Le taux de chômage selon sexe, l’âge et niveau de diplôme

By 3 September 2013

2.3. Taux de chômage

2.3.1. Définition théorique

Le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active. La population active regroupe quant à elle l’ensemble des personnes ayant un emploi et des chômeurs. Il existe différentes classes pour calculer un taux de chômage, par exemple par âge en mettant en rapport les chômeurs d’une classe d’âge avec les actifs de cette classe d’âge. Après un taux de chômage d’une classe d’âge, on distingue aussi le taux de chômage par sexe, par région, par nationalité, par niveau de diplôme, etc.48

2.3.2. Le taux de chômage selon sexe, l’âge et niveau de diplôme

En France, le taux de chômage frappe d’abord les plus jeunes et encore plus durement en temps de crise. On considère 23,3% des actifs de l’âge de 15 à 24 ans. Les jeunes femmes sont maintenant plus touchées que les jeunes hommes. Les jeunes femmes représentent 24,7% par rapport 22% pour les jeunes hommes. Mais on se pose la question alors pourquoi les jeunes sont les plus touchés? En raison de leur inexpérience, mais aussi de leur arrivée dans une période plus difficile où chacun s’accroche à son emploi.49

L’entrée dans le monde du travail reste un obstacle, les gens sont prêts à garder leurs emploi même si les salaires sont inférieurs. La situation d’aujourd’hui est plus difficile qu’auparavant. Il faut noter aussi que certains chômeurs qui approchent de la retraite n’apparaissent plus dans les statistiques, ce qui minimise leur taux de chômage et dont une partie des scolarisés notamment.

Tableau 1: Taux de chômage en France métropolitaine (source: Insee)

Taux de chômage selon l’âge et le sexe Unité : %
Ensemble 9,3
15-24 ans 23,3
25-49 ans 8,4
50 ans ou plus 6,1
Hommes 9,1
15-24 ans 22,0
25-49 ans 8,3
50 ans ou plus 6,0
Femmes 9,4
15-24 ans 24,7
25-49 ans 8,6
50 ans ou plus 6,2
Source : Insee – enquête Emploi – 2ème trimestre 2010, France métropolitaine – population des ménages, personnes de 15 ans ou plus

En République Tchèque, selon l’enquête de l’Organisation internationale du travail (OIT) au deuxième trimestre 2010, ils constataient que le nombre moyen de chômeurs a diminué par rapport au premier semestre 2010. Cette diminution a été de 48 000.

La diminution entre le premier et deuxième trimestre de 2010 est principalement due à l’amélioration des conditions généralement pour trouver du travail dans les mois du printemps et en été, mais aussi la partie importante est due à l’amélioration du marché du travail.

Les jeunes sont les plus touchés par le chômage. Les jeunes femmes représentent 27,85% et les jeunes hommes représentent 27,45%, donc on peut constater que le chômage des jeunes femmes ainsi des jeunes hommes est presque égalitaire. Mais le taux est quand même plus grand chez les jeunes femmes. La classe moins touchée par le chômage sont des hommes et des femmes de l’âge entre 65 ans et plus. La population avec le diplôme universitaire a le taux de chômage faible qui s’éleve à 2,4% et aussi les personnes qui ont obtenu leur baccalauréat le taux de chômage est 5,2%. Le taux de chômage des personnes sans le diplôme est 25,1%.50

Le taux de chômage des hommes(rouge), des femmes (bleu)
Graphe 7: Le taux de chômage des hommes(rouge), des femmes (bleu)

2.3.3. Le taux de chômage dans la zone euro et dans l’UE 27

Le taux de chômage le plus récemment diffusé par Eurostat qui était 9,9% dans la zone euro au début de mois d’avril 2011.

Dans la zone euro, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 10,0% en novembre 2009, contre 9,9% en octobre 2009. Dans l’UE 27, le taux de chômage s’est élevé à 9,5% en novembre 2009, contre 9,4% en octobre 2009. Alors qu’on constate le taux de 7,5% en novembre 2008. Il s’agit du taux le plus élevé dans la zone euro depuis août 1998 et dans l’UE27 depuis le début de la série en janvier 2000. Selon les estimations d’Eurostat, 22,899 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage en novembre 2009 dans l’UE27, dont 15,712 millions dans la zone euro. Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Parmi les États membres, les taux de chômage les plus bas ont été enregistrés aux Pays-Bas avec 3,9% et ensuite en Autriche avec 5,5%. Le taux de chômage le plus élevé est en Lettonie avec 22,3% et en Espagne avec 19,4%. Sur un an, tous les États membres ont ressenti une augmentation du taux de chômage et les plus faibles hausses ont été observées en Allemagne entre 7,1% et 7,6%, au Luxembourg de 5,2% à 6,0% et à Malte de 6,2% à 7,0%. Le plus fortes hausses ont été enregistrées en Lettonie de 10,2% à 22,3%. En Estonie de 6,5% à 15,2% et en Lituanie de 6,4% à 14,6% entre les troisièmes trimestres de 2008 et 2009.

Si on regarde le taux de chômage des hommes et des femmes dans la zone euro et dans l’UE27, on peut constater que le taux de chômage des hommes a augmenté de 7,5% à 9,9% dans la zone euro et de 7,2% à 9,7% dans l’UE27. Le taux de chômage des femmes s’est accru de 8,6% à 10,0% dans la zone euro et de 7,8% à 9,2% dans l’UE27. Le taux de chômage des moins de 25 ans est dans la zone euro 21%, on marque l’augmentation et puis dans l’UE27 est 21,4%.51

Image 1: Les taux de chômage en Europe en février 2011 (source: Insee)
Les taux de chômage en Europe en février 2011

Cette carte géographique nous montre que le taux de chômage n’est pas identique partout en Europe. Les taux de chômage en Pologne, en Hollande et en Autriche sont parmi les plus bas de l’Europe. Au contraire, en Espagne, à l’Ecosse, en Slovaquie, en Hongrie, en Croatie et en Bulgarie le taux de chômage est le plus élevé de l’Europe.

2.3.4. Considère-t-on plus de chômeurs en France ou en République Tchèque?

Selon la recherche de l’Eurostat, le taux de chômage en République Tchèque représente 7,0% par rapport en France qui lui représente 9,6%. Par rapport à ces données on peut bien voir que le taux de chômage est plus élevé en France qu’en République Tchèque.

Lire le mémoire complet ==> (Le chômage en France et en République Tchèque)
Mémoire de Licence – Département des Études romanes
Université Palacký d’Olomouc – Faculté Des Lettres