Réduction des coûts et externalisation de la fonction logistique

By 2 May 2013

Amélioration de la marge grâce à la fonction – Partie C :

Les pressions sur le marché ont poussé les laboratoires pharmaceutiques à se focaliser sur la supply chain (ensemble de procédures et logiciels dont le but est de gérer d’une manière optimale les flux d’informations et physiques entre les différents pôles dans une entreprise) comme un outil stratégique137. Le lancement de nouveaux médicaments éthiques était la raison principale pour cette pression exercée sur les laboratoires. Dans le même temps l’apparition de certains génériques très compétitifs sur le marché génère une réduction des prix des médicaments éthiques et cela entraîne plus de pression sur les producteurs pharmaceutiques. A cette situation nous pouvons ajouter également que dans les années suivantes, le nombre de brevets déposés dans le domaine se réduit et par conséquent les laboratoires pharmaceutiques entreprennent des fusions afin de réduire les coûts, faire progresser leurs recherches et développement et atteindre l’efficacité et économie d’échelle (en 2001 Johnson&Johnson achète Alza, en 2002 Pfizer acquiert Pharmacia, en 2006 Bayer Consumer Care achète Roche Consumer Care afin de rendre l’éventail de ses produits dans l’automédication plus riche)138.

Mais la consolidation était critique pour cette industrie car elle devait maîtriser les coûts qui devenaient de plus en plus élevés et développer des nouveaux produits sur le marché. Plus les compagnies pharmaceutiques se retournent vers la globalisation, plus elles doivent travailler également sur l’amélioration de la gestion de ses flux physiques qui devient de plus en plus complexe.

Voilà comment plusieurs laboratoires pharmaceutiques se sont retournés de plus en plus vers les prestataires de services logistiques afin de pouvoir gérer la complexité de leur supply chain.

1. Réduction des coûts et externalisation de la fonction logistique

Plusieurs prestataires de services logistiques ont les compétences pour atteindre une efficacité au niveau de la supply chain à niveau national et international. Les compagnies pharmaceutiques recherchent des services tels que l’entreposage, le transport et la visibilité de leurs produits lors de la livraison auprès des clients. Elles recherchent également des services logistiques qui peuvent ajouter de la valeur tel que pre-wholesaling (consolidation et préparation des produits pour la livraison auprès des grossistes répartiteurs), co-packaging139.

Nous pouvons trouver beaucoup de motivations rationnelles à cette tendance de l’évolution actuelle 140:
• « Face à la difficulté de bien mesurer les coûts logistiques, l’externalisation peut être un moyen simple de les connaître de façon certaine et de les suivre au fil des années »141.
• Plusieurs laboratoires préfèrent se centrer sur leur cœur de métier et investir dans une fonction comme la logistique. Elles payent des sous-traitants pour des services de stockage ainsi que de trasport. Donc l’externalisation est un moyen de transformer des charges fixes en charges variables.
• En externalisant la fonction logistique, nous pouvons tester un nouveau marché géographique sans investir. L’externalisation du personnel logistique facilite son adaptation aux variations saisonnières et « supprime la gestion d’un personnel différent des autres et qui, en da grève, peut paralyser l’entreprise »142.
• L’ECR (Efficient Customer Response représente un ensemble des démarches organisationnelles et systèmes d’informations dont le but en se basant sur les besoins des clients à optimiser les différents maillons de la chaîne logistique afin d’ajouter de la valeur) et le juste-à-temps ont entraîné les prestataires de service à proposer le cross-docking aux laboratoires, c’est l’allotissement des commandes de médicaments qui arrivent par l’usine. La limite est l’éclatement des palettes pour livrer des surfaces de faibles consommations ou pour des catégories à références de médicaments multiples. Il est possible d’externaliser la préparation des médicaments auprès d’une même entreprise qui pourra préparer des palettes mixtes avec les médicaments.
• Dans le cadre des conventions collectives, il est difficile parfois d’insérer camionneurs et magasiniers dans des modalités qui ne correspondent pas à leurs horaires, ni à leur temps de travail.

Après l’entretien que j’ai réalisé avec M. Olivier Leempoels, je peux citer DHL comme prestataire au niveau de transport du laboratoire Johnson&Johnson, Depolabo au niveau de la prestation de l’entreposage des médicaments.

Chez le laboratoire Mayoler Spindler, M. Christophe Napiot a indiqué comme prestataire de transport la société Norbert Bentressangle et Geodis et comme prestataire spécialisé au niveau de l’entreposage des médicaments Eurodep.

Suite à l’entretien que j’ai réalisé avec M. Deniz Gneren, je peux citer comme prestataire logistique Movianto et Alloga pour Solvay Pharmaceutical.
En ce qui Concerne Novartis, M. Mathias Monvoisin a expliqué que les prestations chez Novartis se réalisent en fonction des régions et actuellement ils viennent de changer.

A part de confier la fonction logistique à un prestataire, il existe également une autre forme d’externalisation : il s’agit de constituer le service logistique d’une entreprise ou plus souvent d’un groupe d’entreprises en une filiale logistique spécialisée. Cette forme d’externalisation permet d’exercer l’activité pour toutes les entreprises du groupe, voire même à l’extérieur et le groupe ne sépare pas d’une organisation satisfaisante, mais la rend plus profitable. De telle manière, elle peut améliorer les moyens de transport en évitant les retours à vide ce qui va permettre de réduire les coûts logistiques et augmenter la marge. Par contre suite à mes recherches et entretiens, je constate que cette deuxième forme de prestation de services logistiques n’est pas autant représentée parmi les laboratoires pharmaceutiques.

Nous pouvons également s’interroger sur l’avenir de l’externalisation. Nous pouvons penser que sa croissance va continuer : une croissance annoncée en Amérique du Nord de 20 à 30% par an, 10 à 15% par an Europe. Des sociétés qui utilisent des prestataires logistiques 82% se déclarent satisfaits de cette solution d’externalisation143. Les coûts logistiques décroisent avec 9% en moyenne. Un autre indicateur de la croissance de ce phénomène d’externalisation d’entreposage et de transport est le grand nombre également de prestataires de ce genre de services.

Aux Etats-Unis les enquêtes sur l’impact de l’externalisation traduisent moins d’enthousiasme. La réduction du personnel logistique impacte les problèmes informatiques d’intégration des systèmes, sur l’incertitude sur la qualité des services des prestataires logistiques offerte aux prix conclus, particulièrement aux Etats-Unis144.

Les laboratoires pharmaceutiques externalisent totalement la fonction du transport145. Relativement 80% des laboratoires pharmaceutiques sous-traitent au moins une partie de leur entreposage. Approximativement 30% des laboratoires font recours à l’externalisation de leur entreposage et pour les autres laboratoires c’est une décision qui dépend du contexte (par exemple si il a déjà un entrepôt propre ou bien si le laboratoire a déjà établi dans le passé des relations avec un dépositaire). Il existe également des cas dans lesquels nous observons un phénomène d’internalisation (30% des entreprises). Les raisons de l’internalisation sont : insuffisance du prestataire, post-fusion, sous-activité. Le pilotage des flux est généralement conservé par les laboratoires – (86%) pilotage des approvisionnements, (81%) gestion des stocks.

Au niveau de la performance, les laboratoires pharmaceutiques indiquent que la disponibilité des produits est la clé du développement du chiffre d’affaires et c’est l’enjeu essentiel146. La préoccupation au niveau de la sécurité est à la deuxième place et touche le respect de la chaîne du froid. Et l’enjeu des coûts est situé au troisième rang, bien qu’il existe plusieurs pistes de réduction des coûts comme par exemple la réduction des stocks, ré-internalisation, rationalisation des schémas logistiques et etc.

Lire le mémoire complet ==> (Identification, contrôle et amélioration de la marge grâce à la fonction logistique dans les laboratoires pharmaceutiques)
Mémoire de fin d’études – Master 2 « Logistique »
Université de Paris 1 « Sorbonne Panthéon »