Crédit Agricole du Maroc, stratégie et structures du CAM

By 10 June 2011

Diagnostic du système de gestion du risque au sein  du crédit agricole du Maroc – Chapitre II
Section I : Présentation du Crédit Agricole du Maroc [1]

I- Identification :

1- Raison sociale :

Depuis 1961 à 2005, la raison sociale était «  caisse Nationale du Crédit Agricole » A partir de 2005 elle a été baptisée le crédit agricole du Maroc (CAM) à l’occasion de la transformation du statut juridique en société anonyme

2- Statut juridique :

Au sens de la loi n° 15-99 portant la réforme du Crédit Agricole, la Caisse Nationale du Crédit Agricole, instituée par le dahir n° 1-60-106 du 4 décembre 1961, a été transformé en société anonyme à directoire et à conseil de surveillance, dénommée «  Crédit Agricole du Maroc ».

Le Crédit Agricole du Maroc est régi par les dispositions de la présente loi, par le dahir portant loi n° 1-93-147 du 15 moharrem 1414 (6 juillet 1993) relative à l’exercice de l’activité des établissements de crédit et de leur contrôle par la loi n° 17/95 relative aux sociétés anonymes ainsi que par ses propres statuts.

3- Adresse :

Le siège social du Crédit Agricole du Maroc est sis au 28 rue Abou Fares Al Marini Bp 10000, à Rabat le téléphone est 212-37-20 8219 à 26 fax 212-70-78-32

Capital : Le capital social du Crédit Agricole du Maroc s’élève à 120 MDH, suite à une opération de restruction financière conduite en 2006, le capital a été ouvert à deux partenaires financières.
15% Caisse de dépôt et de Gestion
7% Mutuel Centrale Marocaine Agricole
78% L’Etat Marocain
Par ailleurs, le dahir de création du Crédit Agricole du Maroc CAM prévoit une participation étatique d’au moins 51 % par l’Etat et que toute autre personne physique ou morale ne peut détenir directement ou indirectement une part supérieure à 10% du capital.

4- La mission

Acteur majeur dans le développement de l’agriculture et la modernisation du monde rural, le Crédit Agricole joue, depuis sa création en 1961, un rôle essentiel dans le financement de l’agriculture et dans la consolidation du secteur dans son ensemble.

Par ailleurs, CAP 2008, le nouveau plan d’entreprise du Crédit Agricole du Maroc, se propose d’afficher ses ambitions stratégiques pour lui permettre d’envisager l’avenir avec sérénité et confiance et d’en faire une banque universelle compétitive ouvert sur le financement de tous les secteurs économiques avec une spécificité agricole la mission est ainsi triple.

-Définir une stratégie de déploiement de l’activité de la banque afin de pérenniser et de sécuriser sa croissance.
-Modifier en profondeur la culture de l’entreprise pour ancrer dans le quotidien le réflexe de l’optimisation du rapport rendement /risque.

-Mettre en place des outils de gestion qui souscritont la banque au standard des normes de la place.

II- L’histoire du Crédit Agricole du Maroc

L’histoire du Crédit Agricole du Maroc peut se présenter comme suit :

1961-1967  Création de la CNCA :
-Entrée en fonction de la Caisse Nationale de Crédit Agricole.
-Implantation des caisses locales sous formes de succursales

1970-1987  Début de l’activité bancaire :
*Lancement de collecte des dépôts et des activités bancaires
*Financement de l’agro-industrie en 1979.
*Réorientation de la CNCA et financement de nouveaux secteur en 1987 dont la pêche côtier, l’artisanat, le tourisme, le commerce, et les service.
*Impôt sur les sociétés
*Dispositions de la nouvelle loi bancaire
*Mise en place de la salle des marchés en 1996

1997-2001 Nouveau positionnement stratégique de la C NCA (banque rurale de proximité avec une nouvelle identité visuelle)
*Mise en place des directions de réseau décentralisées.
*Plan d’entreprise Oufok 2003 lancé en 1999 : une nouvelle stratégie visant principalement à mettre à niveau l’institution et à engager les actions de redressement de sa situation financière et ce, dans le cadre d’un positionnement rénové en tant que banque rurale généraliste de proximité, agissant en partenaire actif de toute la filière agricole et de l’ensemble du monde rural.
*Adoption de la nouvelle reforme institutionnelle du Crédit Agricole par le conseil des ministres en avril 1999.
*Signature de la convention Etat-CNCA relative au traitement du surendettement des agriculteurs en 2001.

2003-2004 Extension du réseau du Groupe Crédit Agricole
*Acquisition du réseau BMAO
*Acquisition du Réseau BNDE
2004 : Changement de statut :
La CNCA devient société Anonyme à Directoire et à conseil de surveillance, dénommée « Crédit Agricole du Maroc » régie par la loi relative aux sociétés anonymes ainsi que par la loi relative à l’exercice de l’activité des établissements de crédit et de leur contrôle.

2005 : Croissance externe
*Achat du siège de la BNDE
*Fusion /absorption BMAO

III- La stratégie du Crédit Agricole du Maroc  CAM : CAP 2008.

Trois objectifs majeurs ont été fixés dans le plan d’entreprise CAP 2008 [2], il s’agit d’optimiser la mission du service public, de sécuriser le portefeuille de la banque et de rentabiliser ses interventions.

A cet effet, trois axes de progrès ont été définit :

-Axe 1 : Stratégie de déploiement de l’activité de la banque en termes de pérennité, de sécurité de la croissance et d’implication dans le financement de l’agriculture marocaine viable.

-Axe2 : Evolution de la culture d’entreprise vers l’optimisation du rapport Rendement /Risque et la production de PNB.

-Axe3 : Professionnalisation de l’activité par la mise en place des outils de gestion, l’adoption des standards et des normes de la place et la conformité aux règles prudentielles, notamment bâle II.

L’approche adopte pour mettre à profit ces orientations stratégiques se base sur le concept de 3 banques en une. C’est une approche différenciée en terme de positionnement, d’objectifs et de supports selon le segment de clientèle.

1- Le segement de la petite et Moyenne Exploitation Agricole

stratégie du Crédit Agricole du MarocIl jouit d’un fort potentiel et besoin de financement spécifique qui s’inscrit dans le cadre de la mission de service public du Crédit Agricole du Maroc CAM. L’objectif à l’horizon 2008 est le financement direct de 300.000 PMEA solvables contre 50.000 à la d’aujourd’hui correspondant à un encours d’emplois sains de 3.4 MDH

Pour se faire, un effort en matière de gestion de risque sera déployé et correspond à la mise en place de :
–   Système de Scoring.
–   La carte régionale de financement,
–   L’identification des risques agricoles majeurs,
–   L’adéquation de l’offre à la clientèle
–   Le Remaillage l’élargissement et relookage du réseau.

2- Marché des Filières Agro-Alimentaires

Il représente un marché naturel du Crédit Agricole du Maroc CAM. C’est un marché très porteur avec 184 MDH de chiffre d’affaire en 2003 et pleine croissance avec une moyenne de 7.5 % ainsi que le profil de risque est plus favorable. L’objectif du Crédit Agricole du Maroc CAM sur ce marché est de consolider la position de leader sur l’amont et l’aval agricole, le pilier du dispositif de déploiement de cette stratégie est l’approche par filière et l’adaptation d’une approche risque (système de cotation interne).

3- Marché des particuliers & professionnels :

Un marché peu desservis par le Crédit Agricole du Maroc CAM est qui présente un potentiel important en termes de collecte des ressources à moindre coût et en matière de placement de crédit peu risqué. L’objectif sur ce marché est de collecter des ressources à coût faible, asseoir un matelas d’emplois sains notamment en crédit immobilier et augmenter le niveau des commissions dans le PNB. L’approche s’articule autour d’une offre (produit, réseau, communication) innovante et adaptée.

IV- Les structures organisationnelles [3]:

Une nouvelle organisation, en phase avec les ambitions de la banque et sa stratégie de développement, a été élaborée en 2004.

L’organigramme, mis en place, s’inscrit dans la logique du projet d’entreprise «  CAP 2008 » et répond à ses principes directeurs qui sont :

-Une organisation par marché.
-Une professionnalisation des métiers de la banque
-Un Renforcement du management et de la culture de la performance.

V- Les ressources du Crédit Agricole du Maroc CAM

1- Les ressources humaines :

L’effectif du CAM en 2006 avoisine les 3000 collaborateur dont 1100 sont des cadres soit un trois d’encadrement de prés de 30%, 860 travaillent au niveau du réseau (points de vente et Directions Régionale)[4].

2005 2006 2005 2006
Cadres 1039 1096 Siège 873 860
Employés 1902 1887 Réseau 2068 2123
Total 2941 2983 Total 2941 2983

2- Les ressources financières [5]:

Au 31 décembre 2005, les ressources globales ont atteint 32409 millions de dirhams contre 27806 MDH à la fin de l’exercice 2004, soit une hausse de 4603 MDH.

MDH ou 16.6 % la ventilation des principales ressources à fin 2005 se présente comme suit :

Ressurces 2004 2005
MT poids MT Poids Coût
Dépôts Clientèle 21192 76% 26659 82% 1.99%
Bons CNCA à 1an 4100 15% 4570 14% 3.79%
Emprunts extérieurs 2514 9% 1180 4% 3.63%

3- Les ressources matérielles :

ème réseau commercial bancaire national, plus de 300 points de vente avec un objectif d’extension à 500 à l’horizon 2008. Depuis l’année 2000. la banque s’est engagée dans un processus de rénovation des locaux et de développement de son infrastructure télécom.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion du risque de crédit au Crédit Agricole)
Option : Economie et Gestion
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales