L’investissement industriel et la qualification du personnel

By 15 July 2011

La mise à niveau des entreprises : bilan d’une expérience – Chapitre II :
Introduction :
Face au défi du démantèlement tarifaire résultant de la signature de l’accord d’association avec l’UE en 1996, un PMAN des entreprises locales a été mise en place depuis cette date pour préparer l’économie nationale à cette ouverture. Mais, est ce que l’état d’avancement des actions de ce programme satisfera les attentes des différents opérateurs concernés?

Au vu des statistiques consultés et des résultats d’une enquête réalisé par le GTZ Maroc, on essayera de présenter un bilan représentatif (section I) et regrouper des conclusions et des recommandations à suivre pour les 5 ans restants.

Section I : Bilan de mise à niveau de l’entreprise marocaine.
L’évaluation des actions du PMAN montre qu’il n’a pas été généralement accompagné d’une définition claire des choix prioritaires et que la réalisation de certaines mesures a été reportée ou mal gérer pour certains domaines.

§1 : L’investissement industriel et la qualification du personnel :
investissement industrielA–L’investissement industriel (II) :
Au niveau de l’II, la croissance annuelle moyenne a été de 9 % sur le période 1996-2001 (12.7 milliards de dirhams en 2001 contre 8.2 milliards de dirhams en 1996) cette évolution est imputable à l’amélioration du niveau d’investissement dans les industries de la métallurgie et de la chimie (taux de croissance respectifs 28.7% et 6.5%). Sur la même période, le niveau réalisé des investissements dans les autres branches a connu, par contre, une stagnation. La fin du 2003 marque une progression de l’II de 3.4 % par rapport à l’année précédente.

Toutefois les motivations principales dans la décision d’ investir pour les industriels sont : l’extension des capacités de production , le renouvellement des équipement, et la modernisation de l’outil de production … Au niveau sectoriel , le secteur agro-alimentaire vient en première place avec 70% en réalisation, quant au financement des II , l’autofinancement constitue toujours le principal mode de financement avec 71%, suivi du crédit bancaire avec 18% en légère amélioration par rapport aux résultats précédents .

II- Qualification des ressources humaines
S’agissant de la qualification du personnel, le nombre de cadres (supérieurs et intermédiaires) dans l’industrie de transformation a connu une croissance annuelle de 4% passant de 36992 en 1996 à 44894 en 2001. Le taux d’encadrement supérieur du secteur industriel a stagné au tour de 3.4% sur toute la période 1996 – 2000.

Cette stagnation qu’a connue le recrutement des cadres compétents de haute formation montre bien que beaucoup d’entreprises n’ont pas adhérées aux systèmes de formation continue, et que l’octroi d’environ 8.4% des apports de MEDAI à la formation continue n’a pas suffi à engager davantage les entreprises, notamment les PME, dans l’amélioration de la qualification de leurs employés.

Lire le mémoire complet ==> (L’environnement et la démarche de la mise à niveau de l’entreprise : problèmes et facteurs)Mémoire de fin d’études