :
– Les coûts variables : ils sont directement proportionnels au volume d’activité ;
– Les coûts fixes : ils ne dépendent pas du volume d’activité,
– Les coûts fixes par paliers : ils ne varient pas à l’intérieur d’un même palier ; mais lorsqu’un niveau d’activité est atteint, ils augmentent à un palier plus élevé,
– Les coûts variables par paliers directement proportionnels au volume : leur taux de proportionnalité change lorsqu’un niveau d’activité est atteint,
– Les coûts mixtes : ils comportent essentiellement une partie fixe et une partie variable, sans se rattacher à un schéma déterminé.

Comportement des coûts
Comportement des coûts

Exercice A : Décrivez le comportement du coût dans chacun des graphiques suivant :
Décrivez le comportement du coût

Exemple : Voici les coûts occasionnés par une activité de reprise d’examen dans un établissement scolaire.

Eléments de coûts Année 2001 2002
Coûts rattaché à la reprise d’examens 52.000 54.120
Nombre d’étudiants ayant repris les examens 50 66
Coût moyen par étudiant 1040 820

Selon ces statistiques, le coût moyen de la reprise d’examen par étudiant diminue avec l’augmentation du nombre d’étudiants ayant repris l’examen. Cet établissement devrait-il inciter les étudiants ayant repris l’examen. Cet établissement devrait-il inciter les étudiants à reprendre des examens afin de réduire le coût moyen de cette activité ?

Justifiez votre réponse.

CONTENU DU COURS
Chapitre 1 : Généralités sur le contrôle de gestion
Chapitre 2 : Gestion stratégique des coûts et management par activités
Chapitre 3 : Processus budgétaire dans les organisations
Chapitre 4 : Tableau de bord de gestion
LES OBJECTIFS DU COURS :
Les visées du contenu de ce cours sont entre autres de vous permettre de :
1. Définir le contrôle de gestion,
2. Comprendre son évolution,
3. Le situer dans le processus de management des organisations,
4. Définir et analyser les coûts dans un contexte de prise de décision
5. Comprendre et maîtriser le processus budgétaire,
6. Concevoir des tableaux de bord de gestion,
7. Définir et mesurer la performance dans les organisations.

Lire le mémoire complet ==> (Le contrôle de gestion cours complet)