Les conséquence de la crise financière sur la bourse

By 12 September 2011

III- Crise financière : conséquence sur la Bourse (CAC 40) :

1) Méthode de l’analyse :

a- L’analyse technique :

L’analyse technique est un moyen de décrypter la psychologie des investisseurs, d’analyser leur comportement sur le marché en fonction ce qu’il s’est passé dans les semaines, mois ou années précédentes. En fonction de leurs niveaux d’investissement et de leur prix de revient, les investisseurs vont réagir différemment, guidés tour à tour par leurs espoirs de gain et leurs craintes de moins-values.

Des évolutions des cours dans le passé, proche ou lointain, vont naître des supports, des résistances, des points de retournement, des tendances, qui vont dicter la psychologie des acteurs du marché, et donc leurs comportements.

  • – Analyse technique a long terme et moyen terme du CAC 40 :

Dans ces temps de crise et d’extrême nervosité, où il serait d’ailleurs peut-être plus réaliste de parler de psychiatrie plutôt que de psychologie, je vous propose d’essayer de prendre un peu de recul en étudiant d’un point de vue technique deux graphiques LT et MT du CAC40, histoire d’essayer de voir où tout ceci peut nous mener.

L’analyse technique ne peut et ne doit être considérée comme unique critère d’analyse pour tenter de décrypter l’évolution des marchés, mais dans ces temps où les évolutions des cours sont plus de résultats d’émotions et de peurs que de critères fondamentaux tangibles, elle semble encore l’une des dernières à laquelle se raccrocher.

b- Analyse du CAC 40 à long terme :

  • – Graphisme du CAC 40 depuis sa création :

Pour situer les choses, commençons par un petit graphique du CAC à LT, c’est à dire depuis sa création. Ce graphe ne commence qu’à la fin des années 80, et ne nous permet pas de prendre en compte le krach de 87, mais une vingtaine d’année de recul me semble amplement suffisant si l’on en revient à ma définition ci-dessus de l’analyse technique.

analyse technique

cliquer poue agrandir l’image

J’y ai tracé deux séries de parallèles, pour essayer de cadrer l’évolution de notre indice. Des parallèles bleues haussières, et équidistantes, et des parallèles rouges, également équidistantes.

  • – Les tracés de référence :

Les tracés de référence qui ont été retenus ont été les deuxième et troisième parallèles bleues en partant du bas, et le tracé rouge passant par les deux sommets de 2000 et 2007. On notera tout de suite que le sommet de 2007 n’a pas atteint totalement la résistance bleue. On pourrait donc imaginer également des tracés haussiers légèrement moins pentus, pour passer par ce point haut. La première conséquence serait alors que le creux de 2003 après l’éclatement de la bulle internet n’attendrait pas tout à fait le nouveau support.

Pourquoi de telles remarques ? Premièrement pour bien vous faire comprendre qu’il n’existe pas un tracé, mais plusieurs façons de le mettre en place. Et deuxièmement pour vous montrer que ce n’est pas parce qu’on a un beau tracé que le marché va forcément aller le chercher avant de se retourner.

  • – L’attente d’une hausse supplémentaire du marché :

D’un point de vue psychologie des investisseurs, un tel comportement est très intéressant à interpréter. Ceux qui avaient fait ces tracés début 2007 n’avaient aucune raison d’avoir les parallèles rouges, mais uniquement les bleues. Ils ont pu ainsi attendre une hausse supplémentaire du marché avant de sortir leurs positions… hausse qui ne viendra finalement pas. Et lorsqu’ils prendront conscience de leur mauvaise anticipation, et qu’ils vendront, ils contribueront alors à renforcer le retournement de marché, celui là même qui avait empêché le marché d’atteindre leur objectif…

  • – Anticipation de l’évolution du CAC 40 à long terme :

Venons-en aux anticipations nées de ce premier graphique : avec la rupture de la troisième parallèle bleue, puis de la médiane rouge, le marché semble clairement se diriger vers la parallèle bleue suivante, située environ vers 3050.

Mais ne pouvant se baser sur un seul élément, et avant de passer à un graphe MT, j’attire votre attention sur une figure que j’ai fait apparaître sur ce graphique : une Epaule-Tête-Epaule, matérialisée par les trois lettres : E, T et E. Cette figure très connue en analyse technique, est une figure de retournement de marché. Le franchissement de la ligne de cou (supportant les deux épaules) est assez récent, puisqu’elle date du mois de juin. Le mois d’août a ensuite vu un « pull back » sur ce niveau, avant le plongeon que l’on connaît. Pour obtenir l’objectif technique de cette figure, il suffit de reporter la hauteur de la tête : on obtient à peu de choses près la zone des 3300/3350.

Nous voilà donc avec deux objectifs, à la fois proches si on les analyse avec un regard d’investisseur LT, mais également éloignés, car distant d’environ 10%. Mais seront-ils atteints ? Peut-être la vérité est-elle entre les deux ?

  • – Analyse du CAC 40 à moyen terme :

Essayons de préciser un peu les choses avec une vue MT.

Analyse du CAC 40 à moyen terme

cliquer poue agrandir l’image

On y retrouve l’ETE, pour laquelle j’ai fait figuré en rouge également la ligne de cou, ainsi que l’objectif théorique, quasiment atteint ce jeudi en fin de séance. On y voit également deux canaux baissiers, l’un en orange, cassé à la baisse cette semaine, et l’autre marron, plus pentu encore, et qui semble mieux encadrer l’évolution du marché ces derniers mois.

  • – Augmentation de la volatilité :

Au delà d’un objectif CT au niveau du support rouge et du support marron, on note clairement depuis quelques semaines une très forte augmentation de la volatilité. Tout a commencé mi-septembre, avec la formation de deux marteaux, dont le premier accompagné de volumes particulièrement importants. Un marteau est théoriquement un signal haussier, traduisant un début de période fortement baissier, suivi d’un retour haussier tout aussi violent, prenant à contre-pied les vendeurs, tandis que les acheteurs se sentent rapidement à l’abri.

Ici, à deux reprises, ce sont finalement les acheteurs qui se sont retrouvés piégés, contribuant sans doute au mouvement de panique que nous connaissons depuis le début de la semaine.

Conclusion de l’analyse technique :

S’agit-il d’une capitulation des investisseurs, d’une dernière purge avant rebond, ou la mise en place d’une profonde vague baissière ?

Il est malheureusement un peu tôt pour le dire, même si de nombreux éléments psychologique font penser à une capitulation. Nous avons vu que nous avons d’importants supports LT et MT à proximité, une volatilité et des volumes très importants. Autant d’indices qui peuvent raisonnablement faire penser à un point bas tout proche.

Mais attention, nous n’avons pour l’instant aucun signal graphique tangible de rebond, et l’analyse technique n’est pas une science exacte. On ne peut donc pour l’instant écarter le scénario d’un transpercement direct des supports. Ce n’est pas à souhaiter, car cela signifierait sans doute à nouveau de bien mauvaises nouvelles en provenance du système financier et de l’économie mondiale, mais qui sait, à la vitesse où s’enchaînent les évènements depuis la mi-septembre….

Lire le mémoire complet ==> (La crise financière actuelle et son impact sur le Maroc)
Mémoire de fin d’étude en sciences économiques et gestion
Faculté de Sciences Juridiques, Economiques et Sociales