Relation Maroc-UE : l’histoire s’écrit – Accord de libre-échange

By 10 July 2011

La création d’une zone de libre-échange – Section 2 :

Depuis les années 80, le Maroc s’est lancé dans une stratégie globale d’ouverture équilibrée de l’économie marocaine et son insertion dans l’économie mondiale.

Cette orientation repose sur une libéralisation du commerce extérieur national, de libre-échange (ALE) avec ses principaux partenaires : l’union européen, monde arabe « soit dans le cadre de l’accord d’Agadir, avec la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie soit dans le cadre de la Ligue Arabe » et finalement avec les Etats Unis d’Amérique

§1 : L’accord de libre-échange : Maroc-UE :

L’intégration de l’économie marocaine dans l’économie mondiale doit passer par la constitution des partenariats régionaux, surtout avec l’union européen qui constitue le premier partenaire du Maroc dans le domaine du commerce extérieur (en l’an 2002 les importations du Maroc provenant de l’UE représentes prés de 55 % de l’ensemble des importations du royaume c-à-d une valeur de 7.624 millions d’?, tandis que les exportation du royaume représentes 67% de l’ensemble de nos exportations c-à-d une valeur de 6.265 millions d’ ? ( ).

Relation Maroc-UEEn fait, le Maroc et l’UE sont liés dans l’histoire par des relations économiques qui remontent à l’année 1969 (année de la signature du 1er accord entre les deux voisins), et qui se trouves renforcées par l’accord d’association 1996 partant la création d’une zone de libre-échange qui est entré en vigueur depuis l’année 2000.

A- Relation Maroc-UE : l’histoire s’écrit

Les relations entre le Maroc et l’UE, entant que force économique régionale dans la région méditerranéenne, remontent à l’année 1969, année de la signature du 1er accord lient les deux partenaires cet accord d’association porte essentiellement sur les échanges commerciaux dont l’objectif était de maintenir et élargir les courants traditionnels du commerce et aussi d’assurer un développement économique et social des deux parties. il assure ainsi au Maroc le libre accès aux marchés des six pour la quasi- totalité de ses produits industriels et un régime privilégie pour certains produits agricoles, mais la validité de cet accord était limitée à 5 ans seulement .

En 1976, les relations se sont renforcées par la mise en œuvre d’un accord global de coopération, illimité dans le temps , qui comporte trois volets principaux, à savoir les échanges commerciaux, le domaine social (main d’œuvre) et la coopération technique et financière. l’objectif tracé par cet accord était de promouvoir les échanges entre les deux parties et de rétablir un meilleur équilibre dans les échanges commerciaux afin d’assurer un rythme de croissance du commerce au Maroc.

En 1988, avec l’élargissement de la communauté européenne à l’Espagne et au Portugal (principaux concurrents commerciaux du Maroc), un protocole d’adaptation a été mis en œuvre et dont l’objectif souhaité par un tel accord était de garantir le maintien des courants d’échanges traditionnels, parallèlement, un accord de pêche maritime a été signé le 26 mai 1988 entre le Maroc et l’UE.

Actuellement, le cadre général qui régi les relations entre le Maroc et l’UE est l’accord d’Association signé en 1996 et entré en vigueur en mars 2000 dont la principale innovation est la création d’une zone de libre-échange.

Lire le mémoire complet ==> (L’environnement et la démarche de la mise à niveau de l’entreprise : problèmes et facteurs)Mémoire de fin d’études