La fracture numérique vs. le fossé numérique en France

By 5 September 2013

Fracture vs. fossé numérique

Précisons d’ores et déjà que la distinction de Cazeneuve10 s’applique à l’échelle d’une entité (un pays idéal), et non – ou alors difficilement – à des comparaisons internationales.

FRACTURE NUMÉRIQUE

Pour Philippe Cazeneuve, l’expression de « fracture numérique » caractérise « un concept dérivé d’un thème de campagne »11. Le propos de Cazeneuve pourrait bien sonner comme un avertissement. Le terme de « fracture sociale » ayant été réutilisé à des fins politiques, il pourrait bien en être de même pour celui de « fracture numérique ». Ainsi, nous sommes passés de l’approche technique de la fracture numérique à son approche socio-économique ; nous serions maintenant à l’orée de sa dimension politique.

Par ailleurs, selon Cazeneuve, l’expression de « fracture numérique » « présuppose » de considérer la société comme « un seul corps social » d’une part ; de vouloir « réparer l’uni(ci)té originelle de la Nation », d’autre part. Mais cela signifie également « ignore[r] l’existence de forces antagonistes (muscles) [du corps social] et de corps intermédiaires (articulations) ».

Cette fois, Cazeneuve ne laisse plus de place au doute quant à l’interprétation politique du concept de «fracture numérique». Les termes sont fortement évocateurs : « corps social », « Nation »…

Enfin, conclut Cazeneuve, « pour réduire la fracture, il faut [une] localisation précise et [une] “frappe chirurgicale”, [une] action de replâtrage et [une] immobilisation ».

FOSSÉ NUMÉRIQUE

Pour Cazeneuve, le fossé numérique « évoque un phénomène ancien et évolutif » ; le fossé est « creusé comme le lit d’une rivière par l’érosion séculaire », « large ou étroit selon les endroits » et « se déplace et se creuse avec les intempéries ». Dans cette optique, les inégalités ne seraient pas soudaines, mais progressives, à la fois dans le temps, mais aussi dans l’espace. De plus, l’existence d’« intempéries » peut entraîner une aggravation brutale de ces inégalités.

Les solutions ? « Le combler, le franchir, construire une passerelle, le contourner, vivre tranquillement sur sa rive comme sur une île ». Au terme de cette métaphore filée, Cazeneuve résume bien les attitudes usuellement rencontrées face au problème.

Du propre aveu de l’auteur, résumant son propos, l’approche fossé numérique est plus féconde que l’approche fracture numérique.

Le « fossé », quant à lui, offre davantage de possibilités. Il évoque un phénomène ancien et évolutif en face duquel les solutions ne manquent pas : le combler, le contourner, le franchir, vivre à ses côtés, etc12.

Pour notre part, nous retiendrons que l’expression fracture numérique, telle qu’expliquée par Cazeneuve, est utile pour bien appréhender la dimension profondément politique du problème. Toutefois, en ce qui concerne les solutions à y apporter, la représentation du « fossé numérique » nous semble plus adaptée. Mais, comme nous l’évoquions plus haut, les deux expressions sont souvent employées indifféremment dans la littérature française. Il semblerait que ce ne soit que conjointement que ces deux expressions parviennent à rendre compte dans la langue française du concept de digital divide.

Comme le note Le Monde Initiatives d’octobre 2001, l’appellation fracture numérique est le résultat d’un télescopage linguistique entre le terme anglais digital divide, utilisé pour décrire les décalages socio-économiques et géopolitiques dans la diffusion et l’usage des technologies numériques, et la fameuse « fracture sociale » qui traverse le débat politique français depuis sept ans13.

Dans les faits, le débat sémantique entre fracture et fossé numérique est vite dépassé par les autres inégalités perceptibles en arrière-plan. Ces inégalités, Jean-Jacques Marchandise, les présente au nombre de cinq.

1. La fracture générationnelle due principalement à l’accélération temporelle provoquée les NTIC : PAO…

2. La fracture culturelle due à l’avènement fulgurant d’une approche textuelle, technique et abstraite de l’information et de la communication

3. La fracture géographique entre Nord et Sud, villes et campagnes

4. La fracture d’accessibilité (handicap, état de santé) en voie de réduction même si les coûts pour y parvenir sont considérables

5. La fracture au sein des corps sociaux due à l’émergence d’une logique horizontale du travail

Nous reviendrons sur ces fractures dans la deuxième partie, à l’exception d’une, la fracture géographique, à laquelle nous allons consacrer notre propos dès maintenant.

Lire le mémoire complet ==> (La fracture numérique en France : définitions, enjeux, défis)
Mémoire de fin de master En vue de l’obtention du Diplôme Sup de Co Reims
REIMS Management School Formation Approfondie au Management