Espace/ Environnement numérique de travail ENT et Projet Encora

By 26 July 2013

CORPUS – PARTIE II :

Je vais d’abord présenter le contexte du sujet d’étude, puis les méthodes d’études, les résultats obtenus, l’analyse que j’en ai faite, et enfin je confronterai cette analyse aux hypothèses de départ pour déterminer si une réponse aux problématiques peut être apportées.

3. PRESENTATION DE L’OBJET D’ETUDE

Comme je l’ai précédemment précisée, mon objet d’étude est le bureau virtuel de Lyon II. Il s’intègre dans un ensemble de mesures prises au niveau national et déclinée au niveau régional et universitaire. Je vais décrire le contexte dans lequel s’est élaboré le bureau virtuel puis celui-ci.

3.1. CONTEXTE
3.1.1. Espace/ Environnement numérique de travail (ENT)
3.1.1.1. Cadre Politique

Terme crée par le ministère171, les ENT ont été conçus et développés sous l’impulsion de l’appel à projets « Espace numérique de travail de l’enseignement supérieur » lancé par la direction de la technologie en mars 2002. En parallèle, trois appels à projets pour la constitution de « Campus numériques français » ont été lancés en 2000, 2001 et 2002. Il s’agissait alors pour le ministère de l’Éducation Nationale et de la Recherche de préserver et moderniser l’enseignement supérieur français.

171 D. CAVET, Espace Numériques de travail, Août 2003, p1. (Consultable sur http://savoirscdi.cndp.fr/CulturePro/actualisation/ENT/ent.pdf)

Directeur adjoint des ressources et de l’ingénierie documentaires ; Centre national de documentation pédagogique.

Les services attendus et leurs préconisations techniques sont définis par le SDET (Schéma directeur des espaces numériques de travail) du S3it (Schéma Stratégique des Systèmes d’Information et des Télécommunications). Le schéma suivant, non exhaustif, représente des fonctionnalités d’un Espace Numérique de Travail définies dans le SDET :

Espace/ Environnement numérique de travail ENT et Projet Encora
Figure 12 : S3it

Quatre projets ont été retenus dans le cadre de ces projets :
Esup-Portail est un projet Open Source, basé sur le produit libre UPortal et sur l’intégration de logiciels libres. L’objectif est de fonder une communauté de développeurs ;
EPPUN (Espace pédagogique pour l’université Numérique) repose sur deux technologies, J2EE et .Net 172;
ENCORA (Environnement Numérique du Campus Ouvert Rhône Alpes) a choisi une stratégie “meilleurs composants” : des briques173 d’éditeurs ou libres sont intégrées dans la solution KSup174/KPortal175 de la société Kosmos ;
Montecristo déploie et adapte le produit anglo-saxon Campus Pipeline de la société SCT Sunguard, associé à BlackBoard.

Les quatre projets ont déployé leur solution au sein d’établissements ayant participé à la démarche.

Pour le ministère, ces campus numériques spécifiques devraient constituer un levier pour la transformation de l’université.

3.1.2. Projet “Encora”

Le Projet “Encora” sous la forme du portail de l’université de Lyon est un seul ENT regroupant tous les établissements supérieurs de Rhône-Alpes, mais également propres à chaque établissement. Ainsi, ce projet est à l’origine plus directement de l’ENT de LYON II, mais aussi de quatre autres établissements de Lyon : l’Université Claude

Bernard Lyon 1, l’Université Jean Moulin Lyon 3, l’Ecole Centrale de Lyon, l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines. Ce projet a été construit par les établissements de Lyon dans le cadre des projets Campus Numériques et Université Numériques en Région (UNR) lancés par le Ministère de l’Éducation Nationale en 2002 et en 2003, en lien avec le bureau virtuel mis en place par la région Rhône-Alpes.

172 Les deux principales plates-formes d’infrastructure applicative du marché.
173 Techniquement l’ENT repose sur un socle représentant le fondement du système, auquel est greffé des services, appelés “briques”.
174 SOLUTION POUR L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
175 SYSTEME DE COMMUNICATION INTEGRE

A l’origine, la région Rhône-Alpes avait souhaité mieux profiter des potentialités (présentes et à venir) proposées par les TICs, afin de répondre aux besoins de formation initiale et continue dans un contexte international et de mobilité. En découle d’une part une volonté de rendre accessible un environnement numérique de qualité, à tous les étudiants et personnels des établissements rhône-alpins. De nouveaux services intégrant l’existant doivent être installés par la suite tout en y sensibilisant et formant les personnels des établissements. D’autre part, il s’agit de renforcer la coopération entre les établissements sur le plan de leur fonctionnement et du service aux usagers.176

3.1.3. ENT de Lyon II

Dès 1997, les étudiants qui voulaient pouvaient accéder librement à internet et posséder une adresse électronique Lyon II. En 2003, cette démarche a été généralisée à tous via la mise en place du bureau virtuel. Depuis septembre 2004, un environnement numérique de travail (ENT) a été mis à disposition pour de l’ensemble de la communauté universitaire.177

Comme son nom l’indique l’acronyme ENT désigne un environnement numérique de travail. Certains utilisent le “e” de ENT pour “environnement” ou “espace”.

Site institutionnel de Lyon II
Figure 13 : Site institutionnel de Lyon II

176 Partie inspirer de deux sources: http://www.universite-lyon.fr/82143187/0/fiche pagelibre/
http://www.educnet.education.fr/superieur/fiches/encora.htm
177 Guide de l’ENT 2006/2007 Université Lyon II

Toutefois, il faut bien distinguer la définition qu’en fait le ministère et celle de l’université Lyon II. En effet, pour le ministère, l’ENT et le bureau virtuel sont synonymes, tandis qu’à Lyon II on fait la différence. Dans notre cas l’ENT désigne l’ensemble des sites et de leurs fonctionnalités, pour ainsi dire un « point d’entrée pour accéder au système d’information de l’établissement » dont fait partie le bureau virtuel. Ce dernier n’est alors qu’une partie de l’ENT. L’environnement numérique de Lyon II concerne également le système de scantomail qui permet de scanner des documents en bibliothèque et de les envoyer sur sa boite mail du bureau virtuel, mais aussi la carte cumul faisant office à la fois de carte d’étudiant, de carte de paiement pour certaines photocopieuses et pour les repas des restaurants universitaires.

Intranet de Lyon II
Figure 14 : Intranet de Lyon II

C’est un environnement personnel qui s’adresse aux personnels administratifs, aux professeurs et aux étudiants de l’université. Ces derniers peuvent aussi bien être sur place ou à distance, être en formation initiale ou continue, être de nationalité et de culture très diverses, avoir des besoins spécifiques (handicapés, sportifs de haut niveau, …).

Intranet de Lyon II (Webetu)
Figure 15 : Intranet de Lyon II (Webetu)

Pour y accéder un seul identifiant et un mot de passe sont nécessaires. Ces derniers sont communiqués à chaque personne lors de sa rentrée dans l’université. Une authentification donne accès à l’ENT de Lyon II.

L’ENT de Lyon II contient 3 portails (institutionnel, personnel et étudiant) et les sites internet des facultés.

La gestion de l’ENT au sein de l’université Lyon II est effectuée par le Sentier (Service des nouvelles technologies de l’information pour l’enseignement et la recherche), dont le directeur est Alexandre Bonucci, vice-président chargé du système d’information et des TICE de Lyon II.

L’organisation du Sentier est constituée en pôles :

Pôle logistique : Cédric Michel
Pôle audio-visuel : Philippe Fricaud Pôle web-tice : Nicolas Truchaud Pôle recherche : Azzedine Zerrel
S’ajoute le service administratif et financier : Colette Levadoux

3.1.4. Le Webetu de Lyon II

Barre d'outils du Webetu
Figure 16 : Barre d’outils du Webetu

Née en 2001, le Webetu s’agence autour de dix outils classables en cinq familles de services.

La diffusion d’informations : par la page d’accueil du Webetu permettant la diffusion d’informations tel que des offres de stages, mais aussi l’annuaire et la WebTV.

La communication : avec le bureau virtuel doté de fonctionnalités pour le travail personnel et collaboratif.

La documentation : avec l’Encyclopædia Universalis en ligne, le traducteur multilingue Collins Lexibase, les thèses en ligne, le catalogue des bibliothèques et les ressources en ligne.

Les services administratifs : avec la mise à la disposition via « ma scolarité » des contrats pédagogiques, des relevés de notes et des certificats de scolarité.

Les services pédagogiques sont représentés essentiellement par la plateforme, comme outil de formation en ligne. Mais en font également partie les autres services tels que la mise à disposition et gestion des ressources pédagogiques; ainsi qu’un accès unifiée à des outils Internet standard de communication (messagerie, ftp, forum, chat).

A l’usage, on peut différencier les outils en deux groupes :
les outils principaux dont l’utilisation est en général quotidienne;
les autres dont l’emploi est moins courant.

Le Webetu de Lyon II n’est pas le premier ni le seul espace de travail, mais il est précurseur dans le domaine spécifique universitaire.

A présent nous pouvons situer le BV dans son contexte, de la vision nationale des ENT à leur implémentation locale au sein de Lyon II.

Lire le mémoire complet ==> (Les TICs et l’enseignement : le cas du bureau virtuel de l’université Lyon II)
Mémoire de fin d’études
Université Lyon II : Institut de la communication