Des porteurs de projet s’intéressent à la Bretonne Pie Noir

By 5 September 2013

Discussion et Propositions – Chapitre 4 :

La synthèse des résultats précédents va permettre de valider ou non les hypothèses de travail énoncées au début, à savoir :

– Les systèmes d’élevage de la Bretonne Pie Noir sont attractifs et il y a des candidats à l’installation.

– Les éleveurs en place ont suffisamment d’animaux à vendre à une personne souhaitant s’installer.

– Les systèmes d’élevage de la Bretonne Pie Noir sont viables économiquement.

– Il est toujours possible de trouver des terrains pour s’installer.

– La réglementation actuelle permet encore d’installer des éleveurs transformateurs sur de petites structures.

– Il est possible de convaincre les organisations agricoles d’apporter un soutien aux petits systèmes en transformation fermière et vente directe, notamment lors de l’installation.

4.1 Des porteurs de projet s’intéressent à la Bretonne Pie Noir

Les sept projets à plus ou moins long terme représentent une installation par an en Bretonne Pie Noir. Les systèmes BPN sont attractifs pour diverses raisons (autonomie, réalisation d’un projet de vie, respect de l’environnement…).

L’installation elle-même a deux atouts principaux. Tout d’abord, elle demande peu d’investissements (le plus coûteux reste l’atelier de transformation laitière) et peu de surface. Pour information, le coût moyen d’une installation en Bretagne en 2005 est de 210 730 € (reprise + investissements prévus dans les trois premières années) (ADASEA de Bretagne, 2006). Il est bien moins élevé en Bretonne Pie Noir. Le projet qui doit démarrer en 2008 a un coût global d’environ 40 000 € :

– apport personnel de matériel : caisson de transformation d’occasion, tout équipé pour la transformation, évalué à 20 000 € ;

– investissement de 20 000 € (cheptel, matériel agricole, matériel de traite, équipement en eau et clôtures des pâtures).

Ensuite, s’installer avec des Bretonne Pie Noir n’exige pas de connaissances pointues (en zootechnie ou en agronomie par exemple), mais de bonnes bases et surtout des expériences dans les trois domaines (production – transformation – vente) ce qui diffère des installations classiques.

On peut se demander pourquoi un porteur de projet choisit la BPN pour s’installer : en effet, les systèmes BPN semblent a priori reproductibles avec d’autres races. Pourtant, il n’y a pas à notre connaissance d’éleveur professionnel qui vive de la transformation du lait de 3 vaches à un niveau de lait moyen de 7 000 L. La BPN peut être qualifiée d’ubiquiste puisqu’elle s’adapte à des modes de conduite variés : monotraite, croisement industriel, valorisation de fourrages énergétiques ou bien grossiers, plein air intégral… Ce qui permet aux futurs éleveurs de construire leurs propres systèmes, sans contraintes au niveau de l’élevage.

Se pose ici le problème de la sélection de la race Bretonne Pie Noir. Même si il y a la contrainte du plan d’accouplements raisonnés, les éleveurs sélectionnent les animaux de renouvellement. Ils se concertent et s’interrogent pour savoir sur quels critères les choisir. Avant tout, la BPN est une race mixte puisqu’elle est toujours en état, elle se couvre avant de donner du lait. Une race mixte avec de bonnes aptitudes laitières compte tenu du format. En système allaitant, la rentabilité vient des qualités d’élevage de la race et du fait que la complémentation est inutile vu la quantité de lait à disposition du veau.

1) Carnet de bord Archives et actualités sur le modèle d’un “blog”

2) La race

→ Historique

→ La sauvegarde est réussie Grandes lignes du plan de sauvegarde

→ Le plan de relance Expliquer en quoi la relance est différente de la sauvegarde

3) La Société des Eleveurs

→ Qui sont les éleveurs ? Présentation des systèmes professionnels et des amateurs

→ Le bureau Composition du bureau

→ Les projets Actions en cours et à venir (éligibilité de la race à la PMTVA…)

4) La Bretonne Pie Noir : pour qui, pour quoi ?

→ Pour les particuliers Cette page existe déjà

→ Pour les collectivités Cette page existe déjà

→ Pour les professionnel Cette page existe déjà

5) Les produits et points de vente

→ Des produits alléchants ! Description des produits

→ Des éleveurs près de chez vous ! Carte des points de vente, liens vers les pages des éleveurs

6) Galerie Photo Mettre quelques photos en haute définition en téléchargement libre

7) Annonces Achats / vente

Figure 7 : Proposition de plan pour le site internet www.bretonnepienoir.com

Toutefois, sélectionner uniquement sur les caractères laitiers semble inapproprié pour deux raisons au moins :

– maximiser la production laitière conduirait vraisemblablement aux mêmes déconvenues que dans les grandes races laitières, notamment la baisse de la fertilité ;

– la BPN aurait 30 ans de retard sur les races uniquement laitières (Prim Holstein, voire Jersiaise…). Elle perdrait son identité. En somme, le “créneau” est déjà pris.

Il ne faut donc pas oublier tous les caractères qui peuvent servir la rusticité (qualité des aplombs, ouverture pelvienne pour la facilité de vêlage, longévité…) mais aussi la beauté. La tête fine et expressive est un caractère distinctif de la race. C’est ce qui permet à un oeil non averti, outre la petite taille, de la reconnaître à coup sûr. De plus, avoir de belles vaches est toujours recherché par les éleveurs.

Le nombre de candidats à l’installation pourrait être accru par une information des élèves des lycées agricoles comme prévoit de le faire M.QUEMERE.

Au-delà de la recherche de candidats, aller dans les lycées agricoles est important pour montrer que l’agriculture est aujourd’hui diversifiée et que certains systèmes peuvent exiger des compétences valorisantes, variées ou inhabituelles. Du fait de la vente directe, les systèmes BPN sont éloignés des systèmes conventionnels même extensifs. Ce qui ne doit pas les empêcher de cohabiter avec les exploitations de plus grande taille.

L’information indirecte n’est pas à négliger : le site internet de la Bretonne Pie Noir est un très bon outil de communication. Il peut encore être amélioré, il appartient aux éleveurs d’en discuter entre eux. Voici toujours quelques propositions :

– le rendre plus lumineux ;

– ne pas hésiter à mettre en téléchargement libre divers documents comme ce mémoire, la plaquette de présentation, les publications scientifiques sur les programmes de sauvegarde et de relance….Le but étant d’alléger les pages du site tout en proposant une information pointue et technique via les téléchargements pour celui qui souhaite approfondir.

– utiliser un nouveau plan (figure 7)

L’installation en exploitation bovine Bretonne Pie Noir : opportunités, freins et perspectives
Mémoire de fin d’études
ENESAD Option Animal Espace Produit

Sommaire :
1 Contexte
1.1 La race bovine Bretonne Pie Noir
1.2 Le cadre socio-économique et réglementaire
1.3 De l’opportunité d’une relance
3 Résultats
3.1 Spécificités des élevages de Bretonne Pie Noir
3.2 Environnement des installations en Bretonne Pie Noir
4 Discussion et propositions
4.1 Des porteurs de projet s’intéressent à la Bretonne Pie Noir
4.2 Les effectifs actuels permettent une certaine disponibilité en animaux
4.3 Les systèmes en Bretonne Pie Noir sont viables économiquement
4.4 Le foncier reste un gros problème pour s’installer
4.5 La réglementation peut devenir un obstacle si les porteurs de projets sont mal informés
4.6 Les organisations agricoles sont plus ouvertes aux petits projets que par le passé
Conclusion