Les enjeux du e-learning en France

By 6 July 2013

I.3. Conclusion : Enjeux du e-learning

Les enjeux du e-learning sont notamment de :

– Rendre plus efficaces, plus solides, plus adaptés les processus d’apprentissage et l’accès à la connaissance.
– Bénéficier des avantages des technologies éducatives (interactivité, simulation…).
– Bénéficier des avantages de la formation à distance (plus grande autonomie, élimination de contraintes…) tout en éliminant les inconvénients de déshumanisation.

Le e-learning trouve de nombreuses applications à la condition de réunir les critères pédagogiques et organisationnels de l’efficacité. Pour les responsables de formation, au plan pratique, l’efficacité du e-learning réside dans :

– La personnalisation de la formation.
– Le gain de temps.
– La réduction de coûts.
– La démultiplication des thèmes de formation.
– L’efficacité de l’apprentissage.

Au plan organisationnel, on observe également :

– Une standardisation des supports d’auto-formation et une approche qualité.
– Une ouverture des sources d’approvisionnement des offres de formation : acheter devient un acte important.
– Des perspectives élargies de diffusion auprès des salariés, des fournisseurs, des clients. Tout investissement peut être immédiatement valorisé à l’échelle la plus large.

Les effets observés à ce niveau sont liés à la mise en place d’un système de e-formation englobant plusieurs offres. Une gamme d’offres et de nouveaux modes de commercialisation :

– En raison de sa souplesse et de son économie, le e-learning permet d’élargir les conditions d’accès des publics à la formation.
– Au plan de la commercialisation, la présence sur les portails de formation publics et privés démultiplie l’audience des offres.
– Une partie de la formation (ressources pédagogiques) n’induisant pas de coûts variables, elle peut être diffusée gratuitement. Cela peut jouer un rôle d’appel. En effet, les dispositifs tournés vers les publics larges proposent des formations gratuites.
– De plus, des services additionnels à plus forte valeur ajoutée peuvent être proposés, tels que le suivi personnalisé, la validation des acquis professionnels, les services de conseil aux entreprises.

Le e-learning recouvre une palette large de pratiques pédagogiques, depuis la distribution de modules d’auto-formation accompagnés de quiz jusqu’aux groupes projet, travail personnel, travaux de groupe, tutorat, coaching, études de cas, réalisation de projet, etc. De manière générale, les risques d’abandon et d’échec sont élevés et leur réduction demande une pédagogie active, basée sur l’obtention de résultats à court terme.

La personnalisation de la formation et des services qui l’accompagnent ainsi que l’implication des utilisateurs sont les conditions du succès. Dans ce cas, le e-learning est rapidement perçu par les utilisateurs comme un service auquel ils participent. Apprendre par ce moyen nouveau présente des avantages et demande un effort supplémentaire que les services permettent de fournir de manière réaliste.

Avantage, efforts et services peuvent être mis en correspondance comme le montre le tableau 4.

Avantage Effort Services
Économie de temps

Productivité de l’effort

Évaluation préalable Diagnostic initial

Evaluation formative et sommative

Souplesse des horaires Travail personnel et initiative Projet à court terme

Rendez-vous

Souplesse du lieu Autonomie

Initiative

Diagnostic

Aide au choix des solutions

Organisation
Personnalisation des parcours Implication Formulation de buts professionnels et personnels Modules courts

Présentation de l’offre

Tutorat personnalisé Apprendre à communiquer, y compris par écrit Rendez-vous

Animation

Progression dans la difficulté

Tableau 4 – Conditions pédagogiques.

Au-delà des services proposés, une place plus importante est à accorder à l’évaluation formative. Cela est nécessaire pour conserver une dynamique suffisante au processus pédagogique et appuyer l’intervention des tuteurs sur les productions du stagiaire. Cela exclut la simple mise en ligne de supports et du tutorat. Les supports et le tutorat doivent être adaptés aux situations de formation qui font alterner :

– Positionnement et orientation.
– Formation par modules de 1 à 10 heures.
– Evaluation formative basée sur des productions réalisées par les stagiaires.
– Evaluation sommative liée au suivi de la progression.

La pertinence par rapport aux projets et aux besoins doit toujours être vérifiée afin de garder le bénéfice de l’économie de temps et d’efforts exprimé par les utilisateurs. Cela demande une offre de formation élaborée à partir des besoins pratiques et s’appuyant sur des ressources variées.

Les avantages recherchés du e-learning sont :

– La personnalisation de la formation.
– La souplesse dans les lieux et les horaires de la formation.
– La maîtrise des contenus et des méthodes d’enseignement.
– Le meilleur contrôle des coûts.
– La rapidité dans le déploiement des modules de formation.

Ces résultats sont obtenus à la condition que le e-learning soit inséré dans un dispositif efficace :

– Construit sur un recours raisonné aux outils en fonction des situations de formation et des publics.
– Avec un contrat pédagogique facilitant l’implication des utilisateurs grâce à des contenus adaptés à leurs attentes et à des méthodes actives qui les motivent.
– Répondant à une stratégie de développement géographique (régional, national, voire international).
– Articulant les natures de services proposés, formation, certification, conseil.

En France, à côté des grandes entreprises et des fournisseurs spécialisés tels les portails, les organismes de formation publics et les organisations professionnelles ont un rôle important à jouer notamment pour :

– Elaborer des offres de formation professionnelle orientées métiers.
– Réunir les conditions d’économie et de diffusion satisfaisantes pour les PME en mutualisant des coûts de développement.
– S’adresser à des publics de jeunes n’ayant pas trouvé leur voie dans le système éducatif traditionnel.

Lire le mémoire complet ==> (Etat de l’Art du E-Learning)
DU Modèles de l’Economie Numérique : Informatique – Economie – Management – Droit
Université Panthéon-ASSAS Paris II – Projet du module 4.1 : Management et NTIC