La structure de la francophonie : secrétaire, sommet et conférence

By 23 August 2013

1.3 LA STRUCTURE DE LA FRANCOPHONIE

Parler des structures de la Francophonie, c’est faire allusion à toutes les institutions, organes et associations qui, à divers titres et dans des domaines variés, concourent au développement de la Francophonie .Les structures de la Francophonie comprennent deux grandes parties :

* La Francophonie institutionnelle (composée d’organisme intergouvernementale)

* La Francophonie associative (composée d’organisme internationale non-gouvernementale)

Avec la combinaison des deux grandes parties, les institutions de la Francophonie à l’heure actuelle sont :

1.3.1 LE SOMMET DES CHEFS DE GOUVERNEMENT :

* Le sommet se rassemble tous les deux ans (depuis 1986).
* Le sommet est l’organe ou l’instance suprême de la Francophonie.
* Le sommet définit les grandes orientations politiques, économiques et éducatives de la Francophonie.
* Le sommet est présidé par le chef d’Etat du pays hôte.
* Le sommet élu tous les quatre ans le secrétaire général.

1.3.2 LA CONFERENCE MINISTERIELLE DE LA FRANCOPHONIE (CMF) :

* Elle se réunit entre les sommets afin d’assurer la continuité politique.
* Elle se compose des ministres des Affaires étrangères ou les ministres chargés de la Francophonie.
* Elle a pour mission de veiller à l’exécution des décisions prises lors d’un sommet.
* Elle prépare le sommet suivant.
* Elle recommande au sommet l’admission de nouveaux membres.

1.3.3 LE CONSEIL PERMANENT DE LA FRANCOPHONIE (CPF) :

* Il est l’instance ou l’organe chargé de la préparation et du suivi du sommet.
* Il est présidé par le secrétaire général.
* Il se compose des représentants des chefs d’Etats.
* Il a pour mission de veiller à l’exécution des décisions prises par la conférence ministérielle, d’examiner et d’appuyer les projets, d’exercer un rôle d’animateur.

1.3.4 LE SECRETAIRE GENERAL.

* Le secrétaire général est, depuis 2002, M. Abdou Diouf, l’ancien président du Sénégal. Il a succédé à M. Boutros Boutros-Ghali.

* Le secrétaire général est élu pour quatre ans (mandat renouvelable).
* Le secrétaire général poursuit les objectifs de la Francophonie.
* Il ou elle est le porte-parole politique et le représentant officiel de la Francophonie au niveau international.

1.3.5 OPERATEUR PRINCIPAL :

L’operateur principal de la Francophonie est appelé également l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF) .

* C’est l’organe créé pour remplacer l’ACCT (L’Agence de coopération culturelle et technique).
* Il a été fondé en 1970.
* Il a à son actif plus de 200 centres de lecture et d’animation culturelle, 50 radios locales, 48 points d’accès à l’internet pour les jeunes
* Il prépare et exécute les programmes de coopération culturelle, scientifique, technique, économique et juridique arrêtés par les sommets.

1.3.6. OPERATEURS DIRECTS :

L’Organisation Internationale de la Francophonie s’appuie sur quatre operateurs directs :

1.3.6.1. AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE :

Fondée en 1961, rassemble 493 établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans le monde. Elle met en œuvre des programmes scientifiques dans différentes domaines .Son siège est à Montréal au Canada.

1.3.6.2. TV 5 : Seul secteur télévisuel en langue française disponible dans la quasi totalité des pays du monde, ses grilles offrent une vingtaine de rendez-vous quotidiens avec l’information ainsi que du cinéma, de la fiction, des émissions pour la jeunesse etc. Son siège est à Paris.

1.3.6.3. L’UNIVERSITE SENGHOR D’ALEXANDRIE :

L’Université Senghor d’Alexandrie à été créée par le sommet de 1989. Située en Egypte l’Université a pour but de former et de perfectionner les cadres francophones.

1.3.6.4. ASSOCIATION INTERNATIONALE DES MAIRES FRANCOPHONES (AIMF) :

Elle regroupe les maires de plus de 115 capitales et grandes villes francophones. Son siège est à Paris, elle est à la fois un forum de concertation entre les maires et un réseau de coopération attaché à renforcer la démocratie locale. Elle s’occupe principalement du développement des villes.

Lire le mémoire complet ==> (Une étude comparative de la Francophonie et du Commonwealth)
Mémoire présente au département de français pour l’obtention de la licence-es-lettres
Université d’Ilorin – Département de Français (B.A HONS. FRENCH)