Genèse, description et parcours du projet touristique: projet Tinja

By 23 April 2014

La genèse du projet touristique – Troisième partie :

Chapitre I- description et parcours des projets :

I- description

1- types de projets

Il existe deux sortes de projets les conventionnés et les non conventionnes

Les projets conventionnés : ou le coût est de 200.000.000 dh ou plus

Les projets non conventionnés : ou le coût ne dépasse pas les 200.000.000 dh

2- types de terrain

Les projets sont réalisées sur des terrains privés ou sur des terrains appartenant a l’état

– terrains privées

Des terrain qui appartiennent a des personnes physique ou morale, et dont les conditions d’acquisition dépend étroitement des propriétés.

– terrains appartenant a l’état

Il existe 4 statuts :

Domaine privé de l’état, tutté par le finance

Domaine collectif, tutté par le ministère de l’intérieur plus exactement la DAR (direction des affaires rurales )

Domaine des eaux et forets, tutté par le commissariat d’eaux et forets

Domaine maritime , tutté par le ministère de l’équipement

II- Parcours :

Il est déposé auprès de la commune rurale ou urbaine (quelque soit le type de projet), pour autorisation de construction et d’acheminement a la délégation et au membres de tourisme.

1- Commission normale : a l’agence urbaine

( demande d’autorisation de construire de lotir, de créer des groupes d’habitation…)

Dans le cadre de cette commission il faut presenter 2 circulaires de monsieur le 1er ministre :

– Num 14 /2000 du 2 octobre 2000

– Chargé de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme de l’habitat et de l’environnement 1500/2000 du 6 octobre 2000 , elle émet un avis se référant au disposition du plan d’aménagement.

2- CTCPT : (comité technique de coordination des projets touristiques)

– Loi 6100 portant des statuts ;des normes des établissements touristiques –

Cette commission est responsable du classement technique provisoire de société prononcé avant ou dans le meme temps que l’autorisation de construction.Il est attribué a l’etablissement touristique.

3- CRC :(commission regional de classement )

Cette comission est responsable du classement d’exploitation en consultant les normes de classement.

4- CRI (comité régional d’investissement

Dont le cas ou le terrain appartenant a l’état, le projet est animé par la commission régional d’investissement au centre régional d’investissement;

Dans ce cas le projet doit suivre le parcours normal de procédures de réalisation de nouveaux projets.

5- Commission de dérogation présidé par le wali,

Elle porte sur les dispositif urbanistiques.

Le parcours des projets doit toujours passer par ces commissions pour ne pas etre entraver dans la réalisation du projet donné.

Chapitre II- Exemple d’investissement touristique : cas de projet Emaar Tanger :

I- Présentation du group Emaar

Logo du group Emaar
Logo du group Emaar

Emaar est l’un des plus grands investisseurs étrangers directs au Maroc avec des projets de développement d’une valeur de 6, 87 milliards de dollars, à travers des partenariats avec le gouvernement et l’Onapar.

Emaar Maroc est une filiale de Emaar Properties PJSC sise à Dubai, un des plus importants promoteurs immobiliers au niveau internationale avec six secteurs d’activités, plus de 60 sociétés actives et une présence effective dans plus de 36 marchés dans le Moyens- Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord.

Emaar détient 30 % de la Banque de Dubaï, spécialisée dans le secteur bancaire commercial. Elle est également l’actionnaire principal dans Amlak Finance, la première société de financement islamique domestique aux Emirats Arabes Unis. Au cours des six premiers mois de cet exercice, le géant immobilier a généré un profit net de 893 millions de dollars et des revenus de près de 2, 199 milliards de dollars. Rappelons qu’Emaar Maroc a également collaboré avec Onapar, du groupe ONA, pour entreprendre des projets de développement de l’ordre de 12, 4 milliards de dirhams. Ce partenariat vise à développer Amelkis II et III à Marrakech, et Bahia Bay entre Casablanca et Raba

II- Le projet Tinja

1- Présentation

Le projet Tinja

Il s’agit d’un projet multiples facettes qui s’étend sur 300 ha au sud de Tanger, sur la façade Atlantique, entre la mer et la forêt. Emaar veut y construire 2.500 maisons réparties en six quartiers.

Autour de ces lieux d’habitation, la station « Tinja » comprendra des clubs de sports, un centre- ville, deux hôtels et des magasins. Les prix des habitations, dont les surfaces vont de 332 à 658 m2, varieront entre 350.000 dollars et plus d’un million.

Ce projet établis sur un terrain jouissant de superbes paysages, et longeant 3 km de plages sur l’océan atlantique, a 30 km au sud ouest de la ville historique de Tanger.

Une partie de site est inondable, un vent très fort, existence d’un cordon dunaire le long de la plage terrains boises inexploitables, proximité de l’aéroport, terrain argileuse, cout d’infrastructure hors site élevé.

Aldea, village en espagnol, est la première phase des maisons de Tinja mises en vente, et l’un des six villages du projet.

Les habitations d’Aldea, au nombre de 287 villas et maisons, sont composées de deux à quatre chambres dont la superficie varie entre 190 et 550 mètres carrés, en plus de la terrasse.

Intervenant lors de la cérémonie de lancement, le directeur exécutif du pôle de développement des affaires à “Emaar immobilier”, Nouman Atallah a mis en exergue les réalisations importantes accomplies par le Royaume sur le plan économique et touristique.

Le projet “Tinja” permettra la réalisation des objectifs de la société “Emaar”, en apportant

Notamment son appui aux stratégies de développement global du Maroc et en mettant l’accent sur la promotion du secteur touristique, a- t- il affirmé.

2- Contrat du projet

D’une valeur de 43, 5 milliards DH (5, 34 milliards de dollars US), le projet de Tinja

est développé dans le cadre du mémorandum d’accord signé l’année dernière entre Emaar Maroc et le gouvernement marocain, sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI.

3- Concept urbanistique

Le site comprend une palette de composantes commerciales résidentielles et touristiques articulées autour d’un lac artificiel constituant le moyen central et l’attraction majeur du développement.

Les composantes du développement sont orientées de manière à optimiser la vue sur l’océan d’une part, la foret et le lac d’une autre part.

L’arrivée au site est marquée par la principale artère routière, constitué de chaussée a double vent bordée d’arbres.

Cette artère se ramifie a l’entrée de la plazza et continue vers les différentes zones commerciales autour du lac central et face a la mer.

Les zones résidentielles sont en plus dotées de voies a sens unique dans le revêtement et l’éclairage plongeant le visiteur dans une ambiance de plus intimes. Le projet a été conçu pour mettre en valeur les meilleurs vues et disposé les différentes composantes pour avoir des vues sur mer, lac, ou forets.

Le lac constitue l’Atrée majeur du projet, une promenade le long des berges du lac a été conçu pour créer l’animation, commerce et loisir.

Le lac offre une façade animé et un promenade qui serpente le long des différentes composantes du projet

4- Situation et foncier

Le projet Tinja

Le complexe balnéaire Tinja sera réalisé sur un terrain d’une superficie de 294 ha 64 a 96 ca, situé dans la commune Boukhalef au lieu dit « zenata » le terrain est au bord de l’ocen atlantique limité au nord par l’oued et au sud par une route secondaire menant a la plage;il est composé des 2 propriétés suivantes :

1- la propriété dite « foret diplomatique de charf al akab » Titre foncier numéro 62009 /06

Surface 190 ha 98 a 96 ca

2- la propriété dite « R.CA » communication

Titre foncier numéro 2688/06

Surface 103 ha 66 a 00 ca

Il comprend une foret a préserver représentant environ 64 ha le maitre de l’ouvrage pourra le cas échant, réalisé l ‘aménagement et la construction de la zone a plusieurs phases distinctes de définies dans le plan d’aménagement.

Nombre de types et de lots

Le lotissement projeté comprend, conformément au plan d’aménagement :

Lots d ‘hôtellerie H

– 2 lots pour hôtel, ou villages de vacances

Lots résidentielles (AV- T)

– 5 lots pour résidences sous forme de villas isolées ;

– 5 lots pour résidences sous forme de maison de ville ;

– 5 lots pour résidence sous forme d’appartement

Lots pour équipements (M T, C, WT)

– 7 lots pour équipement sportif ou d’animation ;

– 3 lots pour équipement public, postes de liaison HT, autocommutateur, téléphone et attentes de téléphonie mobile, situation de télévision, station d’épuration

Lots pour activité mixte M

– 5 lots pour activité mixte :résidence commerce et bureaux

Lots pour zones naturelles (P, F)

– 5 lots pour espaces naturelles non constructible

5- Mot du diercteur executif :

«Nous sommes convaincus que Tinja réalisera nos objectifs pour soutenir la croissance globale du pays, notamment grâce à son secteur touristique à fort potentiel. Les maisons de «Tinja» comprennent un ensemble de cabanons, maisons urbaines, appartements et villas. En plus, « Tinja » offre des hôtels, plages et clubs sportifs, des magasins commerciaux et autres attraits de loisirs, le tout dans un lieu pittoresque vert»,

Mr : Naaman attalah

6- Fiche technique du projet

Maitre d’ouvrage Société Emaar
Situation Commune rurale Boukhalef.site dit CHARF LAAKAB(foret diplomatique)
Consistance du projet
Composante Capacité Superficie des planchers
– l’hôtel de la plage

– Le spa hotel+des chalets

– les appartements cotiers

– les appartements de la marina

– Les villas jardin

– les villas au bord de lamer

– les villas de la marina

– les maisons de ville

– Foret et centre équestre

– la Marina

– Un centre commercial

– Un souk

1000 lits

45 unités

280 unités

150 unités

100 unités

132 unités

290 unités

75.000 m² (hotels)

120 000 m² (appartements)

300.000 m² (villas)

17.500 m²

L’hôtel de la plage : d’une capacité de 1000 lits, il s’étendra sur 400 m de plage et aura une piscine a débordement.une salle de conférence sera au bâtiment principal de l’hôtel et sera directement accessible de la route.

Le SPA hôtel et les chalets :le SPA sera équipé de pavillons de soin extérieurs des petits commerces, des boutiques et des restaurants.

Un centre commercial : restaurants avec vues panoramiques sur l’océan et sur la marina, magasins et boutiques de luxe.

Le souk : prévoira une variété de petits commerces et étalages proposant des objets d’art traditionnel et artisanaux, mêlés à des petits cafés et restaurants pittoresques.

Les appartements côtiers : 4 immeubles résidentiels de 3 a 4 étages, avec des appartements de 1 a 3 chambres, organisée autour d’une cour intérieur privée disposant d’équipements commun et d’un club house qui propose des services de restauration et de loisirs

Les appartements de la marina : répartis de manière concentrique autour du canal de la marina, ces appartements seront situés dans 5 immeubles résidentiels de 4 étages, et comprendront de 1 a 3 chambres ainsi qu’une piscine par immeuble

Les villas jardin : organisée en groupe de maison privées et accessible par des petites routes pavées.un club house sera construit proposant un ensemble de services aux résidents.

Les villas au bord de la mer : des villas comprenant 2 a 3 chambres avec piscine privée et vue sur mer

Les villas de la marina : bâtie sur 7 ilots, les villas proposé compteront 3 a 5 chambres et piscine, privée, et seront accessibles de la marina par un ponton privé

Les maisons de villes : 14 habitations de 3 étages situées au coté nord du complexe FORET ET CENTRE EQUESTRE

La marina : Cafés, restaurants, animation et centre d’activités nautiques

Evolution du projet

Type

opération.

Cap.

(lits)

Invest.

(MDhs)

Opérateurs Localisation Type de projet Cat. Emplois
Emaar Tanger Création Hôtel 5* 1200 520 2000
Hôtel 4*
Centre d’affaires 60
Equipement de loisits et animation 400
Zone Commerciale 250
Partie résidentielle 4070
ST Touristique 1 200 1 230 2 000
ST Global 1 200 5 300

Source : Ministère du tourisme

Conclusion générale :

Pour conclure, il faut signaler que la balance des capitaux propres étrangers n’a commencé à devenir progressivement excédentaire qu’au milieu des années 80, et c’est surtout grâce au opérations de privatisations qui ont marqués l’époque.

C’est pour cela que presque tous les pays dans la même situation que le Maroc, considèrent l’investissement comme un critére majeur de développement, vu son importance en terme d’emploi, et de croissance économique pour le pays d’implantation en général.

En effet, comme dans beaucoup d’autres secteurs économiques, la société transnationale, avec ses différentes tendances d’implantation, apparaît a priori comme un passage obligé pour accéder à une activité, par nature, internationale, comme le tourisme.

De plus, en ce qui concerne le domaine touristique, non seulement ce sont les investisseurs étrangers qui possèdent le savoir faire pour la conception et la gestion, mais ce sont eux aussi, qui contrôlent les moyens de commercialisation, c’est- à- dire les réseaux installés dans les pays émetteurs.

Il est à signaler que la Maroc, qui a opté depuis l’indépendance pour le tourisme, comme secteur de priorité à développer, ne cesse de fournir des efforts afin d’arriver aux buts escomptés, à travers plusieurs actions et démarches, mais ceci reste malheureusement insuffisant, vu le nombre d’obstacles qui entravent l’implantation des IDE au Maroc.

Par conséquent, la Maroc doit redoubler ses efforts visant la consolidation de sa politique de libéralisation et de restructuration économique, ainsi que le renforcement de sa stratégie de promotion des investissements étrangers, en vue de faire face à une compétitivité mondiale devenue de plus en plus intense.

C’est pour cette raison, que le nouveau concept de régionalisation ne peut avoir que des retombés positives sur l’avenir des IDE au Maroc, mais ceci dit, il faut savoir franchir le pas entre la conceptualisation et la concrétisation.

Lire le mémoire complet ==> L’investissement touristique au Maroc
Mémoire de Fin d’Etudes _ Administration et Gestion des Entreprises
Hôtelières et Touristiques _ Institut Supérieur International de Tourisme de Tanger ISITT