Communication dans le marché de l’ostéopathie : Bouche à oreilles

By 30 June 2013

3.2.3 Communication

La meilleure communication dans le domaine qu’est l’ostéopathie reste le « bouche à oreilles ». Cela n’exclut pas que, au démarrage de votre activité, vous fassiez en sorte que la population ait connaissance de votre existence. Vous pourrez alors faire au mieux pour que la population ait connaissance de votre efficacité.

La communication est donc l’ensemble des actions que vous allez mettre en œuvre pour vous faire connaître de votre environnement lors de votre installation. L’environnement d’un cabinet d’ostéopathie est représenté par les professions médicales et paramédicales, ainsi que toutes les personnes susceptibles de vous consulter. Il existe des règles très précises quant à la communication possible pour les professions médicales et paramédicales telles que l’interdiction de faire une quelconque publicité (sauf annonces dans la presse en cas de création, reprise ou changement d’adresse), la dimension et le contenu de la plaque professionnelle ou encore la distribution de cartes de visite. L’ostéopathie n’étant pas une profession réglementée, il n’existe aucune restriction concernant la communication, autres que celles établies par les différents syndicats ; chacun est donc libre de se faire connaître du grand public de la façon qui lui semblera la plus juste déontologiquement.

3.2.3.1 Restrictions (règles régissant la communication du monde médical et paramédical)

3.2.3.1.1 Publicité

– Une certaine bienveillance est accordée à certaines professions pour les locaux sous forme de « boutiques ». Toutefois, les enseignes lumineuses sont formellement interdites.
– en cas de reprise de clientèle, un courrier peut être adressé aux patients du fichier de l’année précédente, leur annonçant le changement de professionnel. Cette lettre ne doit pas comporter de précisions sur les capacités professionnelles du nouveau titulaire du cabinet.
– lors de la création ou la reprise d’un cabinet d’ostéopathie ou d’un changement d’adresse, il est autorisé de passer deux annonces dans la presse locale (une le mois de l’installation, une autre le mois suivant). Ces insertions doivent être de format raisonnable.

3.2.3.1.2 Plaque et imprimés professionnels

– la plaque professionnelle ne doit pas dépasser 25 cm X 30 cm de dimension, elle doit comporter :
– nom et prénom.
– Situation vis-à-vis de l’assurance maladie (conventionné ou non).
– Titres et qualifications reconnus.
– Jours et heures d’ouverture.
– les imprimés professionnels (cartes de visite, papier en-tête) doivent contenir les mêmes informations que la plaque professionnelle.

Les cartes de visites ne doivent pas être laissées en libre distribution chez les commerçant avoisinants.

3.2.3.1.3 Annuaires

Possibilité d’une mention sobre dans :
– les pages jaunes et blanches des annuaires,
– les annuaires de poche départementaux,
– les annuaires publiés par les municipalités.

3.2.3.2 Comment vous faire connaître des thérapeutes ?

L’étude de marché (cf. 1.1.2.3) vous a permis, entre autre, de vérifier que votre implantation n’allait pas entraîner un sureffectif d’ostéopathes par rapport à la densité de population de la région choisie. Il est maintenant essentiel de vous présenter à vos confrères ostéopathes en priorité, puis au monde médical et paramédical, ceci dans un souci non seulement de communication, mais également de courtoisie. Car, dans l’intérêt des patients, tout doit concourir à une complémentarité entre les intervenants qu’ils choisissent pour améliorer leur état de santé.

3.2.3.2.1 Présentation initiale

Il est possible d’informer les autres thérapeutes de votre présence par lettre ; cependant le meilleur moyen reste de les rencontrer directement : ils accorderont plus d’attention à votre visite qu’à un simple courrier, qu’ils se contenteront peut-être de parcourir.

Cette démarche demande du temps et de l’organisation : il s’agit de répertorier l’ensemble des thérapeutes auxquels l’ostéopathie vous parait apporter un complément, dans un périmètre défini, puis de les contacter par téléphone afin de vous présenter brièvement et de leur exprimer votre désir de les rencontrer. Ils pourront ainsi prévoir un créneau horaire à vous consacrer, pendant lequel vous aurez le temps de vous présenter et d’expliquer votre façon de travailler, mais aussi de mieux connaître votre environnement médical. Il est alors possible de leur proposer de venir vous consulter (gratuitement) pour mieux comprendre votre travail.

N’hésitez pas à utiliser une méthode de type « cascade », c’est-à-dire de vous présenter de la part d’un thérapeute qui vous connaît déjà, vous apprécie et vous a envoyé un ou plusieurs patients. Il est toujours plus intéressant d’être introduit dans un milieu ou auprès d’une personne plutôt que d’arriver de « nulle part ». Dans cette logique, veillez à éviter toute compromission, soyez introduit par des thérapeutes « sains » qui recherchent le bien de leurs patients plutôt que d’étoffer leur cabinet d’ostéopathie en échange.

Votre présentation doit être humble, ayez conscience que votre diplôme n’est qu’une permission d’exercer mais que votre capacité à soigner se développe en fonction de votre expérience et avec l’aide des médecins et autres thérapeutes environnants.

3.2.3.2.2 Présentation au fil de votre activité

Il est normal que certains thérapeutes n’aient pas été contactés lors de votre première démarche de prise de contact. Cette lacune pourra être comblée par des lettres aux médecins traitants des patients que vous recevrez : vous les informerez que vous avez des patients en commun et que vous seriez heureux de recevoir toutes recommandations, suggestions, conseils qu’ils jugeraient opportuns de vous donner. Ainsi, vous instaurerez un climat de respect mutuel, qui vous permettra peut être d’installer un dialogue.

3.2.3.3 Comment vous faire connaître des patients ?

Vous ne pouvez vous contenter des autres (thérapeutes, commerçants, amis) pour parler de vous ; il est indispensable d’aller à la rencontre des gens sans rentrer dans un système de colportage. Pour cela, vous pouvez profiter d’évènements en tout genre, qui regroupent des gens et auxquels vous pouvez participer de façon à vous présenter.

3.2.3.3.1 Evènements sportifs

Dans toute ville ou village il existe plusieurs clubs sportifs désireux de faire appel à vos services gratuitement. Vous trouverez en eux un tremplin non seulement pour vous faire connaître, mais aussi pour acquérir de l’expérience. Il vous suffit d’aller vous présenter aux entraîneurs qui se feront un plaisir de vous accueillir au sein de leur club

3.2.3.3.2 Conférences

Tenez vous au courant de tout évènement associatif, animation, spectacle proposés par la région dans laquelle vous êtes installé. Sélectionnez ceux qui ne vous semblent pas en contradiction avec votre domaine d’action ou vos convictions ; il est, là aussi, important d’éviter toute compromission.

N’hésitez pas, si vous vous en sentez capable, de vous placer en intervenant lors d’une conférence, voire de proposer une réunion d’information sur votre profession. En effet, l’ostéopathie reste mal connue du grand public, parfois même inconnue de certaines personnes et il règne encore en France une certaine confusion quant à la définition même de l’ostéopathie et ses indications, notamment dans la distinction entre kinésithérapie et ostéopathie.

Lire le mémoire complet ==> (L’installation des jeunes ostéopathes : théorie et réalité)
Mémoire de fin d’études – Diplôme en ostéopathie
ISO Institut Supérieur d’Ostéopathie – Aix-en-Provence