Raisons de l’orientation des sages-femmes vers le secteur libéral

By 30 August 2013

1.2 Les raisons de l’essor du secteur libéral

1.2.1 Une plus grande autonomie des sages-femmes

Depuis 2004, les compétences de la sage-femme se sont élargies avec notamment la possibilité d’effectuer le diagnostic et la déclaration de grossesse. [7] Auparavant, les femmes en début de grossesse devaient se rendre chez un médecin pour la première visite prénatale afin que la déclaration de grossesse puisse être établie. Désormais, la sage-femme peut faire le diagnostic de la grossesse et assurer entièrement le suivi médical de la grossesse tant que celle-ci reste physiologique. Les sages-femmes retrouvent aujourd’hui plus d’autonomie dans le suivi médical de la grossesse et l’accompagnement des femmes.

Le droit de prescription des sages-femmes s’élargit d’année en année. Ainsi, les sages-femmes françaises peuvent prescrire des dispositifs médicaux et des médicaments (dont la liste est fixée par un arrêté ministériel, voir Annexe I). Elles peuvent prescrire des arrêts de travail (sous condition qu’ils soient initiaux et d’une durée maximale de 15 jours). Elles prescrivent également tous les examens nécessaires à l’exercice de leur profession ainsi que la rééducation périnéale et abdominale du post partum. Tout cela leur permet une grande autonomie dans le suivi médical de la grossesse.

D’autre part, depuis la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 portant sur la réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (loi HPST), les sages-femmes ont vu leur domaine de compétence élargi au suivi gynécologique de prévention et à la prescription de la contraception à toutes les femmes. [8]

« L’exercice de la profession de sage-femme peut comporter également la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique. »

Article L.4151-1 du code de la santé publique

Cet élargissement du champ de compétences va sans doute contribuer dans les années à venir à un essor encore plus important du secteur libéral.

Ainsi, la sage-femme peut jouer un rôle essentiel auprès des femmes, mais celui-ci est encore souvent méconnu de la population.

1.2.2 Une demande importante

Avec un taux de natalité en France qui est un des plus élevé d’Europe, les maternités françaises sont souvent engorgées. Le suivi prénatal est alors souvent délégué aux professionnels de santé libéraux installés en ville et les hôpitaux ont tendance à n’assurer le suivi qu’à partir du 8ème mois de grossesse. D’autre part, le nombre de gynécologues obstétriciens est en chute libre depuis que leur numerus clausus a été diminué. Les sages-femmes compensent partiellement ce manque en s’investissant davantage dans le suivi médical de la grossesse.

Les sages-femmes restent les professionnels de santé privilégiés par les femmes pour la rééducation périnéale. Cette activité, rare en milieu hospitalier, a été alors très investie par les sages-femmes libérales. De même pour l’entretien prénatal du 4ème mois et la préparation à la naissance, activités pour lesquelles les sages-femmes libérales font face à une forte demande.

1.2.3 Conditions de travail

Les conditions de travail en milieu hospitalier sont en dégradation : le stress au travail est accru par la surcharge d’activité et les tâches administratives qui prennent de plus en plus d’ampleur notamment avec l’informatisation systématique des dossiers. Le temps accordé à chaque consultation et à chaque patiente est bien souvent réduit au minimum. [9] En libéral, les sages-femmes ont la possibilité de prendre plus de temps pour l’accompagnement des patientes.

Enfin, l’exercice libéral permet davantage aux sages-femmes d’aménager leur temps de travail, mais surtout, il leur offre une certaine liberté, celle de l’indépendance.

1.2.4 Motivations des sages-femmes

Les raisons de l’orientation des sages-femmes vers le secteur libéral ont été étudiées par les étudiants sages-femmes dans le cadre de mémoires de fin d’études. [10]

Il ressort de ces enquêtes que les principales motivations à l’installation en libéral sont :

* L’existence d’un projet personnel

* L’aménagement du temps de travail

* Le mécontentement face à la surmédicalisation de la naissance

Après avoir abordé les différents facteurs pouvant jouer sur l’évolution de l’exercice libéral, nous allons voir quels domaines de compétences sont développés par les sages-femmes libérales.

Lire le mémoire complet ==> (Quelle formation pour s’installer en libéral ? )
Mémoire de la maîtrise en économique – Mémoire de fin d’études pour le diplôme d’Etat de sage-femme
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines – U.F.R. Médicale Paris-Ile-de-France-Ouest
Ecole de Sages-Femmes Jeanne SENTUBERY – Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy/Saint-Germain-en-Laye