Les différents types et missions de contrôle de gestion

By 4 April 2011

B- Les différents types de contrôle:

Les moyens mis en œuvre par les organisations pour exercer un contrôle sur leurs membres sont fonction du caractère programmable des tâches effectuées et du degré de prévisibilité des résultats à obtenir (P.L. Bescos, 1995, p 80-81).

Une tâche est programmable si elle est répétitive et  simple pour la décrire et l’observer directement.

Quatre types de situations sont définies:

Mécanisme principal

Contenu de la tâche

De contrôle Programmable Non programmable
Prévisible Standardisation des tâches
(obligation d’exécution)
Standardisation des résultats

Résultat

Non prévisible Définition des règles et procédure (obligation de moyens) Socialisation

(source: P.L. Bescos, 1995, p80).

Quatre types de contrôle sont alors définis:

1-    Une tâche programmable avec des résultats prévisibles: est contrôlée à travers la simple définition détaillée du poste. L’obligation est de résultat.
2-    Si la tâche programmable a un résultat non prévisible, le contrôle se fait par l’établissement de règles et procédures et l’obligation est de moyens.
3-    La tâche, plus complexe, est non programmable mais les résultats prévus, le contrôle se fait par la comparaison des objectifs fixés et des résultats obtenus.
4-    Situation plus complexe, car la tâche et les résultats sont ni programmables  ni prévisibles. Le seul moyen de contrôle est le respect de l’intérêt général de la firme, l’éthique professionnelle, la socialisation.

D’autre part, la forme du contrôle dépend du type d’organisation, de son domaine d’activité et de son environnement. On distingue alors entre:

  • Le contrôle a priori ou anticipé: dans ce cas, l’action corrective est mise en œuvre avant que l’opération ne soit terminée.
  • Le contrôle a posteriori: concerne tous les éléments structurels (de décision, d’information, d’organisation) et a pour objectif l’assainissement et l’amélioration constante des systèmes décisionnels et informationnels de l’entreprise.
  • Le contrôle interne: c’est l’ensemble des sécurités contribuant à la maîtrise de l’entreprise, a pour but d’assurer la sauvegarde, la protection du patrimoine et de la qualité de l’information d’une part, et d’assurer la réalisation des objectifs et l’amélioration des performances d’autre part (M. Laaribi, 1997, p31-32).

H. BOUQUIN définit de son côté trois niveaux de  contrôle organisationnel:

Les trois niveaux de contrôle organisationnel
Les trois niveaux de contrôle organisationnel
(source: H. Bouquin, le contrôle de gestion, 1986, p54)

  • Le contrôle d’exécution:

Est formé des processus et des systèmes conçus pour garantir aux responsables que les actions qui relèvent de leur autorité seront, sont et ont été mises en œuvre conformément aux finalités confiées, tout en dispensant ces responsables de piloter directement ces actions.

  • Le contrôle de gestion:

Le processus de contrôle de gestion est formé des processus et des systèmes qui permettent aux dirigeants d’avoir l’assurance que les choix stratégiques et les actions courantes seront, sont et ont été cohérents, notamment grâce au contrôle d’exécution.

  • Le contrôle stratégique:

Le contrôle stratégique est formé des processus et systèmes qui permettent à la direction d’arrêter et d’ajuster les choix des missions, métiers, domaines d’activité et facteurs clés de succès.

C- Les missions du contrôle de gestion:

Le processus de contrôle de gestion s’effectue à l’intérieur d’une organisation orientée par une politique générale et agissant dans un environnement externe marqué par l’incertitude, la turbulence et la complexité.

Les fonctions du contrôleur de gestion sont classées en cinq catégories (H. Bouquin, 1986, p 113):
–         Concevoir et faire fonctionner le système d’information;
–         Contribuer à la définition de la structure en favorisant la création de centres de profit;
–         Aider à l’établissement de plans à moyen et court terme;
–         Contrôler les réalisations;
–         Mener les études économiques ou y participer.

Le contrôle de gestion touche alors à toutes les fonctions de l’entreprise et utilise divers outils de gestion.

Il concerne:

  • L’analyse des coûts;
  • L’analyse des écarts;
  • L’analyse des budgets, des plans;
  • L’élaboration du tableau de bord;
  • L’analyse de la valeur;
  • Le contrôle de la qualité etc.

Le rôle du contrôleur de gestion étant de faire faire le contrôle de gestion par les responsables opérationnels.

Partie 1: le contrôle de gestion: pratique et contribution à la performance de l’entreprise
Chapitre 1: le contrôle de gestion: système de pilotage
I – Le contrôle de gestion en tant que système
2- Le contrôle de gestion: un système ?

Lire le mémoire complet ==> (Le contrôle de gestion et la performance de l’entreprise)
Mémoire pour l’obtention d’une licence en sciences économiques et gestion