Evaluation post-natale des stratégies d’éducation antenatale sur l’allaitement maternel

By 29 January 2014

“…éducation anténatale fait partie pleinement de la compétence des sages-femmes et ne doit pas être négligée, elle peut avoir des effets positifs sur la conduite de l’allaitement. Le soutien anténatal doit s’accompagner d’un soutien post-natal adapté…”

ECOLE DE S A GES – FE M MES DE CLERMONT- FERRAND

Université d’Auvergne – Clermont 1

Mémoire – Diplôme D’ETAT DE SAGE-FEMME

Evaluation post-natale des différentes stratégies d’éducation anténatale
sur l’allaitement maternel

Marie BARTHELEMY

Née le 12/01/1988

Année 2013

Résumé :

La promotion de l’allaitement maternel fait partie des objectifs des autorités sanitaires françaises car la France a un des taux d’allaitement le plus bas d’Europe. Une de leur recommandation est de proposer à toutes les femmes une information sur l’allaitement maternel pendant la grossesse.

Nos objectifs étaient de comparer les taux d’allaitement maternel et d’allaitement maternel exclusif entre deux stratégies d’éducation anténatale, information spécifique sur l’allaitement maternel versus préparation à la naissance et à la parentalité.

Et, d’autre part, d’évaluer la satisfaction sur l’information reçue.

Une étude observationnelle descriptive a été réalisée à partir d’une cohorte historique. L’échantillon se composait de 28 patientes ayant assisté à une information spécifique sur l’allaitement maternel et 21 patientes ayant assisté à des séances de préparation à la naissance. L’étude consistait à un entretien téléphonique semi-directif à 2 mois de l’accouchement.

Environ 80% de l’échantillon allaite à 1 mois, et 70% de façon exclusive. Il n’y a pas de différence significative entre les groupes mais les patientes du groupe information spécifique allaitent plus que les autres. Le lien entre éducation et durée d’allaitement est difficile à établir, elle a plus d’influence sur la pratique d’un allaitement exclusif. L’information pendant la grossesse a eu significativement plus de bénéfice pour la mise en route de l’allaitement maternel chez les patientes ayant eu une information spécifique.

L’éducation anténatale fait partie pleinement de la compétence des sages-femmes et ne doit pas être négligée, elle peut avoir des effets positifs sur la conduite de l’allaitement. Le soutien anténatal doit s’accompagner d’un soutien post-natal adapté.

Mots clés  : Allaitement maternel, éducation anténatale, préparation à la naissance, intervention.

Abstract :

The promotion of breastfeeding belongs to the objectives of the French Health Authorities because France has one of the lowest breastfeeding rate in Europe. One of their recommandation is to propose to all the women an information about breastfeeding during the pregnancy.

On one hand our objectives were to compare the rates of breastfeeding of an exclusive breastfeeding between two strategies of education during pregnancy : specific information about breastfeeding, preparation to the birth and the parenthood.

On the other hand, to evaluate the satisfaction about the received information.

An observational study has been realised from a patient sample. The group was composed by 28 patients who assisted to a specific information about breastfeeding and 21 patients who assisted to some trainings’preparation to the birth.The study consisted to a phone call based on multiple choice questions at 2 months from the pregnancy.

About 80% of the sample breastfeeds at one month, 70% all the time. There is no special difference between the groups but the patients of the specific information group breastfeed more than the others one. The link between education and breastfeeding time is difficult to establish, it has more influence on the practice of an exclusive breastfeeding. The information during the pregnancy has had significally more benefits for the starting of breastfeeding to the patients who had a specific information.

The pregnancy’s education belongs totally to the competence of the midwives and does not have to be forgotten , it can have positive effects on the breastfeeding arrangement. The pregnancy support has to be accompanied by a support adapted after the delivery.

Keywords  : breastfeeding, pregnancy’s education, birth preparation, intervention.

Remerciements  :

En préambule de ce mémoire, je souhaite remercier sincèrement les personnes qui m’ont apporté leur aide pour réaliser ce travail :

— Mme Dorut Agnès, sage-femme directrice de ce mémoire
— Mme Parayre, sage-femme enseignante référente sur ce projet
— L’équipe enseignante et le secrétariat de l’école de sage-femme de Clermont- Ferrand
— Mme Bellego Brigitte, sage-femme, pour les moments d’échanges partagés
— Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à l’élaboration de ce mémoire.

Je tiens plus particulièrement à remercier :

** Mes parents de m’avoir permis de réaliser ces études, et pour leur soutien.
** L’ensemble de ma famille et plus particulièrement mon frère, Erica, ma cousine Mathilde, pour leur accompagnement et leur aide singulière sans oublier mon petit neveu Roméo.
** Corinne et Géraud, pour leur aide précieuse en informatique.
** Mes camarades de promotion pour ces bons moments passés ensemble
** Tous mes amis et plus particulièrement, « mes » Laura, Aurélie, Marie-Céline, Mathieu, Jonathan…, pour leur soutien, leur réconfort lors des petits coups de blues durant ces années.

Un grand merci à toutes et à tous.

Glossaire  :

OMS Organisation Mondiale de la Santé
UNICEF Fond des Nations Unies pour l’Enfance
HAS Haute Autorité de Santé
CHU Centre Hospitalier Universitaire
AM Allaitement Maternel
PNP Préparation à la naissance et à la Parentalité
OR Odd Ration
IC Intervalle de Confiance

Sommaire  :
Introduction
Revue de littérature
I – L’allaitement
II – Politique de Santé Publique pour soutenir l’allaitement maternel
III – Education anténatale sur l’allaitement maternel
Résultats
Discussion
I – Les limites de l’étude
II – Caractéristiques socio-économiques de la population
III – Le projet d’allaitement maternel
IV – La conduite de l’allaitement maternel
V – La durée de l’allaitement maternel
VI – L’influence de l’éducation anténatale sur la pratique de l’allaitement maternel
VII – La satisfaction des patientes
Projet d’action
Conclusion

Introduction :

La pratique de l’allaitement semble, en France, très en deçà des taux reportés dans d’autres pays Européens. D’après l’étude Epifane de 2012, le taux d’initiation de l’allaitement à la maternité était de 69,1% alors qu’en Norvège ce taux est de 98% [1].

La promotion de l’allaitement maternel fait partie des objectifs des autorités sanitaires françaises qui cherchent à augmenter l’initiation et la durée. J’ai voulu m’intéresser plus particulièrement à une des mesures pour promouvoir l’allaitement qui est de proposer à toutes les femmes enceintes une séance d’information sur l’allaitement maternel.

Actuellement, la plupart des femmes enceintes (et leur compagnon) bénéficie d’une préparation à la naissance et, d’après l’enquête périnatale de 2010, cela représente 73,2% des primipares. Mais la question est de savoir comment elles sont préparées à l’allaitement, bien souvent, le sujet n’est pas abordé pendant la grossesse ou ne l’est que superficiellement à l’occasion d’une séance d’information sur l’alimentation et sur un pied d’égalité avec l’alimentation au lait industriel. La réussite de l’allaitement impliquerait la connaissance d’un certain nombre de faits. Informer les parents pendant la grossesse pourrait permettre d’éviter bon nombre de problèmes d’allaitement et donc d’en augmenter la prévalence (pour les femmes qui n’ont pas encore pris la décision) et la durée.

Dans la littérature, nous avons retrouvé d’autres études scientifiques, notamment de la Cochrane Library, qui ont étudié l’influence d’une intervention prénatale sur la durée, le vécu de l’allaitement maternel. Ces différentes études ont des résultats hétérogènes. Certaines montrent que la participation aux séances de préparation à la naissance est liée à l’initiation, à la poursuite et un meilleur vécu de l’allaitement maternel [2-5].

D’autres études montrent, en revanche, que l’influence seule de la préparation à la naissance sur la conduite de l’allaitement est difficile à mettre en évidence. Une étude arrive au constat que la préparation à la naissance n’est pas un facteur favorisant de l’initiation de l’allaitement car le projet de la femme n’est pas influencé par le professionnel pendant la grossesse [6-7].

Sensible à la promotion de l’allaitement maternel, j’ai voulu m’intéresser à l’impact de l’information anténatale car les sages-femmes ont une place de choix dans la préparation à la naissance et à la parentalité et dans diverses informations auprès des femmes pendant la grossesse. Aussi, au cours de mes stages au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Clermont-Ferrand, j’ai pu constater que deux types d’information anténatale existent, les séances de préparation à la naissance et à la parentalité d’une part et une séance de préparation spécifique sur l’allaitement maternel.

Ces différentes constatations m’ont amenée à soulever une problématique. Diverses méthodes éducatives existent sans avoir bénéficié d’une preuve de leur efficacité, qu’en est-il au CHU, maternité ayant fait le choix de proposer à ces patientes plusieurs techniques éducatives ? Les objectifs de l’étude qui ont découlé de cette problématique étaient d’évaluer la durée, le type et le vécu de l’allaitement en fonction des types d’information reçue par les patientes.