Approches de la performance de la PME

By 27 February 2012

§2- Approches de la performance :
Le concept de performance fait référence à un jugement sur un résultat et à la façon dont ce résultat est atteint, compte tenu des objectifs et des conditions de réalisation.

Toutefois, si le dictionnaire donne une définition classique à la performance comme étant (un résultat parfaitement remarquable). En matière de gestion, les différentes études pour cerner la notion et ses évolutions peuvent être synthétisées dans les deux approches suivantes : celle d’A.BOURGUIGNON et celle de M.LEBAS tirées de la RFC.

Pour le premier auteur (A.BOURGUIGNON) :

  • la performance n’existe pas de façon intrinsèque. Elle est définie par les utilisateurs de l’information par rapport à un contexte décisionnel caractérisé par un domaine et un horizon temps.
  • la performance ne s’expliquer que comme un ensemble (équilibré) de paramètres complémentaires, et parfois contradictoires décrivant le ( s) résultat(s) et le(s) processus d’atteinte de ce(s) résultat(s).
  • la performance n’est pas ponctuelle, elle ne se comprend que de façon dynamique, dans le long terme. Une performance n’est qu’instantanée. Elle ne devient significative de performance que si l’entreprise se donne la capacité de se renouveler, pour la future de façon récurrente favorable.
  • le terme de performance devrait etre réservé à la description del’évolution des résultats sur une période jugée assez longue par le preneur de décision.
  • la nation de la performance est toujours attachée à la nation de respons-stabilité. Celui qui est responsable est celui qui peut ou doit agir sur les paramètres de la performance et doit rendre des comtes sur l’utilisation des moyens mis sous son autorité.
  • la performance n’existe que si on peut la mesurer, c’est-à-dire qu’on peut la décrire par un ensemble ou un vecteur de mesures (ou indicateurs) plus ou moins complexe. La mesure de la performance ne peut en aucun cas se limiter à la connaissance d’un résultat. Il ne faut en aucun cas confondre la performance avec le(s) indicateur(s) ou la (les) mesures qui la décrive (ent).
  • la performance n’est pas un concept qui se définir de façon absolue.
    Elle appelle un jugement et une interprétation le choix du référentiel de comparaison est une décision stratégique fondamentale.
  • la performance n’est pas une simple constatation, elle se construit.
    Elle n’a de sens que par rapport à une prise de décision par un utilisateur responsable. La performance est relative à un contexte choisi en fonction de la stratégie.
  • Elle correspond à un domaine d’action et un horizon temps. Elle résulte
    De la définition d’un champ de responsabilité et définit celui-ci en retour.
  • Il n’y a de définition exhaustive et universelle de la performance, et Pourtant chaque entreprise doit définir le terme pour sa communication interne et externe.

Pour M.LEBAS :

  • En matière de gestion, la performance est la réaliste des objectifs organisationnels.

Cette définition est applicable dans tous les champs de gestion. Elle vaut pour l’organisation comme pour l’individu. En effet, est performant(e) celle/celui qui atteint ses objectifs. Elle induit que :
La performance dépend d’un référent : l’objectif (but).
La performance est multidimensionnel dès lors que les buts sont multiples.
La performance est un sous ensemble de l’action. Deux lectures sont possibles :
+ Au sens strict, la performance est l’effet, le résultat de l’action.
+ Au sens large, on peut considérer dans une approche plus Systémique, qu’un résultat n’est rien en soi mais qu’il est indissociable de ses moyens (but, activité, feed-back) : la performance est l’ensemble des étapes logiques élémentaires de l’action, de l’intention au résultat effectif.
La performance est subjective, puisqu’elle est le produit de l’opération par nature subjective, qui consiste à rapprocher une réalité d’un souhait, à constater le degré de réussite d’une intention.

Cette définition est déclinable au pluriel, sans modification de sens. Elle est nécessairement aussi floue que le concept qu’elle explicite, puisqu’elle contient les multiples sens.
Section1 : Définition et approches de la performance des PME
Chapitre 3 : Les performances des PME marocaines
Lire le mémoire complet ==> (Les performances des P.M.E marocaines: Etude empirique)
Mémoire de licence en sciences économiques et gestion
______________________________________________
3– Mémoire de licence « La performance des entreprises au niveau organisationnel », P : 9.2006