Pratiques et types de la communication et Définition de l’écologie

By 30 August 2013

1 – LA COMMUNICATION ET L’ÉCOLOGIE AUJOURD’HUI

1.1. La communication, cet art de convaincre

La communication est une « transmission d’information, une mise en commun »6. Selon Jean-Claude Abric7, il s’agit de « l’ensemble des processus par lesquels s’effectuent les échanges d’informations et de significations entre des personnes dans une situation sociale donnée ». Cet acte social a, d’après Jakobson, cinq fonctions. Les plus importantes dans la publicité sont :

*** La fonction référentielle : quand la publicité8 a un but cognitif , elle utilise un message pour décrire un fait.

*** La fonction expressive (ou émotive) : une publicité ayant un but affectif doit générer une émotion chez son récepteur.

*** La fonction conative : une publicité à but conatif vise à faire agir le destinataire.

Nous pouvons distinguer deux types9 de communication :

*** Communication interpersonnelle : « interaction entre un locuteur humain et un autre locuteur humain ».

*** Communication des organisations : « interaction entre une personne morale (entreprise, association, organisme public, etc.) et des individus (considérés comme un groupe ou plus rarement individuellement) ».

Nous nous intéresserons par la suite à la communication des organisations, qui est le processus d’écoute et d’émission de messages et de signes à destination de publics particuliers et visant à l’amélioration de l’image, au renforcement de ses relations, à la promotion de ses produits ou services, à la défense de ses intérêts10.

Le mot communication est souvent utilisé pour désigner la « publicité », terme qui a remplacé dans les années 1970 celui de « réclame », utilisé dans les années 1930. Le but final reste le même : vendre des produits ou services à un public (une « cible »).

La communication des organisations regroupe deux pratiques :

*** La communication « institutionnelle » promeut l’organisation en question, ses valeurs, sa philosophie. Elle peut sensibiliser le grand public à une cause, un enjeu de société, etc.

*** La communication « produit » (ou « service » selon son objet), fait la promotion d’un produit ou d’un service particulier, d’une marque, d’un label, ou encore d’une catégorie de produits, auprès des consommateurs ou de prescripteurs (journalistes, professionnels, etc. ayant une influence à grande échelle).

1.2. L’écologie : prendre en considération l’écosystème dans son ensemble.

Etymologiquement, le terme écologie nous vient du grec “logos” (science) et “oikos” (l’habitat, la maison). Il s’agit donc de l’étude de l’habitat, visant à l’obtention de savoirs sur les écosystèmes. Au sens strict, il s’agit de la science des relations des organismes avec le monde environnant. Cela comprend les conditions d’existence des êtres vivants, leurs interactions entre eux et avec leur milieu.

La définition11 généralement admise est que l’écologie est la science qui étudie :

*** Les conditions d’existence des êtres vivants

*** Les interactions et relations existant entre les êtres vivants

*** Les interactions entre les êtres vivants et leur milieu : les écosystèmes.

Aujourd’hui, l’écologie fait également référence aux préoccupations environnementales telles que le réchauffement climatique, la pollution, la disparition de la biodiversité, etc. Le terme écologie est ainsi employé en référence à l’enjeu international que représentent les actions humaines nécessaires à la prévention de la dégradation environnementale. C’est en ce sens que nous emploierons ce terme.

Lire le mémoire complet ==> (La communication verte et le Greenwashing)
Comment communiquer sur des arguments écologiques en évitant le verdissement d’image ?
Master professionnel _ Stratégie & Management de la Communication
Université de Poitiers IAE – ICOMTEC