L’hôtellerie de Plein Air aujourd’hui : Caractéristiques et Clients

By 3 February 2014

2- L’HÔTELLERIE DE PLEIN AIR AUJOURD’HUI : LES TENDANCES

2.1 – Caractéristiques générales

2.1.1 – Structuration du marché

Alors qu’ils étaient quasiment absents du marché de l’hôtellerie de Plein Air il y a une vingtaine d’années, les grands réseaux détiennent aujourd’hui 35 % du chiffre d’affaires du secteur25. Comme le rappellent ORIGET DU CLUZEAU et VICERIAT (2009, p.93), de nombreux opérateurs français et étrangers, notamment anglo-irlandais et néerlandais, arrivent sur le marché de l’hôtellerie de Plein Air française. Ces groupes font l’acquisition de plusieurs dizaines de campings. Mais ils investissent majoritairement dans le haut de gamme et dans des campings de grande capacité, en effet, ces groupes ne représentent que 7 % des terrains et 18 % des emplacements. De plus, certains de ces groupes, tels que Yelloh!village et Proméo avec son enseigne Kawan, se développent aussi par la franchise26.

2.1.2 – Internet et web 2.0

Internet et les nouvelles technologies prennent une place de plus en plus importante dans le quotidien des français. Il est donc normal que les professionnels de l’hôtellerie de Plein Air les intègrent. En ce qui concerne internet dans les campings français, de gros progrès sont encore nécessaires, en effet, selon la FNHPA27, seuls 29 % des campings proposent une zone WI-FI. Par contre, la majorité des campings dispose d’un site internet, même si la réservation en ligne n’est possible que sur les sites des chaînes et réseaux.

L’émergence des média dit « sociaux » a fait d’internet un espace ouvert et participatif, qui, selon ARNORE (2010, p259) facilite la co-construction et le partage de l’information entre internautes tout en renforçant la sociabilisation. Cela permet aux consommateurs de partager leurs perceptions des marques, leurs expériences et leurs avis sur des sites tels que Trip- Advisor. Les campings, comme les autres entreprises du secteur touristique, doivent donc être particulièrement attentives à leur e-réputation. De plus, certains campings, essentiellement des réseaux et des chaînes, essaie de créer des communautés de marque, définies comme « des communautés spécialisées, non limitées géographiquement et fondée sur un ensemble de relations sociales entre les admirateurs d’une marque » par MUNIZ et O’GUINN (cités par ARNORE, 2010, p.262).

2.2 – Les clients

2.2.1 – Choix du camping comme mode de séjour

La clientèle des campings français est assez hétérogène. En effet, 45 % des campeurs sont des habitués qui passent toutes leurs vacances au camping28. Pour de nombreux campeur de ce groupe, le « camping est une transmission intergénérationnelle, des parents vers les enfants qui instaure un transfert de significations » (SEVIN et LANDWEIN, 2010, p.156). Il peut aussi s’agir d’une initiation à l’âge adulte par le conjoint ou des amis. Pour le reste des campeurs (55 %)29, le camping est soit une pratique occasionnelle, soit une nouveauté. Dans cette catégorie, on pourra retrouver une clientèle attirée par les habitats légers de loisir, qui jusque là, fréquentait plutôt les villages club ou louait des appartements.

26 Ibid.
27 Opus cite note 17
28 Opinion Way. Les français et le camping. Mai 2011, 38p. [en ligne]. Disponible sur : <http://www.veilleinfotourisme.fr/bobos-ou-familles-le-camping-compte-bien-faire-plus-d-adeptes-en201173829kjsp? RH=VEILLES>. (Consulté le 07/02/2013)

Il faut aussi noter, que, selon LADWEIN et SEVIN (2010, p.157), la pratique du camping véhicule un imaginaire social fort, articulé autours de quatre éléments qui sont le retour à la nature, la liberté d’action, la mobilité géographique ainsi que la convivialité et la disparition de barrières sociales. Mais il ressort de l’étude OpinonWay « Les français et le camping »30, que la convivialité, la proximité avec la nature, le caractère familial et le caractère économique sont quatre facteurs principaux qui font que les français choisissent le camping.

2.2.2 – Typologie des clients

Contrairement aux idées reçues, les clients des campings sont issus de tous les horizons. En effet, 40% des campeurs viennent des catégories populaires, 31% des CSP+31. Même si la clientèle est majoritairement française, plus d’une nuitée sur trois est due à un touriste étranger, originaire majoritairement des Pays-Bas, du Royaume-Uni et d’Allemagne.32 Ces clientèles privilégient les campings haut de gamme (4 et 5 étoiles). La clientèle française peut être divisée en cinq grandes catégories33 :

a) Les familiaux pragmatiques (37 %) : ils ont entre 25 et 59 ans, avec enfants. Ce sont des campeurs d’expérience qui privilégient la location de mobil-homes.

b) Les sans enfants aguerris (32 %) : ils ont majoritairement entre 50 et 59 ans. Ils ont progressivement développé l’habitude du camping et possèdent leurs propres matériels.

c) Les bobos campeurs (23 %), ils sont généralement plus jeunes et plus diplômés que l’ensemble des campeurs. Ils sont majoritairement originaires des grandes villes et plébiscitent une offre haut de gamme et insolite.

d) Les jeunes fêtards spartiates (18 %), ils ont entre 18 et 24 ans, et viennent généralement avec leur propre matériel, le plus souvent une tente.

e) Les séniors installés (13 %) : ils ont plus de 60 ans, et viennent au camping pour la convivialité, mais aussi par habitude.

(Labellisation et hôtellerie de Plein Air de chaîne)
Mémoire de première année – Master tourisme et hôtellerie – Parcours « Management de l’Hôtellerie et de la Restauration»
Université de Toulouse II – Le Mirail Institut Supérieur Du Tourisme De l’Hôtellerie Et De l’Alimentation