Pourquoi intégrer Internet dans une stratégie de veille ?

By 7 May 2013

L’impact de l’intégration d’internet dans la stratégie de veille d’une structure internationale – Chapitre 3 :
3.1. Pourquoi intégrer Internet dans une stratégie de veille ?
3.1.1. Au niveau du recueil d’informations

Compte tenu des éléments détaillés en partie 2.2., de la taille de la base de données consultable, des diverses possibilités de communication (chat, forum…)et du World Wide Web, Internet constitue une formidable source d’informations consultables et utilisables dans le cadre d’une stratégie de veille.

Cet atout, non négligeable n’est cependant pas le seul intérêt à l’intégration d’Internet :

** L’interactivité

Les bases de données au sens large du terme ont l’inconvénient d’être peu fréquemment mises à jour. En effet, une information prise dans une base de données est souvent très fiable mais peu récente et de ce fait revêt une faible implication.

Internet quant à lui, connaît une actualisation quasiment constante des informations disponibles (tous les internautes peuvent alimenter cette dernière en continu compte tenu du nombre d’internautes dans le monde et de la diversité des échanges).

Cependant ces informations de sources très variées et difficilement identifiables sont souvent peu sures et nécessitent un important travail de recoupement de la part du veilleur s’il veut s’assurer du bien fondé de l’information qu’il va utiliser.

** Les vitrines »

Internet donne accès à un grand nombre d’informations qui peuvent paraître bénignes mais qui sont en fait très intéressantes : les sites Internet des concurrents ;

Cette vitrine officielle donne souvent plus d’informations qu’elle ne le souhaiterait ; en effet, les sites, une fois décortiqués, permettent de déceler les grandes tendances des entreprises, c’est à dire :

** quels sont les mots les plus souvent utilisés ?,
** quels sont les thèmes récurrents ?,
** Les produits exposés, illustrés par des photos, accompagnés des caractéristiques techniques.

Tous ces éléments dévoilent souvent des informations assez intéressantes sur le discours commercial, la politique interne…

Si l’on souhaite aller plus loin, un simple site commercial peut donner, par exemple, des informations concernant la politique Ressources Humaines de la société, et les pages dédiées aux ressources humaines donnent souvent accès aux offres d’emplois proposées par la structure.

De ces pages emplois nous pouvons non seulement en déduire que la société est en train de recruter et ainsi qu’elle est en phase de montée en charge de son activité, mais aussi en fonction des postes qui sont proposés et des profils recherchés quelles sont les technologies requises et donc les axes de travail de leur production ou R&D…

Il ne faut donc pas minimiser l’importance des sites publics qui sont souvent peu considérés car l’information parue est publique et officielle pourtant ils sont souvent le reflet de l’entreprise, de sa culture et de son état général.

Aucun autre outil n’avait aujourd’hui permis aux veilleurs d’accéder aussi légalement et aisément à autant d’informations…

3.1.2. Au niveau de la diffusion de l’information
Ce nouveau mode de communication change radicalement les rapports de l’individu au temps
Si nous prenons comme référence le schéma « le cycle de l’information » partie

1.1.3. concernant le cycle de l’information, il faut faire apparaître que l’intégration d’Internet raccourcit la notion de temps.

En effet, l’expression du besoin par Mr X ne se fera pas à la même vitesse qu’auparavant (messagerie Internet/ Intranet) et son attente vis à vis du retour d’informations sera elle dans une délai plus court. En effet, L’Internet ayant développé le processus de communication, l’expression des besoins de veille ainsi que la diffusion de l’information s’en retrouvent bouleversées.

Cette notion est à intégrer dans les processus de communication et intervient même dans l’organisation hiérarchique d’une structure.

En effet, grâce aux applications issues de l’Internet, (messagerie notamment) n’importe quel acteur de l’entreprise peut demander au service de veille de répondre à un besoin. Il n’y a ainsi plus de contrôle hiérarchique de la demande, ce qui peut causer des disfonctionnements du système.

Ainsi il est nécessaire de repenser l’organisation en fonction d’Internet (les délégations de pouvoir) afin que la cellule de veille puisse déterminer et organiser le service en fonction des priorités, urgences… Une structure pyramidale (fonctionnement assez répandu) ne peut être conservée sans que des aménagements y soient apportés afin d’optimiser la gestion de l’information (du recueil à la transmission)

Lire le mémoire complet ==> (L’intégration d’Internet en tant qu’outil de veille dans une entreprise internationale)
Mémoire de fin d’études – Spécialisation affaires internationales
Ecole Supérieure de Commerce Marseille Provence