Gateway et Gatekeeper

By 27 March 2011

II.1.2. Gateway et Gatekeeper

Nous allons commencer par l’un des éléments clefs d’un réseau VoIP, la passerelle et leurs « Gatekeepers » associés.

Les passerelles ou gateways en téléphonie IP sont des ordinateurs qui fournissent une interface où se fait la convergence entre les réseaux téléphoniques commutés (RTC) et les réseaux basés sur la commutation de paquets TCP/IP. C’est une partie essentielle de l’architecture du réseau de téléphonie IP. Le gatekeeper est l’élément qui fournit de l’intelligence à la passerelle. Comme nous l’avons déjà fait remarqué, nous pouvons séparer les parties matérielles et logicielles d’une passerelle. Le gatekeeper est le compagnon logiciel de la gateway.

Gateway VoIP

Figure 7: Gateway VoIP

Un gateway permet aux terminaux d’opérer en environnements hétérogènes. Ces environnements peuvent être très différents, utilisant diverses technologies tels que le Numéris, la téléphonie commutée ou la téléphonie IP. Les gateways doivent aussi être compatible avec les terminaux téléphoniques analogiques. La gateway fournit la possibilité d’établir une connexion entre un terminal analogique et un terminal multimédia (un PC en général). Beaucoup de sociétés fournissent des passerelles mais cela ne signifie pas qu’elles fournissent le même service. Les gateways (partie physique) et les gatekeepers (partie logicielle) font l’objet de deux sections séparées pour bien cerner la différence. Certaines sociétés vendent un produit ” gateway “, mais en réalité, elles incorporent une autre gateway du marché avec leur gatekeeper pour proposer une solution commerciale. La plus-value ne se fait pas sur la gateway mais sur le gatekeeper car c’est sur celui-ci qu’on peut faire la différence.

Un gatekeeper a deux services principaux: la gestion des permission et la résolution d’adresses. Le gatekeeper est aussi responsable de la sécurité. Quand un client veut émettre un appel, il doit le faire au travers du gatekeeper. C’est alors que celui-ci fournit une résolution d’adresse du client de destination. Dans le cas où il y a plusieurs gateways sur le réseau, il peut rediriger l’appel vers un autre couple gateway/gatekeeper qui essaiera à son tour de router l’appel. Pendant la résolution d’adresse, le gatekeeper peut aussi attribuer une certaine quantité de bande passante pour l’appel. Il peut agir comme un administrateur de la bande passant disponible sur le réseau.

Le gatekeeper répond aux aspects suivant de la téléphonie IP:
* Le routage des appels: en effet, le gatekeeper est responsable de la fonction de routage. Non seulement, il doit tester si l’appel est permis et faire la résolution d’adresse mais il doit aussi rediriger l’appel vers le bon client ou la bonne passerelle.
* Administration de la bande passante: le gatekeeper alloue une certaine quantité de bande passant pour un appel et sélectionne les codecs à utiliser. Il agit en tant que régulateur de la bande passante pour prémunir le réseau contre les goulots d’étranglement (bottle-neck).
* Tolérance aux fautes, sécurité: le gatekeeper est aussi responsable de la sécurité dans un réseau de téléphonie IP. Il doit gérer les redondances des passerelles afin de faire aboutir tout appel. Il connaît à tout moment l’état de chaque passerelle et route les appels vers les passerelles accessibles et qui ont des ports libres.
* Gestion des différentes gateways: dans un réseau de téléphonie IP, il peut y avoir beaucoup de gateways. Le gatekeeper, de par ses fonctionnalités de routage et de sécurité, doit gérer ces gateways pour faire en sorte que tout appel atteigne sa destination avec la meilleure qualité de service possible.

Ainsi, le gatekeeper peut remplacer le classique PABX. En effet, il est capable de router les appels entrant et de les rediriger vers leur destination ou une autre passerelle. Mais il peut gérer bien d’autres fonctions telles que la conférence ou le double appel. Il n’existe pas les mêmes contraintes avec un gatekeeper qu’avec un PABX. En effet, ce dernier est constitué par du logiciel et l’opérateur peut implémenter autant de services qu’il le désire. Alors qu’avec un PABX, l’évolutivité est limitée par le matériel propriétaire de chaque constructeur, avec le gatekeeper, l’amélioration des services d’un réseau de téléphonie IP n’a pas de limites. Le grand bénéfice du développement d’un gros gatekeeper est de remplacer le PABX classique. En effet, chaque PABX utilise son propre protocole pour communiquer avec les postes clients, ce qui entraîne un surcoût. Avec le couple gateway/gatekeeper, ce problème n’existe pas. Il utilise des infrastructures qui existent, le LAN et des protocoles tel qu’IP.
II.1. L’Architecture VoIP (Voice over Internet Protocol)
PARTIE B: ETUDE THEORIQUE SUR LA TELEPHONIE IP

Lire le mémoire complet ==> (Etude et mise ne place d’un centre d’appels via IP)Travail de fin d’études en Informatiques