La demande touristique des jeunes en autonomie de 18 à 25 ans

By 4 August 2013

Analyse de la demande touristique des jeunes en autonomie de 18 à 25 ans, français, européens et internationaux – Première Partie :

Dans cette première partie nous allons nous attacher à effectuer une description la plus précise possible de la demande touristique des jeunes français, européens et internationaux en France en dressant les caractéristiques principales mais aussi les enjeux fondamentaux de cette demande à travers trois chapitres.

En premier lieu, nous pencherons sur le poids économique du tourisme des jeunes en autonomie de 18 à 25 ans en France. Ensuite nous analyserons les spécificités de cette demande. Et enfin, nous introduirons les résultats de notre analyse qualitative de la demande.

Chapitre 1 : Les jeunes en autonomie de 18 à 25 ans : quel potentiel de cette demande sur le marché touristique français ?

Section 1 : Un segment au poids économique non négligeable

Le marché français du tourisme des jeunes regroupe un potentiel de partants de 23 millions de personnes (4 millions de jeunes français et 19 millions de jeunes européens). La France capte 85% de cette clientèle française et près de 25% de l’européenne, soit environ un tiers de ce segment de touristes4. Ce dernier est particulièrement intéressant dans la mesure où il représente le segment le plus important en termes de recettes touristiques internationales selon l’OMT avec un total de « … US$ 136 billion a year, or around 18% of worldwide international tourism receipts » (136 milliards de dollars par an et 18% des revenus touristiques internationaux), un pourcentage faisant de lui le segment regroupant les touristes proportionnellement les plus dépensiers « as a proportion of the total income, young people spend more than any other group on international ». Enfin, le segment du tourisme des jeunes connaît une croissance annuelle moyenne d’environ 5% depuis 10 ans en volume et de près de 8% en valeurs selon les estimations de l’Organisation Mondiale du Tourisme faisant de lui le segment du marché touristique à la progression la plus importante « …with global volume growth of 3- 5% a year and spend increasing by 8% a year, the youth market is growing faster than most other travel segments »5. Tous ces éléments nous mènent à penser que ce segment des jeunes voyageurs de 18 à 25 ans doit faire preuve d’une attention particulière. Voyons alors quelles sont ses principales caractéristiques macroéconomiques.

Tourisme des jeunes : analyse stratégique du marché
Source : Le « Tourisme des jeunes : analyse stratégique du marché », AFIT, 2005.

Le tourisme des jeunes en autonomie représente une consommation de 9,2 millions de séjours en France en 2005 dont 41,5% sont effectués par des jeunes français, 50,5% par des jeunes européens et 8% par des jeunes internationaux.

Tourisme des jeunes : analyse stratégique du marché
Source : Le « Le Tourisme des jeunes : analyse stratégique du marché », AFIT, 2005.

Au niveau de la composition du marché en valeur, les recettes totales générées par le tourisme des jeunes sont évaluées à 5,6 milliards d’euros en 2005 (hors dépenses de voyages), dont 27,8% (soit 1,6 milliard) imputables aux jeunes français, près de 58,5% (soit 3,2 milliards) aux jeunes européens et près de 13,7% (soit 0,8 milliard)6 aux jeunes internationaux. Nous voyons ici la particularité des dépenses de chaque ensemble, les jeunes français dépensant bien moins proportionnellement aux touristes européens et internationaux. Ceci s’explique par le caractère plus exceptionnel du voyage (les coûts de voyages n’étant pas pris en compte). En effet, lors de départs dans un pays étranger, les touristes ont naturellement tendance à dépenser plus que lors d’un voyage dans leur propre pays (ne serait- ce que par la connaissance d’amis pour les héberger, de « bons plans »…).

Le marché des jeunes français occupe donc une place importante du marché touristique français, néanmoins, nous voyons qu’avec près de la moitié des séjours en France, le marché européen doit être considéré de manière importante. En revanche, le marché international des jeunes en France apparait bien moins dynamique. (Ces chiffres sont sensiblement identiques à ceux observés au niveau du marché global).

I) Le marché domestique français des 18- 25 ans

En ce qui concerne le marché domestique des jeunes de 18 à 25 ans, nous pouvons dire que cette cible représente environ 10% de la population avec près de 6,5 millions de personnes pour une population totale de 62 millions en France7 en 2004.

Le tourisme des Jeunes, Analyse stratégique du marché
Source : « Le tourisme des Jeunes, Analyse stratégique du marché”, AFIT, 2005.
(Au moins un départ par an pour un séjour d’agrément d’au moins quatre nuits hors du domicile).

Le taux de départ de cette population fait partie des plus bas français (avec les séniors de 70 ans et plus) avec 60% contre 66% de moyenne nationale, comme nous le voyons dans le graphique ci- dessous. Néanmoins, la préférence pour le marché domestique est très importante avec près de 85% des jeunes partant en France soit environ 3,3 millions de personnes sur les 3,98 partant effectivement en vacances, comme nous l’indique le tableau ci- dessus. Il apparaît donc que dans ce segment des jeunes de 18 à 25 ans en autonomie la France dispose d’un véritable réservoir de touristes domestiques.

INSEE, Enquète permanente sur les conditions de vie
Source : INSEE, Enquète permanente sur les conditions de vie, (EPCV), 2004.

Enfin, pour terminer sur le poids économique de ce segment des jeunes en autonomie français, nous pouvons voir dans le tableau ci- dessus qu’il représente 4% du marché des séjours (9,2 millions) et 6,1% du marché des nuitées (91,7 millions) en France en 2005. Ce qui signifie qu’il effectue des séjours plus longs que la moyenne nationale, de 10 nuitées contre une moyenne de 6.

Pour ce qui est des recettes dégagées, avec près de 5,6 milliards de dépenses, soit une moyenne de 45 euros par jour (hors dépenses de voyage) ce segment représente 5,5% des dépenses touristiques domestiques9.

Le tourisme des Jeunes, Analyse stratégique du marché
Source : Le tourisme des Jeunes, Analyse stratégique du marché, AFIT, 2005.

Nous pouvons donc voir que ce marché apparait quelque peu difficile, en deça de ses possibilités. Néanmoins, il peut s’avérer intéréssant pour les offreurs dans la mesure où il représente un potentiel de touristes futurs mais aussi des recettes non négligeables. De plus, au- delà des jeunes Français de 18 à 25 ans, les offreurs peuvent également attirer une demande importante européenne et internationale.

II) Le marché européen des 18- 25 ans

Le marché des jeunes touristes de 18 à 25 ans européens, représente environ 10% de la population européenne avec près de 44 millions de personnes pour une population totale européenne de 460 millions (hors France).

Le marché européen des 18- 25 ans
Source : Europe Eurostat

Nous avons vu que ce marché apparait comme le marché de jeunes touristes le plus important au niveau français avec près de 50,5% des séjours et 58,5% des dépenses en 2005.

En effet, cette demande se caractérise par un taux de départ à l’étranger important avec près de 43% des jeunes en autonomie se déclarant voyager à l’étranger, soit environ 18,6 millions de personnes. Dans ce marché de 18,6 millions de personnes, la France occupe un poids non négligeable avec près de 25% de part de marché soit environ 4,7 millions de personnes captées10 comme nous l’indique le tableau ci- dessous.

Le tourisme des Jeunes, Analyse stratégique du marché
Source : Le tourisme des Jeunes, Analyse stratégique du marché, AFIT, 2005.

Au niveau des principaux marchés émetteurs de touristes en France, tous segments confondus, nous retrouvons en premier lieu le Royaume- Uni avec 18,1% des touristes, puis l’Allemagne avec 15,9% des touristes, ensuite la Belgique et le Luxembourg avec 11,9% des touristes et en quatrième position l’Italie avec 10,3 de touristes11.

Chiffres clés du tourisme 2007, Direction du Tourisme, 2008
Source : Chiffres clés du tourisme 2007, Direction du Tourisme, 2008.

Pour ce qui est du tourisme des jeunes, le classement n’est pas exactement identique : en effet, les Allemands arrivent en première position pour le nombre de touristes avec 0,5 millions de voyageurs en 2005. Ces jeunes Allemands représentent un potentiel de tourisme particulièrement important. En effet, les 18- 25 ans représentents environ 8 millions de personnes dont 83% partent en vacances, soit une proportion bien plus importante qu’en France. Par ailleurs, 72% partent à l’étranger12 (les Allemands font donc grandement monter la moyenne européenne qui, nous l’avons vu, s’élève à seulement 43%). Il faut néanmoins spécifier que la France n’apparait pas comme la destination préférée des jeunes Allemands qui citent plus volontiers l’Italie, l’Espagne ou l’Autriche.

Le second marché de jeunes européens pour la France apparait être celui des Italiens avec près de 0,3 millions de touristes en 2005. Ces jeunes Italiens représentent un potentiel touristique plus restreint avec près de 6 millions de jeunes de 18 à 25 ans dont 54% partent en vacances (soit une moyenne bien inférieure à la France et surtout à l’Allemagne) et seulement 16% à l’étranger. Ce dernier chiffre pourrait dès lors faire croire que ce marché est embryonnaire dans la mesure où il est bien inférieur à la moyenne européenne de départs à l’étranger. Néanmoins, il faut noter que cette clientèle de jeunes Italiens semble particulièrement attirée par la France, qui est la première destination citée avant l’Espagne avec près de 32%13 des départs de ces jeunes.

Enfin, en troisième position des marchés émetteurs de ces jeunes touristes arrivent les Anglais, premier marché émetteur au niveau de l’ensemble de la demande touristique en France. Ce marché semble représenter un fort potentiel avec environ 6 millions de jeunes de 18 à 25 ans dans ce pays. Nous ne disposons pas des informations concernant le taux de départs de ces jeunes, néanmoins, il semble que 49% d’entre eux voyagent à l’étranger, ce qui représente une proportion importante si on la compare par exemple avec les départs des jeunes Italiens. Au niveau des préférences de cette demande, nous voyons que la France apparait second dans les pays cités avec 9% des suffrages et près de 0,25 millions de jeunes tourises anglais s’y étant rendus en 2005. Néanmoins la France arrive largement derrière l’Espagne, premier pays récepteur de cette demande avec 31% des suffrages et près de 0,87 millions de jeunes touristes anglais s’y étant rendus14. Cette différence importante peut certainement s’expliquer par l’image plus dynamique et festive de l’Espagne, mais aussi par le haut niveau qualité- prix de ses produits touristiques, son climat… et par le travail des professionnels du tourisme, plus dynamiques et réactifs envers ces jeunes populations que ne le sont les professionnels français.

Cette analyse de la demande pour la France dans ces différents pays fait donc apparaitre un véritable réservoir de touristes potentiels pour le marché français. En effet, avec un total de près de 10 % de l’ensemble de la population européenne, ces jeunes touristes semblent posséder un poids démographique non négligeable. Cependant, il faut nuancer cette donnée en mettant en avant le vieillissement quasi systématique des populations européennes qui fait que cette cible a tendance à diminuer au niveau de la population globale. Ce phénomène est particulièrement observable dans les pays ouest- européens et notamment dans les trois pays précités, principaux marchés émetteurs de la France.

III) Le marché international des 18- 25 ans

Ce marché des jeunes internationaux de 18 à 25 ans représente un total de 8% du nombre de séjours en 2005 sur le marché français soit environ 736 000 séjours15. Les Etats Unis, comme au niveau de l’ensemble des segments, apparaissent être le premier pays émetteur de ces jeunes touristes, le Japon se classant en seconde position16. Malheureusement, nous ne disposons pas d’informations supplémentaires issues d’études scientifiques sur ces touristes.

Lire le mémoire complet ==> (Le marché des jeunes touristes français et internationaux en autonomie, de 18 à 25 ans, en France)
Mémoire de recherche
IEP de Toulouse