Les réseaux sociaux en entreprise : communication de l’entreprise

By 10 August 2013

2.4. Réseaux sociaux en entreprise

Pour les patrons, le changement de mentalité lié à l’utilisation des réseaux peut également être intéressant. En effet, leurs employés accroissent leurs connaissances et donc leurs compétences, grâce aux réseaux sociaux et ceci même en dehors du temps de travail.

« Il est intéressant de noter l’évolution des mentalités. Les territoires de l’exercice du travail changent. Pendant la journée, de nombreux salariés surfent sur Internet, échangent avec leurs amis. Le soir, d’autres travaillent chez eux. Surfer sur Internet devrait être un comportement de travail, même si la consultation n’est pas en rapport direct avec le travail. La lecture des informations contribue, généralement, à améliorer la connaissance. La prise en compte de l’information n’est pas encore acquise pour être considérée comme une formation ». (Diaz, p.37)

Un autre changement est à noter au niveau des consommateurs: « Les clients commencent à tenir pour acquise l’adoption des outils et communautés sociaux par les entreprises avec lesquelles ils traitent. Si un client signale un problème relatif à un produit dans son blog ou sur son compte Twitter, il appréciera que l’entreprise se manifeste pour lui porter assistance. Nombre de clients s’attendent à ce que leurs fournisseurs de technologies ou de médias aient recours aux médias sociaux » (Sun, 2009).

Au sujet de Facebook, un utilisateur se positionne: « C’est pour moi un lieu privilégié où je suis disponible pour dialoguer. Si vous refusez d’être là pour engager la relation avec moi, cela veut probablement dire que vous ne voulez pas de moi comme client » (Sun, 2009).

Concernant la notoriété d’une société, le fait de suivre l’actualité d’une entreprise sur Internet donne des indications en temps réel sur son image. On peut connaître les opinions franches ou les commentaires des consommateurs et ainsi permettre une réponse quasi immédiate de l’entreprise. Cela permet de cibler la communication de l’entreprise d’une façon fiable et rapide.

Le bouche à oreille (BAO) est également un élément crucial des réseaux sociaux. Pour expliciter cet élément, j’ai choisi une conférence de Michelle Blanc qui nous explique le fonctionnement du BAO sur Internet. « Comment fait-on des affaires sur les réseaux sociaux ? Dans les mots médias sociaux, il y a social, sociable. Il faut changer le paradigme, les entreprises sont habituées à faire de la communication unidirectionnelle, alors que les médias sociaux requièrent une communication bi-directionnelle. » (Blanc, 2009)

La conférencière précise encore: « Les entreprises dépensent des fortunes en focus groupe, alors qu’elles peuvent l’avoir en temps réel gratuitement sur le Web. Ce que l’on te dit en pleine face, tu peux réagir là-dessus, mais si on te le dit dans ton dos, ça fait beaucoup plus de mal. Les médias sociaux, c’est le bouche à oreille sur Internet ». Elle donne en exemple: « si tu veux acheter une voiture, est-ce que ça sera le concessionnaire qui aura plus d’influence que votre beau frère sur la décision d’achat ? L’authenticité sur le Web autant pour les entreprises que pour les individus, c’est bon! » (Blanc, 2009)

Je relève donc l’extraordinaire potentiel des réseaux sociaux en terme de BAO et du pouvoir que les internautes ont sur la diffusion ou non d’une information.

Le bouche à oreille va donc amplifier le phénomène du retour sur investissement (ROI, return of investisment). Le ROI des médias sociaux est cependant difficile à mesurer mais il se vérifie sur le long terme.

Quelles stratégies d’adoption peut-on proposer aux PME suisses qui désirent optimiser leur présence en ligne à l’aide des médias sociaux ?
Mémoire de fin d’études
Eracom, Ecole Romande d’Arts et Communication – Ecole supérieure

Table des matières  :
1. Introduction
1.1. PME et réseaux sociaux : une équipe qui gagne ?
1.2. Motivations
2. Contexte et définitions
2.1. Contexte général
2.2. Les médias sociaux, tour d’horizon
2.3. Les enjeux des médias sociaux
2.4. Réseaux sociaux en entreprise
2.5. Médias sociaux médias traditionnels et information
2.6. Le Web 2.0
2.7. Aspect social du Web 2.0
2.8. Référencement naturel
2.9. E-réputation
2.10. Marketing social
2.11. Problématique spécifique
2.12. PME et réseaux sociaux : un atout négligé
3. Méthodologie de travail
3.1. Objectif de la recherche
3.2. Récolte des données
3.3. Moyens utilisés
3.4. Première récolte de données : questionnaire en ligne
3.5. Seconde récolte de données : entretien téléphonique
3.6. Méthode de diffusion
3.7. Echantillon, entreprises sélectionnées et profils
3.8. Identification des forces et faiblesses de la méthodologie
3.9. Méthode d’analyse des données
4. Analyse et synthèse
4.1. Analyse du questionnaire
4.2. Synthèse
5. Proposition et recommandation
5.1. Propositions concrètes
6. Conclusion