La formation médicale continue : une obligation déontologique

By 30 August 2013

2.2 La formation médicale continue

2.2.1 Une obligation déontologique

La formation continue a comme particularité qu’elle s’adresse non pas à des étudiants en formation initiale mais bien aux professionnels et relève d’une pédagogie d’adulte dont le premier temps est l’auto-évaluation. [19]

Le Code de déontologie des sages-femmes qui régit la profession stipule clairement que la formation médicale continue est une obligation :

« La formation médicale continue est une obligation déontologique : elle permet à tout praticien d’entretenir et de compléter sa formation initiale afin de pouvoir assurer à ses patients les soins conformes aux données scientifiques du moment que requièrent la patiente et le nouveau-né »

Circulaire DGS/SDO/OA n° 38 du 29 juillet 1992 relative au code de déontologie des sages-femmes, Article 4

En effet, dans les domaines de la gynécologie, de l’obstétrique et de la pédiatrie, les progrès réalisés dans les dernières années ont largement contribué à diminuer la mortalité et la morbidité maternelle et néonatale, mais ont aussi modifié sur certains points la prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux-nés, et les techniques de soins de ne cessent d’évoluer. Cela nécessite donc de la part des sages-femmes une continuelle adaptation de leurs connaissances.

« La sage-femme est tenue d’actualiser ses connaissances chaque fois qu’elle en ressent le besoin ou en vue de l’acquisition de nouvelles techniques dans les limites de sa capacité professionnelle.

Cette formation continue relève à la fois de la responsabilité individuelle de la sage-femme qui pourrait avoir à se justifier en cas de faute professionnelle, mais elle repose aussi sur la responsabilité collective de la profession qui doit participer à la politique de promotion de la santé et de la qualité des soins »

Circulaire DGS/SDO/OA n° 38 du 29 juillet 1992 relative au code de déontologie des sages-femmes, Article 4

2.2.2 L’accès à la formation médicale continue

Pour les sages-femmes salariées des établissements publics, ceux-ci ont pour obligation de leur assurer une formation continue d’après le décret n°90-319 du 5 avril 1990 relatif à la formation professionnelle continue des agents de la fonction hospitalière.

Les établissements privés se doivent également de participer à la formation continue de leurs salariés.

Concrètement, ce sont le plus souvent les établissements qui choisissent les formations à proposer à leurs salariés, selon leurs priorités internes et leur politique de soins. Ces dernières années, les formations sur les postures d’accouchement, ont été largement diffusées dans les maternités et ont permis d’appréhender l’accouchement d’une façon plus physiologique.

Les établissements hospitaliers de niveau III proposent chaque année aux sages-femmes de passer des diplômes dans l’université qui leur est rattachée. Il existe un grand nombre de diplômes universitaires ou de master, dont les plus courants sont les DU d’échographie, de médecine fœtale, de grossesses à haut risque, de pédiatrie en maternité, de lactation et allaitement maternel, de contraception, de psycho-périnatalité, de sexologie, de rééducation périnéale, etc. Ces diplômes sont accessibles à toutes les sages-femmes, sur lettre de motivation et durent environ 1 an, répartis en plusieurs sessions de formation. Leur financement peut parfois être pris en charge par l’établissement employeur de la sage-femme, mais le plus souvent la formation est à la charge de l’intéressée

Enfin, une multitude de formations, proposées par diverses associations, sont accessibles à toutes les sages-femmes sur des thèmes très variés allant de la préparation à la naissance à la rééducation périnéale, mais celles-ci sont généralement coûteuses.

Cependant, d’après un travail réalisée en 2008 par I. Paulard, sage-femme enseignante [20], « les formations continues proposées aux sages-femmes retrouvent toutes :

** Un accès difficile

** Un manque de lisibilité de l’offre

** Des organismes de formation continue multiples et non concordants

** Une qualité inégale de l’offre

** Une disparité géographique importante

** Une absence de contrôles et d’agréments qualité »

Lire le mémoire complet ==> (Quelle formation pour s’installer en libéral ? )
Mémoire de la maîtrise en économique – Mémoire de fin d’études pour le diplôme d’Etat de sage-femme
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines – U.F.R. Médicale Paris-Ile-de-France-Ouest
Ecole de Sages-Femmes Jeanne SENTUBERY – Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy/Saint-Germain-en-Laye