C’est quoi un chômeur ? Quels sont les types de chômage ?

By 3 September 2013

2. Le chômage – approche descriptive

2.1. Quelles différentes typologies des chômeurs existe-t-il?

„Dans un contexte de chômage massif, la sélectivité du marché du travail augmente. Elle tend à segmenter la population des chômeurs en sous-groupes dont l’employabilité est largement déterminée par leur passé professionnel. Si l’on tente de dépasser une approche fractionnée des différents facteurs de différenciation face aux risques de chômage et aux chances d’emploi, on peut dégager un petit nombre de situations typiques dans la populations des chômeurs. Trois dynamiques tendent à devenir prédominantes; nous les qualifierons respectivement de chômage répétitif, chômage de conversion, chômage d’exlusion.“38

„Le chômage répétitif touche des personnes qui ont connu de multiples passages par le marché du travail. En principe il s ‘agit des jeunes récemment sortis du système scolaire et des femmes qui cherchent à reprendre une activité professionnelle. Le chômage répétitif est caractérisé par un pourcentage élevé de travailleurs très peu qualifiés et d’anciens titulaires d’emploi précaires. Leur niveau de salaire minimum et leur instabilité dans l’emploi déterminent des taux faibles ou nuls d’indemnisation du chômage. Pour toutes ces raisons, ils devront se montrer peu exigeant et, par là même, auront des durées de chômage relativement brèves mais des réinsertions à nouveau précaires.“39

„Le chômage de conversion touche en principe des travailleurs qui sont victimes d’un licenciement économique. On trouve dans cette catégorie un pourcentage relativement élevé d’hommes, car le licenciement économique provient principalement de l’industrie et du BTP. La plupart il s’agit des travailleurs qualifiés et de travailleurs de tranches d’âge moyennes entre 25 et 50 ans. Leur ancienneté dans l’emploi, leurs conditions de licenciement et leur niveau de salaire antérieur leur garantissent, au moins initialement, une indemnisation relativement favorable. Leur durée de chômage est plus longue.“40

Mais ce sont eux qui ont la plus forte probabilité de parvenir à une réinsertion satisfaisante.

En comparant la première et la deuxième catégorie de chômeurs, on met en question le choix de la durée du chômage comme seul indicateur de la gravité de la situation de chômage. Les durées totales sont beaucoup moins inégalement distribuées que les durées de chaque passage. Et pourquoi? Car les passages courts sont plus souvent répétitifs que les passages longs.

„Et la troisième catégorie est celui du chômage d’exclusion qui constitue le développement. Il représente l’une de conséquence de la crise économique. Il s’agit des travailleurs qui se présentent sur le marché du travail avec des handicaps tels que leur probabilité d’insertion est très faible dans un contexte de sélectivité accrue. Il semble d’être condamnés à un chômage de longue durée. En principe cette catégorie est fournie par les travailleurs dits “âgés”. Il touche des jeunes dont le niveau de formation ou les attitudes à l’égard du travail excluent l’insertion professionnelle stable.“41

„Cette décomposition entre chômage répétitif, chômage de conversion et chômage d’exclusion n’est ni exhaustive, ni rigoureuse. Il existe des passages entre ces trois catégories, certaines situations ne sont pas réductibles à l’une d’entre elles. Cette division identifie les formes dominantes d’extension du chômage dans la période contemporaine.“42

2.1.1. C’est quoi un chômeur?

Un chômeur est une personne qui peut travailler et qui veut travailler, mais qui ne trouve pas d’emploi. Il peut être aussi défini comme l’inactivité d’une personne souhaitant travailler.

L’INSEE nous dit que les chômeurs au sens du recensement de la population sont les personnes de 15 ans ou plus qui se sont déclarées chômeurs (inscrits ou non à Pôle Emploi ou úřad práce) sauf si elles ont, en outre, déclaré explicitement ne pas rechercher de travail. Et d’autre part les personnes (âgées de 15 ans ou plus) qui ne se sont déclarées spontanément ni en emploi, ni en chômage, mais qui ont néanmoins déclaré rechercher un emploi. 43

D’après le Bureau international du travail, les chômeurs comprennent toutes les personnes ayant dépassé un âge spécifié qui, au cours de la période de référence, étaient sans travail, c’est-à-dire qui n’étaient pourvues ni d’un emploi salarié, ni d’un emploi non salarié, qui étaient disponibles pour travailler dans un emploi salarié ou non salarié durant la période de référence et à la recherche d’un travail, c’est-à-dire qui avaient pris des dispositions spécifiques au cours de la période récente spécifiée pour chercher un emploi salarié ou un emploi non salarié. Les chômeurs font la partie de la population active. Les jeunes, le préretraités et les travailleurs à temps partiel sont excluent.44

2.2. Typologie du chômage

Les définitions purement économiques de chômage telles que le chômage frictionnel ou le chômage structurel, la plupart d’entre elles situent le chômage par rapport à l’individu qui en est victime.45

„Quand on parle de chômage frictionnel, on le considère comme un passage entre deux emplois. Ce type de chômage est inévitable, c’est un chômage involontaire dont la durée et l’importance dépendent des structures du système d’emploi de l’économie. Plus ce système est rigide, plus le chômage frictionnel est important. Ainsi le chômage frictionnel est une composante du chômage structurel.“46

„Le chômage structurel peut être décomposé en deux parties. Le chômage structurel est la partie du chômage qui s’explique par les rigidités qui empêchent que les offreurs de travail trouvent sans délai un emploi. C’est un chômage inéliminable qu’on peut le réduire en rendant le système d’emploi plus flexible mais il faut penser aux effets négatifs de la flexibilité. Le chômage structurel contient le chômage technologique et le chômage frictionnel.“47

Lire le mémoire complet ==> (Le chômage en France et en République Tchèque)
Mémoire de Licence – Département des Études romanes
Université Palacký d’Olomouc – Faculté Des Lettres