Démocratie au sein des associations et gestion de l’information

By 8 August 2013

6. Démocratie interne et gestion de l’information

a) Un accès plus facile à l’information

Avec la possibilité pour la périphérie d’accéder facilement à l’information (mailing-lists, forums, intranets…), l’implication des bénévoles et la réceptivité des instances dirigeantes à leurs suggestions peuvent être grandement facilitées.

La prise de décision pourra se faire par étape, d’abord discutée au sein d’une liste de diffusion – évitant ainsi, pour les association internationales, de coûteux déplacements -, puis, si le consensus ne peut être atteint, au cours d’une réunion « physique », dont les participants seront alors mieux informés et préparés, disposant par le réseau des premiers éléments de synthèse acquis.

C’est ensuite la possibilité d’informer ses membres, sympathisants et prospects de façon rapide et bien moins coûteuse que par mailing, téléphone ou fax. L’information mise en ligne pouvant de plus être stockée sur l’ordinateur des bénévoles et réutilisée, démultipliée : les tracts, « kits-presse » et autre matériel pédagogique ou informatif devenant ainsi des outils autonomes que les bénévoles s’approprient. Un intérêt non négligeable pour des organisations souvent critiquées dans le passé pour leurs budgets de communication dispendieux…

L’Internet pourra enfin être utilisé comme outil de formation des bénévoles, avec une Foire Aux Questions pour les débutants, des forums par thèmes pour les plus impliqués, et des sessions de cours en ligne permettant de faire face pour un coût raisonnable à l’important turn-over observable dans l’univers associatif.

Les volontaires pourront dès lors choisir leur degré d’implication : recevoir des informations par e-mail, participer à des réflexions par thème sur un forum, donner, ou encore participer bénévolement, par exemple en traduisant des textes via le réseau.

b) La diffusion d’outils pour les bénévoles

Internet peut permettre de diffuser certains outils de travail ou de communication pour les bénévoles. Dans la plupart des cas, ces informations sont accessibles à tous, comme dans les exemples suivants. Il est à noter qu’il est possible de diffuser ces outils de façon plus restreintes en utilisant un accès codé ou la diffusion de ces informations via un Intranet.

Sur certains sites, il est possible de télécharger des affiches, tracts, documents de promotion ou d’information, bandeaux publicitaires, logo, communiqués de presse, etc.

Démocratie au sein des associations et gestion de l’information

Le Secours Populaire Français propose de télécharger en ligne différents logos, bandeaux et communiqués de presse.

Le Secours Populaire Français

Pour l’opération Chèque réveillon associant le groupe Chèques Déjeuner et les Restos du Cœur, ce site permet de commander en ligne des affiches, tracts, urnes de collecte… pour que les personnes souhaitant mener cette opération dans leur entreprise puissent la présenter à leur Direction et la mettre en place rapidement.

c) La gestion des communiqués de presse

Aujourd’hui, la plupart des grandes associations ont un espace Presse permettant aux journalistes d’accéder librement aux informations disponibles et ainsi affiner leur recherche ou récupérer certaines photos.

De plus, du côté de l’association, le travail lié au ciblage des attentes du journaliste et l’envoi du dossier de presse est réduit et peut être plus efficace et moins coûteux.

site de Médecins sans Frontière

Ci-contre : la liste des communiqués de presse accessibles à partir du site de Médecins sans Frontière.

Ces communiqués, accessibles à partir de l’onglet « S’informer », intéressent les journalistes autant que les donateurs. Pour ces derniers, il s’agit aussi d’un moyen de vérification de la véracité des informations communiquées : « s’ils fournissent cette information à la presse, c’est que c’est vrai. » …

F

Si le don en ligne est loin d’avoir atteint les résultats escomptés, Internet a permis de développer des outils de promotion, d’information et d’engagement innovants voire exclusifs à ce support :

En terme de réactivité , Internet permet un lien direct entre savoir et agir, ce qui est spécifique à ce support. En effet, même si dans le cas de crises graves, des standards téléphoniques se mettent rapidement en place, parallèlement au flot d’informations déversés par les médias, afin de recueillir les dons, il est beaucoup plus rapide pour une association de diffuser ses informations auprès de ses donateurs en les avertissant de la possibilité de faire un don en ligne. (Ex. La collecte de fonds sur le site Internet de la Croix-Rouge Internationale dès le 11 septembre 2001.)

En terme de sensibilisation de donateurs potentiels, Internet permet une collecte rapide d’adresse e-mails de personnes déjà sensibilisées aux actions de l’association grâce à l’inscription à une newsletter. Comparativement à des contacts pouvant être pris sur des salons ou autres occasions de rencontre du grand public, il est plus justifiable, sur Internet, de demander des coordonnées de façon à adresser des informations. Dans ce cadre, la démarche de collecte de fonds est moins visible et laisse place à l’information. Information maintenant nécessaire à la fidélisation des nouveaux donateurs.

En terme de promotion , il est curieux de remarquer que les associations peuvent proposer aux internautes d’assurer une partie de celle-ci. En effet, grâce à des outils tels que les bandeaux de promotion, les e-cards, le marketing viral, etc, cela est maintenant possible, puisque tout le monde peut avoir de l’espace sur le net (à condition d’avoir quelques notions en terme de création de site).

En terme de participation , il n’a rien de nouveau sur le net, mais les délais sont raccourcis et les pétitions peuvent sembler moins engageantes compte tenu des aspects virtuels d’une boîte aux lettres électronique.

En terme d’information , Internet refonde la relation entre le donateur et les associations car il rétablit un équilibre et un partage de l’information, ainsi qu’une notion d’échange et de rôle actif que peut jouer le donateur. De la même façon, ce meilleur partage de l’information peut rétablir la démocratie interne au sein des associations qui, en grandissant, on quelquefois mis de la distance entre les instances dirigeantes et la base militante.

Lire le mémoire complet ==> (Les enjeux d’Internet dans la communication des associations)
Mémoire de DESS – Nouveaux Medias De L’information Et De La Communication
Université de la Méditerranée – Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille