Faiblesses de la PME petite et moyenne entreprise

By 6 March 2011

Les aspects spécifiques de la petite et moyenne entreprise PME – Section III :

B/ Faiblesses de la PME :

Indépendamment des faiblesses tiennent au fait que les grandes entreprises disposent d’avantage de compétitivité et bénéficient des économies d’échelles, les PME ont à faire face à des faiblesses spécifiques que l’on peut regrouper auteur des points suivants :

a- Les difficultés financières :

En raison du caractère familial de l’entreprise et des réticences des établissements financiers à leur prêter de l’argent, les PME ont souvent des difficultés à trouver des capitaux tant pour leur démarrage que pour leur croissance.

En effet, les PME éprouvent des difficultés à accéder aux concours bancaires. Faible niveau de fonds propres, risques élevés et absence de garantie dissidente les banquiers de financier ce genre d’entreprises,d’autant plus qu’il n’y a pas de prime de risque et le taux débuteur est plafonné.

En autre, l’absence d’un marché financière dynamique fait que les ressources à long terme des banques sont en majorité drainées par les grandes unités. D’autant plus que les formules de financement adaptées aux PME ne sont pas à la hauteur.

b- Les problèmes de gestion :

Le problème de gestion reste le problème le plus fondamental auquel se heurte la PME dans la quasi totalité des pays sous développés. Dans la plupart des cas, l’entreprise individuelle ou familiale est gérer par son propriétaire qu’est souvent un moyen non comptent qui n’a nullement pas de bonne formation, ou même s’il est compétant , il ne peut à lui seul diriger l’administration, assurer efficacement le marketing, les recherches, le financement….etc.

Les problèmes de gestion La plupart des défaillances successives qui connaient les PME résultent essentiellement de la négligence des outils nouveaux que le progrès de gestion met à leur disposition. La centralisation des pouvoirs limites largement l’expansion voir la survie de l’entreprise.

c- Autre problèmes :

La PME épreuves aussi des difficultés à suivre le marché en ce sens, elles restent cantonnées dans les marchés locaux, soit à cause de l’insuffisance de leurs moyens, soit pour assurer le contrôle des marchés.

D’autres problèmes semble inhérents à la PME au Maroc tels que la pécaïre de la main d’œuvre qualifies l’insuffisance des cadres répondant aux exigences des PME difficultés d’approvisionnement, faiblesse de technicité, absence de marketing etc…

Il faut reconnaître que les faiblesses de PME au Maroc proviennent essentiellement de la persistance de deux facteurs :
Un environnement peu favorable et des attitudes et comportements dépassés dûes à la faible formation des entreprises.

En effet, la complexité des rouages administratifs, juridiques et fiscaux décourage les PME et limite leur dynamisme. La mentalité dominante, facteurs défavorable à l’esprit dynamique d’entreprise, reste pourtant l’handicap majeur devant les PME marocaine.

Conclusion :

En conclusion, la PME est une entité propre qui possède des atouts originaux, elle est actuellement qualifiée locomotive de l’économie, toute fois, compte tenu dans leur taille, elle rencontre des difficultés particulières, que les législations nationales et internationales cherchent de les dépasser, on faisant des PME l’objet de plusieurs études pour mettre en place une politique commune en leur faveur. Toutefois malgré les efforts d’unification des concept et définition, il n’en reste pas moins que la PME reste encore mal connue et mal définie.

Chapitre I : La PME au Maroc: Ses differentés difinitions, ses composantes et ses a spects specifiques
Deuxième partie: L’analyse de PME dans le développement local

Lire le mémoire complet ==> (Développement des NTIC au Maroc : Apport économique et contraintes)
Mémoire de Licence en Sciences Economiques
Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales