Les difficultés lors de la distribution et de l’approvisionnement

By 29 August 2013

Marchandise en ville et logistique urbaine – Partie II:

La logistique urbaine est la façon d’acheminer dans les meilleures conditions les flux de marchandises qui entrent, sortent et circulent dans la ville. Le champ de la logistique urbaine est extrêmement complexe car il englobe des composantes multiples, diverses et interdépendantes : habitat, activité économique, gestion urbaine, transports… Ses enjeux sont complexes à évaluer car ils intègrent des problématiques de sécurité, de partage de la voirie, de congestion, de bruit ou de pollution.

1. Le transport et l’approvisionnement des marchandises en ville
1.1. Les difficultés inévitables lors de la distribution et de l’approvisionnement
1.1.1. Bref historique et état des lieux de la distribution urbaine et du transport urbain

Au début des années 1990 et au sein de tous les pays, a ressurgi la problématique du transport de marchandises en ville. La distribution urbaine est devenue une préoccupation croissante. La logistique urbaine, c’est approvisionner les commerces, les particuliers qui demandent à être livrés chez eux. C’est aussi le transport des matériaux de construction ou l’enlèvement des déchets, ou encore le déménagement des entreprises et des particuliers… ainsi la distribution urbaine se développe par le biais de l’utilisation des modes de transports adaptés à la ville tels que des véhicules de livraisons, camions et camionnettes.

Cette problématique est née de l’association de deux évènements indépendants40 :

– Le développement de l’espace urbain : La population se rassemble sur une surface urbaine qui grandit de plus en plus chaque jour et qui est toujours plus envahie par les voitures. Ce phénomène a été accompagné d’un écart conséquent entre les prix du foncier appliqués au centre ville et ceux appliqués dans les périphéries. Ainsi, les entreprises préfèrent voir leurs locaux installés dans les banlieues moins taxées, mais la livraison quant à elle, continue de se réaliser la plupart du temps au sein du centre ville.

– Le développement de la logistique moderne : Les entreprises cherchent à être de plus en plus productives, à répondre à une demande croissante des envois, à une rapidité et à une fiabilité sollicitées en permanence par les clients. Le transport routier est celui qui répond le mieux à toutes ces requêtes. En milieu urbain, ces exigences ont mené à sa prépondérance au détriment des autres modes de transport.

De nos jours, la distribution urbaine représente41:

– 20 % des déplacements effectués en ville sont dus au transport de marchandises dont 50 % aux achats motorisés des ménages.

– 50 % du gazole consommé en ville l’est pour le transport de marchandises (dont achats).

– 35 % du CO2 émis en urbain est dû au transport de marchandises (dont achats).

– 70 % des livraisons durent moins de 10 minutes.

– 8 véhicules de petit gabarit sont nécessaires pour transporter le chargement d’un seul poids lourd.

– 55 % des opérations sont réalisées en compte propre.

– Le nombre de livraisons dans un centre ville est environ 4 fois plus important que le nombre d’enlèvements.

Paris est l’une des villes les plus denses au monde. Au sein de cette agglomération de 105,4 km², vivent 2,2 millions d’habitants et travaillent 1,8 millions de personnes. 42 Ces personnes sont amenées à se déplacer pour effectuer leurs achats, les entreprises à déplacer leurs marchandises, ainsi de nombreux mouvements s’opèrent au sein de cet espace urbain. La répartition de ces mouvements de marchandises sur Paris, 360 000 par jour au total, est répartie de la manière suivante :

– les échanges de biens entre établissements économiques (40 %): pondéreux en vrac ou objets manufacturés. 43

– les déplacements d’achat (particuliers) (50 %) : ils représentent 45 % à 65 % des déplacements effectués par les véhicules particuliers.

– Autres flux non commerciaux (10 %) : chantiers, déménagements, déchets, livraisons à domicile, approvisionnement des établissements municipaux

Au centre de l’Ile de France, Paris est la première région française en termes de quantité absolue de fret. Elle est le premier pôle logistique du pays pour les flux de marchandises légères, à forte valeur spécifique.

Le transport de marchandises est indispensable à la vie économique et sociale de Paris et de l’agglomération parisienne, entraînant dans son sillage un cortège de nuisances ; bruit, embouteillage, pollution… Adapter la logistique urbaine aux contraintes croissantes des villes, passe par l’implication de tous les acteurs, chargeurs et prestataires, mais aussi les autorités locales.

Lire le mémoire complet ==> (Distribution et centre-ville : vers un retour du commerce de proximité ?)
Mémoire de fin d’études – Master 2 professionnel en Sciences du Management – Spécialité Logistique
Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne