Types d’allaitement – Enfant

By 19 April 2011

Types d’allaitement :
L’étude des statistiques montre que les taux d’allaitement, ainsi que les durées d’allaitement ou de sevrage, varient en fonction des caractéristiques sociodémographiques des mères.

De même, l’analyse des propos tenus par les femmes sur l’allaitement – dans des situations d’entretien en face à face – permet de les relier à l’univers social dans lequel les mères évoluent. On peut ainsi mettre en évidence au moins deux types d’allaitement différents. Pour décrire ces types d’allaitement, on utilise la notion de modèle, qui désigne de manière condensée l’ensemble des traits caractéristiques d’une pratique.

Les modèles correspondent à la fois à des constructions statistiques et théoriques et à des représentations, dans la mesure où ils réunissent des éléments objectifs (notamment sur la pratique de l’allaitement mais aussi sur les sources de conseils) mais aussi des éléments subjectifs (notamment sur les raisons d’allaiter).

** Modèle populaire : l’allaitement, une affaire de famille
Un premier modèle d’allaitement est caractérisé par une durée longue, pouvant se terminer aussi bien par un sevrage brutal que par un allaitement mixte prolongé. On le rencontre le plus souvent chez les femmes de milieu populaire, peu diplômées, et tout particulièrement chez les femmes ayant passé leur enfance dans un pays d’Afrique ou d’Asie. On le nommera modèle familial ou populaire, parce qu’il est le plus souvent associé à la prédominance de la famille dans les sources de conseils.

Modèle populaire de l'allaitementIl repose sur une imitation familiale et/ou sur les conseils dispensés (…). L’allaitement dans ce modèle est conçu comme un acte « naturel », très fortement associé à la notion de plaisir, de la mère ou de l’enfant (ou des deux). Inversement, pour celles qui n’allaitent pas, il semble que la gêne, le déplaisir, voire la douleur, suffisent à justifier le rejet ou l’abandon de l’allaitement.

** Modèle savant : l’allaitement, une affaire médicale
On le rencontre plus fréquemment chez les femmes diplômées de l’enseignement supérieur ou appartenant aux classes dominantes de la société. Il est associé à un discours normatif extrêmement construit et argumenté, d’origine médicale ou paramédicale, reposant sur des arguments multiples.

Ces arguments relèvent aussi bien de la santé de l’enfant que de la construction du lien mère-enfant, du caractère pratique de l’allaitement, ou bien encore du plaisir, qui est présent comme dans le modèle populaire, mais n’est pas souvent le principal argument et n’est surtout jamais le seul. [Sévérine Gojard, « L’allaitement, une norme sociale », Spirale, 2003/3, N°27]

Lire le mémoire complet ==> (Facteurs de l’abandon de l’allaitement maternel)
Mémoire de fin d’études pour l’obtention du diplôme d’Etat (INFIRMIERS POLYVALENTS)
Ministère de la santé – Maroc – IFCS Beni Mellal