Usages des centres commerciaux, quel avenir pour demain ?

By 27 July 2013

e. Usages des centres commerciaux, quel avenir pour demain ?

L’évolution des centres commerciaux ne se fait pas uniquement dans leur positionnement ou dans leur patrimoine bâti, ils tendent aussi à évoluer dans les rayons, jusqu’aux caisses (caisses rapides)…

Faire ses courses au supermarché sera facilité à l’extrême par ces nouvelles technologies créées notamment pour nous faire plus consommer.

Dans un futur proche, il sera ainsi possible de programmer sa liste de courses, de recevoir des promotions personnalisées, de trouver facilement son chemin dans les rayons et pourquoi pas de visualiser l’effet du maquillage sur son visage sans l’essayer.

Voici quelques nouveautés et inventions, pour la plupart déjà expérimentées voire adoptées, que nous pourrions trouver demain dans nos grandes surfaces :

La cabine d’essayage interactive

La cabine d'essayage interactive

Les miroirs de cette cabine d’essayage affichent des informations sur les vêtements

Les miroirs de ces cabines s’animent lorsqu’on essaye un vêtement à l’intérieur. La cabine affiche ainsi toutes les données sur l’article porté (tailles et coloris disponibles) et propose des vêtements et des accessoires assortis. Les vêtements sont équipés d’une puce RFID qui envoie un signal radio lorsqu’on se trouve dans la cabine.

D’autre part, la cabine procure au magasin des statistiques détaillées sur les articles les plus essayés et permet de gérer les stocks.

Lancée en avril 2008 par APIA solutions, elle a été primée au dernier salon Equipmag. 40% des Français seraient intéressés selon une enquête TNS Sofres de novembre 2007.

Le client se transforme en caissière

La grande nouveauté dans les magasins, c’est le “mobile shopping”. Le client scanne lui-même ses articles avant de passer à une caisse spéciale. Un contrôle aléatoire est effectué sur la saisie des articles.

Le client se transforme en caissière

La méthode plairait d’autant plus aux enseignes que de nouvelles fonctions peuvent être ajoutées : on peut ainsi programmer sa liste de courses sur Internet, ou bénéficier de promotions associées. “En scannant une bouteille de whisky, vous recevez par exemple une réduction pour des cacahouètes”, explique Mike Hadjadj, le directeur de la communication de Wincor Nixdorf. L’entreprise, un des leaders sur les équipements pour la grande distribution, assure que la fraude est même réduite.

Le plan interactif

Un hypermarché propose entre 40 000 et 130 000 produits différents. Difficile de ne pas s’y perdre. Le kiosque Wayfinder de NCR permet aux clients de trouver d’un seul clic le produit qu’ils cherchent. Le terminal affiche le chemin le plus rapide sur une carte avec le numéro du rayon et l’étagère où se trouve l’article.

La page peut ensuite être imprimée avec au verso des bons de réduction pour d’autres articles du rayon.

Usages des centres commerciaux, quel avenir pour demain ?

Cette borne vous prépare un itinéraire sur-mesure en fonction de votre liste de courses.

Le système a déjà été installé avec succès dans des hôpitaux avant de gagner les centres commerciaux et les hypermarchés. Mais est-ce vraiment intéressant pour les enseignes de diriger le client sans le faire passer devant tous les rayons ?

f. En conclusion, la Vision des Promoteurs/Maitrise d’Ouvrage

A travers cette partie, on imagine un peu mieux l’avenir des centres commerciaux de demain. Ils souhaitent se détacher de la concurrence et recherchent par tous les moyens à élargir leur clientèle attirée par l’innovation, la détente et le besoin de consommer.

Mais, rappelons nous, la problématique de ce mémoire est « les centres commerciaux face au développement durable. ». A travers cette deuxième partie, on a du mal à visualiser les engagements environnementaux. En effet, sur 142 espaces commerciaux seulement 15, soit 10%, ont des objectifs environnementaux. De plus, ces 15 centres ont pour la majorité des objectifs qui se limitent à des actions ponctuelles comme la végétalisation des toitures ou la réutilisation de l’eau de pluie, et très peu se lancent dans une démarche de performance environnementale. On peut l’expliquer par le contexte commercial qui ne s’y prête pas et aussi par des certifications qui sont beaucoup moins contraignantes pour les Commerces que les autres secteurs. De plus on remarque la multiplication des usages dans les centres commerciaux, cela tend à s’accroître dans les prochaines années, augmentant significativement les consommations énergétiques.

L’approche de développement durable consiste à définir son besoin et à créer son projet en conséquence. L’approche des constructeurs de centres commerciaux s’établie plus sur la création d’un besoin, sans limite, et donc pour se faire ils doivent innover. Ces projets de centres commerciaux ne sont pas programmés pour du long terme. Etant innovant, s’ils ne fonctionnent pas, ils seront abandonnés. De plus, ils doivent rapporter le plus pour être amortie au plus vite et permettre de nouveaux investissements.

On a du mal à imaginer où une démarche de développement durable ou de QEB peut trouver sa place dans cet univers de la consommation, la justesse du besoin n’aillant pas sa place. Les centres commerciaux sont, globalement, installés dans l’excès, celui d’une surface toujours plus grande, l’excès de service, de choix (celui par exemple des fraises au mois de décembre pour tout le monde), l’excès de profit, et l’excès de consommations.

Les performances plutôt faibles demandées par les référentiels s’expliquent aussi par la place des Grandes Enseignes françaises de consommation qui sont parmi les leaders mondiaux…

Pourtant quelques constructeurs/promoteurs s’installent dans une volonté de développement durable, ils sont peu mais se développent et ont désiré la création d’un référentiel environnemental en France. La troisième partie ci-dessous évoquera cette filière de centres commerciaux dite à « démarche vertueuse ».

Les Centres Commerciaux face au développement durable
Mémoire de fin d’étude – Formation en Qualité Environnementale du Bâtiment
Ecole nationale supérieure de l’architecture de Lyon

  1. L’avenir du bâti des centres commerciaux en France
  2. Usages des centres commerciaux, quel avenir pour demain ?
  3. Les centres commerciaux face au Développement durable
  4. Bilan énergétique des Centres Commerciaux actuel