Commerce proximité soutenu par les organismes locaux et nationaux

By 29 August 2013

1.2. Un commerce proximité soutenu par les organismes locaux et nationaux

Les années 2000 marquent une prise de conscience très importante des élus, des chambres du commerce et de l’industrie, des acteurs locaux ainsi que des commerçants sur la nécessité de sauvegarder et de développer le commerce de proximité.

Ainsi, de nombreuses actions ont été mise en place afin de remédier à un éventuel déclin du centre-ville.

Jamais les zones urbaines n’ont suscité autant d’intérêts contradictoires et d’inquiétudes que ces dernières années. Les centres-villes sont aujourd’hui coincés entre la tentation de la fuite en avant « faire comme si de rien n’était » et la nécessité de garantir l’avenir en répondant au double défi: développer un espace de vie, pour y maintenir et attirer d es habitants, et assurer un développement économique durable.

Lieu de rencontre, nœud de réseaux, terreau du développement économique, le centre – ville est le porte-drapeau du dynamisme et de la bonne santé d’un bassin de vie. Il constitue un indicateur de qualité pour les visiteurs étrangers et un repère d’identification pour la population locale. Le rayonnement d’un centre-ville n’a d’égal que sa fragilité et sa complexité. C’est un espace de vie multifonctionnel, multiculturel où les risques de conflits entre acteurs et utilisateurs sont nombreux.

Commerce proximité soutenu par les organismes locaux et nationaux

Ce lieu de vie implique un mode de gestion spécifique basé sur un partenariat public – privé doté d’une vision globale et cohérente: la gestion centre-ville.

Le développement d’un centre-ville dynamique implique de mener des actions. Le succès de la gestion centre-ville repose sur la pérennité et la cohérence de l’action. Ce type de management doit donc disposer de moyens efficaces et structurels.

Commerce proximité soutenu par les organismes locaux et nationaux

1.2.1. La journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville

C’est en 2005 qu’apparait la première journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville58. Le commerce et l’artisanat étant des enjeux majeurs pour l’avenir et le dynamisme des centres-villes.

Après la politique du « tout périphérique » des années 80-90, le consommateur semble retrouver la direction du centre-ville et vouloir consommer différemment. Le consommateur veut plus de proximité, d’accessibilité et de convivialité.

La journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville

Les acteurs de terrains, par exemple les associations de commerçants, se mobilisent, se structurent et se professionnalisent.

La journée nationale du commerce de proximité est donc l’occasion de faire une belle opération de relation publique collective et à forte notoriété autour des valeurs véhiculées par cette économie de proximité essentielle pour l’équilibre de nos villes.

Le concept de cette initiative est de créer une relation de sympathie et d’échanges entre les consommateurs et les commerçants. Elle se déroule dans chaque ville tous les ans et il ne s’agit pas d’une journée commerciale à proprement parler. Il s’agit de créer un événement dans chaque ville et de réaliser une opération de communication et de relation publique valorisant la présence et la raison d’être du commerce de proximité 59.

L’objectif est de mettre en place une action cohérente et fortement mobilisatrice qui donne à chaque commerçant la possibilité d’accueillir son client suivant la configuration de son commerce. Elle tend à donner une image valorisante de présence et de cohésion de l’équipement commercial dans la ville. Elle permet une rencontre informelle entre le pouvoir politique, les clients et les commerçants, elle rappelle tout le bénéfice non seulement économique mais aussi social induit directement ou indirectement par les activités économiques de proximité.

Cette initiative partie en 2005 de la ville de Colombes dans les Hauts de Seine impliquera en octobre 2010, soit à peine cinq ans après, plus de 200 villes du pays60. Cette manifestation s’intègre pleinement dans le dispositif destiné à financer le développement d’entreprises de proximité le FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce).

Elle répond parfaitement aux directives ministérielles ; opérations collectives concernant un secteur géographique déterminé et conduites par les collectivités territoriales, leurs groupements ou leurs établissements publics qui en assurent la maîtrise d’œuvre.

Le label « commerce de proximité dans la ville » a été créé par l’association La Journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville®, annonce au moyen d’un panneau visible aux entrées de ville, la qualité de l’accueil qui est réservé aux consommateurs, habitants ou visiteurs par les commerçants et artisans de la commune.

La journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville

Ce label exprime la volonté des municipalités de mener une politique en faveur du développement du commerce de proximité, d’agir pour sa diversité et son intégration dans l’économie locale et de soutenir les actions des associations de commerçants. C’est également le témoignage de l’engagement quotidien des commerçants et artisans à

s’intégrer à la dynamique locale et à participer à la qualité de la vie dans la ville.

1.2.2. Centre ville en mouvement (CVM)

L’objectif de cette association est de fédérer l’ensemble des acteurs liés à l’activité des centres-villes en termes de transport, commerce, urbanisme, emploi et environnement. Les missions de CVM :

Centre ville en mouvement (CVM)

– Assurer la remontée d’informations vers les instances fondatrices

– Développer un réseau constitué de villes pilotes en termes de services et d’expérimentations

– Sensibiliser les élus locaux à l’ensemble de ces problématiques

– Valoriser les recherches (PREDIT, FISAC, ADEME), les études et les expérimentations pour décloisonner les actions mises en place

– Aider à la pérennisation d’expériences

– Soutenir le développement de concepts innovants

– Etre présent dans certaines Commissions Nationales d’attribution pour apporter un avis sur les préoccupations des acteurs

– Inscrire les centres-villes dans une démarche de développement durable

Les actions mises en place sont :

– L’organisation de colloques d’information et de débat nationaux et internationaux (Rencontres et Assises)

– La mise en place des journées techniques avec les acteurs impliqués sur le terrain

– Le développement d’un site internet afin qu’il devienne une véritable plate-forme d’échanges et de remontée d’informations

– La mise en place des visites de terrain dans des centres villes dynamiques

Lire le mémoire complet ==> (Distribution et centre-ville : vers un retour du commerce de proximité ?)
Mémoire de fin d’études – Master 2 professionnel en Sciences du Management – Spécialité Logistique
Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne