Perspectives d’évolution du e-learning : Echec ou réussite

By 6 July 2013

III.2. Perspectives d’évolution du e-learning

III.2.1. Echec ou réussite

Aujourd’hui, le e-learning n’a pas atteint les chiffres annoncés par les analystes il y a trois ans. Le phénomène « coquille vide » des plates-formes e-learning en est la cause. En effet, dans de nombreux projets e-learning, l’espace de formation que représente la plate-forme n’a proposé que peu de contenu aux apprenants. Car les formateurs se sont trouvés confrontés à la complexité technique et à la pauvreté pédagogique des outils mis à leur disposition. Ils n’ont eu pour seule solution que de traduire leur savoir et savoir-faire par des Quiz ou des QCM. Ajouter à cela le coût très important des plates-formes, on peut comprendre que le e-learning se soit soldé dans certains cas par un échec. Et pourtant, l’apport pédagogique des supports multimédias est considérable :

– Evaluation des pré-requis pour mieux cibler les apprentissages.
– Personnalisation des parcours de formation.
– Accompagnement pendant et après les formations.
– Validation des acquis post formations.

Malgré tout, nous pouvons dire qu’il y a un avenir pour le e-learning, grâce à l’arrivée des outils auteurs dédiés au e-learning. Ce type de logiciel conçu pour les formateurs, permet de mettre en forme rapidement des contenus et des exercices autrement plus pertinents que les Quiz ou les QCM. Tout comme on utilise PowerPoint pour concevoir des diaporamas, il est évident que les formateurs utiliseront dès demain des outils comme e-learning maker pour accompagner leurs formations.

Récemment un acteur principal du marché a annoncé des pertes financières record le conduisant à l’arrêt de son activité e-learning, cela semblerait sonner le glas de la e-formation. Mais lorsque les formateurs conçoivent simplement des supports multimédias de qualité, les proposent à leurs stagiaires et rentabilisent à très court terme l’investissement d’un logiciel auteur, cela assure un avenir radieux pour le e-learning.

Une manifestation est entièrement consacrée aux technologies les plus récentes et à leur application dans la formation. e-éducation 2003 (Berne, le 23 mai 2003, OFFT – l’Office Fédéral de la Formation et de la Technologie.).

La manifestation est conçue comme un espace dans lequel des représentants de l’instruction publique rencontrent des professionnels de la recherche et des entreprises. Une attention toute particulière est consacrée au degré tertiaire et à la formation continue en entreprise.

Il est nécessaire d’intégrer les nouvelles technologies dans l’enseignement et dans la formation. C’est pourquoi cette manifestation a pour thème principal la relation future entre le secteur public et le secteur privé dans le domaine du e-learning.

Afin de rendre les hautes écoles aptes à intégrer de manière durable les NTIC et à mettre en œuvre, seules, de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage qui font appel aux prestations NTIC, l’OFFT soutient, avec le projet Campus virtuel suisse (placé sous la direction de Beat Hotz-Hart) la mise en place de projets de e-learning dans les hautes écoles spécialisées.

Le but de cette aide financière de départ est de développer, en partenariat avec les hautes écoles universitaires, des modules communs de formation en ligne dans les domaines de la formation initiale et de la formation continue.

L’exposition spécialisée e-éducation 2003 donne une vue d’ensemble des produits, des solutions et des services qui existent sur le marché en matière d’enseignement et d’apprentissage assistés par la technologie. L’OFFT présente des projets de formation en ligne plus simples et pratiques, développés dans des hautes écoles spécialisées de Suisse. Ils ont été élaborés conjointement par des enseignants et par des étudiants, dans le cadre du concours d’idées.

Lire le mémoire complet ==> (Etat de l’Art du E-Learning)
DU Modèles de l’Economie Numérique : Informatique – Economie – Management – Droit
Université Panthéon-ASSAS Paris II – Projet du module 4.1 : Management et NTIC