Les nouvelles technologies de compensation du handicap : visuel

By 10 August 2013

B. Les recherches sur les nouvelles technologies de compensation du handicap :

1) Description de la mission

Parallèlement à la mission d’’évaluation de l’accessibilité des agences d’Ile de France, il m’a été confié un travail de recherches sur les technologies de compensation du handicap. L’objectif de ces recherches était de proposer un panel des technologies existantes sur le marché pouvant correspondre aux divers besoins exprimés par un travailleur handicapé lors de l’aménagement de son poste ou de son environnement de travail dans le but de lui proposer un environnement professionnel adapté.

2) Méthodologie et structure des recherches

Ce travail de recherche s’est principalement appuyé sur plusieurs sites Internet et quelques prises de contact. En effet, j’ai eu l’occasion d’obtenir diverses informations sur le thème de la déficience auditive lors de la journée « Solutions auditives » organisée par l’association Vie Quotidienne et Audition accueillie par La Banque Postale, le 30 mars 2010. J’ai également eu deux échanges avec la société TADEO (centre relais téléphonique pour les salariés sourds). GMF Assurances étant une entreprise utilisatrice de ce système, j’ai pu participer à la réunion « utilisateurs » qui s’est déroulée le 15 avril 2010. Durant cette réunion, j’ai assisté à une présentation brève reprenant le principe de TADEO, un retour qualité selon l’avis des utilisateurs et la description des perspectives de cette entreprise. Suite à cette réunion, un échange avec l’une des collaboratrices de cette société m’a permis de convenir d’un rendez-vous pour visiter la plate-forme téléphonique du centre relais. J’ai donc eu l’occasion de participer à la visite guidée de cette plate-forme téléphonique le 29 juin 2010.

Le rassemblement des données s’est organisé au sein d’un dossier nommé « Technologies », selon quatre grandes catégories : les déficiences visuelles, les déficiences auditives, les déficiences motrices et les déficiences communicationnelles. Conjointement, des documents de références et un mode d’emploi du dossier ont été proposés.

Ainsi, le dossier « Technologies » comporte un mode d’emploi et 5 sous-dossiers

– Le dossier « Documents de références et autres » propose :
* des documents instructifs sur la manière d’aborder l’accessibilité des personnes en situation de handicap
* le modèle du mail envoyé en cas de demande d’informations complémentaires auprès d’un fabricant ou d’un fournisseur

– Les 4 autres dossiers sont chacun dédiés à un ensemble caractéristique de déficiences :

* « Cecite_mv » contient des informations sur les technologies de compensation dédiées aux personnes aveugles et aux personnes malvoyantes.
* « Surdite_me » contient des informations sur les technologies de compensation dédiées aux personnes sourdes et aux personnes malentendantes.
* « PMR » contient des informations sur les technologies de compensation dédiées aux personnes à mobilité réduite (ce qui implique toute altération physique diminuant les capacités motrices).
* « Communication » contient des informations sur les technologies de compensation dédiées aux personnes ayant des troubles du langage ou une difficulté, voire une incapacité à parler.

Les nouvelles technologies de compensation du handicap : visuel

Le dossier « Cecite_mv » est constitué d’un fichier « contact » dans lequel on pourra trouver des informations relatives aux fournisseurs correspondant aux produits répertoriés dans le dossier « catégories ». Ce dernier est complété par les fiches techniques détaillant les caractéristiques de certains systèmes technologiques.

Les nouvelles technologies de compensation du handicap : visuel

Dans chaque fichier, une définition de la technologie en question est proposée, si cela est nécessaire, et un tableau indique plusieurs articles en vente en précisant le nom de l’article, son prix (sauf si celui-ci n’est pas transmis), la société proposant le produit et une description du produit. Les descriptions longues telles que les fiches techniques sont accessibles par des liens de couleur bleu et soulignés. Pour activer ces liens, le curseur de la souris doit être sur le lien puis il faut utiliser la combinaison [bouton « Ctrl » + clic droit de la souris]. Le lien activé ouvre la fiche technique correspondant au produit consulté, sur Internet ou dans le fichier « fiches_techniques »

Certaines fiches techniques sont également accessibles directement dans le dossier «fiches_techniques ».
accessibles directement dans le dossier «fiches_techniques

Le dossier « surdite_mv » est composé de plusieurs sous-dossiers, un par type de produits.
Le dossier « surdite_mv » est composé de plusieurs sous-dossiers, un par type de produits.

Chaque sous-dossier contient un ensemble de fiches techniques, un fichier « catalogue » structuré en tableau comme cité précédemment et un fichier « présentation_adresses » donnant la définition des produits proposés et les coordonnées des fournisseurs. Le même principe de lien entre le fichier « catalogue » et le dossier « fiches-techniques » est mis en œuvre dans ces recherches.

Les fiches techniques sont accessibles directement par le dossier les contenant ou par le catalogue, en activant les liens bleus et soulignés.
Les fiches techniques sont accessibles directement par le dossier

Les sous-dossiers «communication à distance » et « Projets à suivre » ne proposent pas de fichiers reprenant les contacts nécessaires. En effet, ces derniers sont directement intégrés dans les fiches techniques.
Les sous-dossiers «communication à distance » et « Projets à suivre

Le dossier « PMR » se divise de la même manière que le dossier « surdite_me » et contient également un fichier « contacts » reprenant les coordonnées principales relatives aux articles répertoriés.
Le dossier « PMR » se divise de la même manière que le dossier « surdite_me

Chaque catégorie contient un ou plusieurs catalogues. Lorsqu’un seul catalogue est proposé, celui-ci est titré comme tel ; si plusieurs catalogues sont proposés, ils auront chacun le nom de la catégorie d’articles qu’ils proposent.

Dans certains cas, un glossaire accompagne le ou les catalogues afin d’éclairer le lecteur sur certains termes spécifiques à ces nouvelles technologies.
un glossaire accompagne le ou les catalogues afin d’éclairer le lecteur sur certains termes spécifiques à ces nouvelles technologies.
un glossaire accompagne le ou les catalogues afin d’éclairer le lecteur sur certains termes spécifiques à ces nouvelles technologies.
un glossaire accompagne le ou les catalogues afin d’éclairer le lecteur sur certains termes spécifiques à ces nouvelles technologies.

Au regard de la multitude de produits proposés dans ce domaine, les liens (bleus et soulignés) sont orientés sur des sites Internet proposant un grand choix d’articles. Les liens indiquant des références orientent sur les fiches techniques des articles en question, sur Internet.

les fiches techniques des articles en question, sur Internet

Le dossier « Communication » contient un fichier « contacts », des catalogues nommés selon le type de produits proposés et un sous-dossier « fiches-techniques » suivant le principe de dépendance cité précédemment.
Le dossier « Communication » contient un fichier « contacts

Parfois, des liens (bleus et soulignés) sont orientés sur des sites Internet proposant un grand choix d’articles.

3) Résultats des recherches

Chacun des ensembles caractéristiques de déficiences contient un ou plusieurs catalogues décrivant, lorsque ceci est nécessaire, les articles existants ainsi que leur utilité.

a. Technologies relatives aux déficiences visuelles

11 thèmes technologiques composent le dossier « cecite_mv » regroupant les principales technologies dédiées aux personnes aveugles et aux personnes malvoyantes. Ces thèmes sont : les claviers, les logiciels de reconnaissances de caractères, les machines à lire, les reliefs et machines à écrire braille, les terminaux braille, les blocs-notes braille, les imprimantes braille, les loupes et télé-agrandisseurs, les logiciel divers, la téléphonie et enfin divers accessoires.

Le catalogue des claviers rassemble des articles dont les touches comportent de gros caractères et des contrastes forts entre les symboles des touches et la couleur de fond du clavier, souvent des guide-doigts sont intégrés (revêtements des touches du clavier permettant à l’utilisateur de dissocier facilement les touches et à lui éviter une pression simultanée sur deux touches). Quelques claviers contiennent également des caractères braille.

Les logiciels de reconnaissances de caractères ou OCR (abréviation du terme anglais « optical character recognition ») permettent de récupérer le texte dans l’image d’un texte imprimé et de le sauvegarder dans un fichier pouvant être exploité dans un traitement de texte (exemple d’un logiciel de reconnaissance de caractères : Omnipage)

Les machines à lire sont des outils d’aide à la lecture de documents dactylographiés. Un document imprimé est restitué vocalement. Les machines à lire ont fait leur apparition parce qu’une grande partie des supports d’informations du quotidien (documents administratifs, factures, horaires de bus, journaux, articles, livres…) n’est consultable que sous forme imprimée.

Le fichier « Reliefs et machines à écrire braille » recense plusieurs types de produits. La machine à écrire braille est composée de sept touches (une pour chaque point de la matrice de six et une pour l’espace) et permet de réaliser des documents en braille. Il existe aussi les fours thermo-reliefs transformant les traces graphiques en relief (par exemple, pour un plan géographique). Ce catalogue propose également des accessoires à reliefs tels que la pince à étiqueter en reliefs et le ruban adhésif correspondant ou le poinçon manuel et l’efface-point.

Les terminaux braille ou plages braille sont des dispositifs électromécaniques utilisés par les personnes aveugles, pour afficher en temps réel des caractères braille, le plus souvent issus d’un ordinateur. Habituellement, ces caractères apparaissent sous forme de points saillants sur une surface plane (papier spécifique en général). On parle également de plage tactile braille, de plage tactile, de plage braille à affichage éphémère, d’afficheur braille. Les terminaux braille peuvent être composés de 12, 20, 24, 32, 40, 44, 66, 70 ou 84 cellules de caractères.

Les blocs-notes braille sont des appareils électroniques de prise de notes avec un retour braille et, si besoin, vocal. Ils sont autonomes électriquement et contiennent des programmes internes. Parmi cet ensemble technologique, on trouve différentes variantes allant du simple bloc-notes permettant une prise de note classique en braille au véritable assistant personnel multimédia.

Les imprimantes braille ou embosseuses, transcrivent le texte à l’écran en texte braille. Elles impriment donc en volume et non pas avec de l’encre. Certaines peuvent donner une impression recto-verso. Des accessoires tels que des capots conçus pour réduire le bruit lors des impressions sont intégrés à ce catalogue.

Le fichier regroupant les loupes, les télé-agrandisseurs et les écrans spécifiques contient des outils d’agrandissement présentant divers avantages. Certains sont mobiles et peu encombrants, d’autres présentent des possibilités de zoom multiples ou des multi-vues.

L’un des fichiers rassemble divers logiciels. Il s’agit principalement de logiciels lecteurs d’écran (le texte à l’écran est retourné vocalement), de reconnaissance vocale (le discours vocal prononcé via un micro est transcrit en texte à l’écran) tel que Dragon Naturally Speaking) ainsi que des logiciels d’agrandissement d’écran (comme Zoomtext).

L’ensemble ayant pour thème la téléphonie regroupe divers téléphones spécifiques. Certains sont filaires, d’autres mobiles, beaucoup contiennent de grosses touches, quelques uns sont parlants. Souvent, une multitude d’options relatives au retour vocal et sonore sont proposées.

Enfin, le fichier des accessoires répertorie plusieurs éléments utiles au quotidien des personnes aveugles ou malvoyantes. Ainsi, on peut y trouver des casques audio, des GPS piétons, des cannes blanches avec plus ou moins d’options, des mémos auditifs, des dictaphones, etc.

Lire le mémoire complet ==> (La problématique du handicap dans l’entreprise : l’accessibilité des conditions de travail et de l’offre de service)
Rapport de stage M2 – Sciences Technologie, Santé (STS) – Spécialité : Technologie et Handicap
Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis – Master HANDI