L’erreur d’équilibrage – Gestion de la trésorerie

By 19 April 2011

II.L’erreur d’équilibrage
Cette erreur provient de l’existence simultanée de soldes créditeurs en valeur sur certains comptes bancaires et soldes debiteurs sur d’autres.Cet erreur est très coûteuse.
Le coût de l’erreur d’équilibrage peut être calculé par référence à la situation qui aurait été observée sur un compte bancaire unique.on parle alors de banque cumul, ou de banque fictive.
L’erreur d’équilibrage est la première source de gain du trésorier.

Notons que lors qu’une entreprise a plusieurs comptes dans une seule banque, le trésorier peut demander la fusion des échelles d’intérêts 3 trimestrielles afin de compenser les soldes de ces différents comptes et d’annuler le risque d’équilibrage.

Evidemment le problème ne sera pas traité lors que l’entreprise est cliente dans plusieurs établissements bancaires.

trésorerieL’erreur de sur mobilisation
Cette deuxième erreur résulte de l’existence de soldes créditeurs à vu non rémunérés sur les comptes bancaires de l’entreprise.
Elle traduit soit un recours inutile aux crédits, soit un défaut de placement.
L’erreur de sur mobilisation est déterminée par la valorisation des soldes créditeurs aux taux moyen de financement ou aux taux de financement selon que la firme se trouve en situation emprunteuse ou prêteuse.
L’erreur de sous mobilisation.

En, la troisième source d’inefficience est l’erreur de sous mobilisation, qui provient d’une utilisation du découvert en lieu et place de crédits alternatifs moins coûteux.
Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)