Etat de l’Art du E-Learning

By 6 July 2013

“…L’e-learning est la solution. C’est le nom donné actuellement à une phase importante de l’introduction des NTIC dans la formation. Il s’agit d’une évolution rapide des technologies pour l’apprentissage, rendue possible par le développement planétaire de l’Internet…”

Université Panthéon-ASSAS Paris II

DU Modèles de l’Economie Numérique
Informatique – Economie – Management – Droit

Projet du module 4.1 : Management et NTIC

Etat de l’Art du E-Learning

Walid Kassem, Ahmad Mounajed, Nadia Saadoun

3è promotion – 2003/2004

Résumé

L’application des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) au domaine de la formation a conduit à la création de cette nouvelle réalité appelée e-learning . Décrit comme le mariage du multimédia (son, image, texte) et de l’Internet (diffusion on line, interactivité) le e-learning apparaît à beaucoup comme le second souffle du marché de ces technologies.

Tous les publics sont visés, cadres, techniciens, publics, etc. Actuellement, les domaines qui utilisent ce mode d’apprentissage sont les langues et la bureautique avec 70% des volumes, mais aussi des formations métiers avec environ 20%.

La connexion entre réel et virtuel s’effectue à travers des plate-formes. La plate-forme est un outil de diffusion et de gestion des connaissances, associant des contenus de cours à des moyens de communication, des outils d’entraînement et d’évaluation. Les plate-formes sont très nombreuses et offrent un choix très varié de services pour les usagers.

Si le e-learning permet de cumuler les avantages de la personnalisation et de la démultiplication et ne présente que peu d’inconvénients, il représente, cependant, un changement fort des habitudes de travail des utilisateurs et des formateurs.

Mots clés : Acquisition des connaissances – Apprentissage à distance – E-learning – Formation à distance – NTIC- Plateforme e-learning.

Abstract

The application of Information and Communication Technologies (ICT) to the training area led to the creation of this new reality called e-learning . Described like the marriage of multi-media (sound, image, text) and of the Internet (diffusion on line, interactivity) the e-learning appears with much like the second breath of the market of these technologies.

All the public ones are aimed, frameworks, technicians, public, etc. Currently the fields most concerned are the languages and office automation with 70% of volumes, but also the training trades, approximately 20%.

Connection between reality and virtual is carried out through platforms.The platform is a tool of dissemination and knowledge management, associating contents of course means of communication, tools of drive and evaluation.The platforms are very numerous and offer a very varied choice of services for the users.

If the e-learning makes it possible to cumulate the advantages of personalization and of reduction and presents only few disadvantages, it, however, represents a strong change of the practices of work of the users and trainers.

Keywords : Acquisition of knowledge – E-learning – E-learning platform – E-training – ICT.

Avant-propos

Aujourd’hui, la matière grise représente la principale richesse d’un pays. C’est aussi l’atout compétitif majeur d’une entreprise, ainsi que pour des parents où la formation de leurs enfants constitue aujourd’hui la meilleure dot : « You earn what you learn ». La formation devient donc un enjeu essentiel.

Or, chaque jour, les technologies progressent, les métiers évoluent, l’organisation change, les méthodes de management se transforment. Les besoins augmentent tant pour la formation initiale que continue. Mais les budgets disponibles et surtout le temps qu’il est possible de dégager ne sont pas extensibles à l’infini. C’est la raison pour laquelle les outils construits sur l’Internet, qui offrent d’immenses atouts (outre l’économie considérable en temps et en déplacement) émergent à très grande vitesse dans les pays qui ont pris de l’avance (notamment en Amérique du Nord).

Avec l’avènement des NTIC, nous devons, dès à présent, « penser apprentissage rapide et efficace », avec un minimum de problèmes d’organisation, de logistique et surtout de perte de temps. L’e-learning est la solution. C’est le nom donné actuellement à une phase importante de l’introduction des NTIC dans la formation. Il s’agit d’une évolution rapide des technologies pour l’apprentissage, rendue possible par le développement planétaire de l’Internet.

L’objectif de notre projet est de réaliser un « état de l’art du e-learning » .

Pour ce faire, nous avons structuré notre document en trois parties :

– Dans la première partie, seront présentés les concepts de base du e-learning, les différents modes de formation, ainsi que les enjeux du e-learning.
– La seconde partie, plus technique, nous permettra de présenter les différentes stratégies et plates-formes du e-learning. Nous aurons également un chapitre avec quelques études de cas.
– La troisième partie consiste à présenter quelques statistiques et les perspectives d’évolution du e- learning.

Enfin, une conclusion clôturera ce dossier.

Nous tenons à remercier nos professeurs, Michel De Rougemont, Halim M’Silti, Mélissa Saadoun, Gilles Le Blanc, Georges Châtillon, qui nous ont permis de découvrir les nouvelles facettes de l’économie numérique.

Nos plus vifs remerciements à notre professeur Mme Mélissa Saadoun, qui nous a permis de découvrir le monde du e-learning.

I – Mieux comprendre le e-learning

Comprendre est le commencement d’approuver. Spinoza

I.1. Concepts de base du e-learning

I.1.1. E-learning et e-formation

Le e-learning consiste à utiliser les ressources de l’informatique et de l’Internet pour acquérir, à distance, des connaissances.

Ce type d’apprentissage, constituant une des facettes du e-learning, se différencie par l’utilisation de la technologie Web. Ces applications et ces contenus sont dispensés via un ordinateur relié à un intranet, à un extranet ou encore à Internet. Les contenus constituent une étape plus avancée que l’utilisation du CD-Rom ou les cours sont dispensés en salle.

Le e-learning est un domaine révolutionnaire, un changement dans le champ de l’apprentissage. Les instructions qu’il offre en ligne peuvent être fournies n’importe quand et n’importe où par une gamme très vaste de solutions d’apprentissages électroniques telles que les groupes de discussions, les cours virtuels « en live », vidéo et audio, Web chat, simulations.

Quelles différences entre e-learning et e-formation ?

La e-formation est liée à Internet. D’ailleurs, les anglo-saxons utilisent la notion de « web-based training ». Brandon Hall, spécialiste américain de la e-formation, définit la e-formation comme « un programme de formation qui est accessible via un navigateur* Internet, à travers Internet ou un intranet. En utilisant le Web, ou le Web d’un intranet pour la formation, on fait référence par définition à l’environnement visuel et interactif propre à Internet. »

La notion de e-formation1 s’insère dans le cadre des formations dites « à distance ». L’objectif étant le même : réduire le temps de présentiel, c’est-à-dire le moment où l’on regroupe les personnes à former avec le formateur dans un même lieu et à la même heure.

Plusieurs modèles de e-formation co-existent en fonction de la place accordée à ce distanciel. Principalement, le marché propose 3 modèles de e-formation.

Formation exclusivement en ligne sans tutorat Formation exclusivement en ligne avec tutorat Formation en ligne et en présentiel avec tutorat en ligne
Proche du service fourni par un CD-Rom ou d’une vidéo de formation.N’apporte pas beaucoup de valeur ajoutée.

Se trouve souvent sur les portails de formation. Tend à devenir gratuite, certains portails faisant payer uniquement le tutorat en ligne.

Modèle de référence des portails de formation.Destiné au grand public. L’acheteur paye en ligne sa formation.

Un tuteur propose un programme de travail.

Modèle des universités, écoles et organisme de formation.Mise en ligne du contenu de la formation, tests, tutorat et évaluations.

Réduction du temps de présentiel.

Permet d’individualiser la formation.

Permet de faire le point, de répondre à des interrogations ou d’approfondir le sujet.

Tableau 1 – Modèles de e-formation

1 Nous utiliserons dans la suite du document, e-learning ou e-formation pour désigner le même concept.

I.1.2. Autres modes de formations

Qu’est-ce que la formation ouverte ?

La formation ouverte ou Open Learning, permet aux apprenants des entrées et des sorties permanentes. Elle correspond à un mode d’organisation pédagogique diversifié qui s’appuie sur des apprentissages à distance, en auto-formation. En formation ouverte, l’apprenant peut alterner des séquences individuelles et collectives. L’auto-formation est un processus par lequel l’individu détermine son itinéraire d’apprentissage (rythme, contenu, temps de travail) de façon autonome et en étant éventuellement en relation avec un tuteur ou un groupe structuré.

Qu’est-ce que l’enseignement à distance ou formation à distance (EAD/FAD) ?

La formation à distance est un système de formation qui permet de se former sans se déplacer sur le lieu de formation et sans la présence physique d’un formateur. La transmission des connaissances et les activités d’apprentissage se situent en dehors de la relation directe en face à face, dite « en présentiel » entre l’enseignant et l’apprenant.

La formation à distance recouvre plusieurs modalités : cours par correspondance et e-learning .

La formation à distance est incluse dans le concept plus général de Formation Ouverte et à Distance (FOAD).

Qu’est-ce que la formation ouverte et à distance (FOAD) ?

Une personne qui s’inscrit à un dispositif de formation ouverte et à distance peut, à partir de sa maison ou de son poste de travail, avec une connexion Internet, utiliser un navigateur pour accéder à la plate-forme du cours. Une fois enregistrée (identifiant et mot de passe) elle peut suivre la formation en consultant les documents pédagogiques, participer aux séances de cours en mode synchrone (chat) ou en asynchrone (forums), envoyer des questions au tuteur du module.

Une formation ouverte et à distance :

– Est un dispositif organisé, finalisé, reconnu comme tel par les acteurs.
– Qui prend en compte la singularité des personnes dans leurs dimensions ndividuelle et collective.
– Repose sur des situations d’apprentissage complémentaires et plurielles en termes de temps, de lieux, de médiations pédagogiques humaines et technologiques et de ressources.
– Se positionne avec les NTIC.

Qu’est-ce que la Blended formation ?

Blended formation ou formation mixte, correspond à un système de formation hybride qui combine des modalités pédagogiques diversifiées, alternant formation à distance et formation en présentiel.

I.1.3. Quelques comparaisons

Formule Avantages Inconvénients
FAD à large diffusion Faibles coûts unitairesQualités des supports Faible personnalisationFaible taux de réussite

Préparation et investissement initial

Formation individualisée Personnalisation des parcoursAccompagnement local Contraintes de mise en oeuvre Difficultés de déploiement Préceptorat coûteuxPréparation et investissement initial
Classes virtuelles Préparation raisonnable Faible personnalisation Faible économie d’échelle Coûts de communication Risques liés au synchrone
e-learningformation distribuée en réseau PersonnalisationDéploiement et économie

Suivi et accompagnement dosé

Nouveauté et risqueNécessité d’adapter la pédagogie, l’organisation, le positionnement sur le marché

Tableau 2 – Comparatifs de quelques formations

I.1.4. Réglementation du e-learning

Bien qu’il n’y ait aucune modalité de formation exclue par la loi de 1971, le e-learning, en principe tout à fait admis, pose aux financeurs et aux contrôleurs quelques difficultés.

Le remboursement des frais n’est pas une difficulté majeure. Les achats de logiciels et les investissements peuvent par exemple être pris en compte.

La nouveauté réside simplement dans la manière d’établir la preuve de la réalité de la formation. Le résultat n’étant pas de la seule responsabilité de l’opérateur de formation, c’est la mise en oeuvre effective des moyens qui demeure le critère essentiel dans ce domaine. Les modalités et moyens de formation doivent être définis dans le projet ainsi que les moyens d’évaluer leur mise en œuvre.

L’établissement de contrats entre les différents intervenants de la formation (financeurs, acheteurs, opérateurs, utilisateurs) est la solution la plus efficace. Ces contrats doivent définir :

– Les conditions de formation, lieux, modalités pédagogiques.
– Les moyens envisagés, tutorat, documents, communication, etc.
– Les moyens pour établir la preuve de la réalité de formation au niveau des stagiaires, qu’il s’agisse de la présence ou de la production d’un travail équivalent à une durée de formation.

En règle générale, les durées forfaitaires sont possibles et il n’est pas nécessaire de détailler les temps réels passés.

Avant-Propos
I – Mieux comprendre le e-learning
I.1. Concepts de base du e-learning
I.1.1. E-learning et e-formation
I.1.2. Autres modes de formations
I.1.3. Quelques comparaisons
I.1.4. Réglementation du e-learning
I.2. Applications du e-learning
I.2.1. Dans quels domaines se développe la e-formation ?
I.2.2. La e-formation et l’étudiant
I.2.3. La e-formation et l’entreprise
I.2.4. Avantages d’une session de e-formation
I.3. Conclusion : enjeux du e-learning
II – Quelle solution opter ?
II.1. Infrastructures du e-learning
II.1.1. Principales plates-formes de e-learning
II.1.2. Synchrones et asynchrones, en direct ou en décalé
II.2. Les solutions : du portail a la plate-forme
II.2.1. Netop School 2.0: une plate-forme technique pour le e-learning
II.2.2. Atos-Origin mise sur le e-learning en mode synchrone
II.2.3. Mediapluspro, un portail d’auto-formation en situation réelle
II.2.4. LearningSpace de Lotus, un poids lourd des plates-formes
II.3. Projets de e-learning
II.3.1. Outils et fonctions du e-learning
II.3.2. Démarche pour conduire un projet de e-learning
III – Quel avenir pour le e-learning?
III.1. Le e-learning dans le monde
III.1.1. Le e-learning en France
III.2. Perspectives d’évolution du e-learning
Conclusion

  1. Applications du e-learning : e-formation, étudiant et entreprise
  2. Les enjeux du e-learning en France
  3. Infrastructures du e-learning : les plates-formes de e-learning
  4. Du portail de formation à la plate-forme de e-learning
  5. Projets de e-learning : Outils, fonctions et Démarche
  6. Quel avenir pour le e-learning en France ?
  7. Le e-learning aux Etats-Unis, Quel avenir ?
  8. Perspectives d’évolution du e-learning : Echec ou réussite
  9. Taille du marché du e-learning et perspectives d’évolution