La marge et la logistique dans les laboratoires pharmaceutiques

By 1 May 2013

“…coûts logistiques et ses impacts sur la marge dans les laboratoires pharmaceutiques.
Logistique est un terme général qui inclut plusieurs activités, mais lors de la rédaction de mon travail je vais m’intéresser en particulier à la logistique d’approvisionnement, à la logistique de gestion et à la logistique de distribution.
Dans ce travail, nous allons démontrer que pour augmenter la profitabilité…”

Université de Paris 1 « Sorbonne Panthéon »
Master 2 « Logistique »

Mémoire de fin d’études

Identification, contrôle et amélioration de la marge
grâce à la fonction logistique dans les laboratoires pharmaceutiques

Radostina Kostova

2008

Remerciements
Je tiens tout d’abord à exprimer ma gratitude à mes maîtres de mémoire Madame Cécilie Lavalade, Responsable de développement des nouveaux produits chez Glaxo-Smith Kline et Monsieur Patrice Vol, professeur associé à l’Université de Paris 1 Sorbonne Panthéon qui premièrement ont répondu favorablement à ma demande de me gérer lors de la rédaction de ce mémoire, pour leurs écoutes et qui m’ont apporté de ses conseils avisés.

Je remercie également à tous les professionnels qui m’ont reçu dans le cadre de ce mémoire afin que je puisse le rendre avec plus d’amples informations :
• Monsieur Christophe Napiot, Responsable Gestion de la Demande & Planification chez Mayoly Spindler
• Monsieur Olivier Leempoels, Directeur Logistique chez Johnson&Johnson Pharmaceutical
• Monsieur Mathias Monvoisin, Demand and Supply Manager Region Asia-Pacific chez Novartis Singapore Pharmaceutical
• Monsieur Deniz Guneren, chez Solvay Pharmaceutical
• Monsieur Julien Larivière, Responsable transport et systèmes d’information, Sanofi- Aventis

Je remercie à mes parents Madame Lidia Kostova et Monsieur Ognian Kostov qui m’ont la possibilité d’étudier ce que j’aime.

Introduction :

La santé est un bien supérieur et le médicament n’est pas un produit comme les autres.

Si un pharmacien ou un hôpital ne dispose pas d’un médicament indispensable pour leurs patients, ils le commandent et le reçoivent en quelques heures. C’est un geste quotidien pour eux. Mais derrière ce geste se cache toute une chaîne logistique très complexe que les laboratoires pharmaceutiques doivent gérer.

Cette chaîne logistique est censée répondre d’une manière éthique aux besoins des patients et en même temps elle doit respecter des contraintes de coûts et réglementaires de plus en plus fortes que les producteurs des médicaments rencontrent afin d’être compétitifs sur le marché et augmenter leur marge.

La fonction logistique est une fonction considérée comme stratégique pour chaque entreprise et joue un rôle essentiel dans la satisfaction de ses clients et par la suite de son succès. En prenant en compte la spécificité des produits, dans un laboratoire pharmaceutique elle est considérée comme un point encore plus stratégique.

Ainsi il me semble particulièrement intéressant d’analyser les coûts logistiques et ses impacts sur la marge dans les laboratoires pharmaceutiques.

Logistique est un terme général qui inclut plusieurs activités, mais lors de la rédaction de mon travail je vais m’intéresser en particulier à la logistique d’approvisionnement, à la logistique de gestion et à la logistique de distribution.

Dans ce travail, nous allons démontrer que pour augmenter la profitabilité d’un laboratoire pharmaceutique, la diminution des coûts logistiques est le motif principal. Ainsi dans ce contexte il me semble intéressant après avoir présenté le panorama du secteur pharmaceutique, d’identifier les coûts logistiques dans les soldes intermédiaires de gestion et leur impact sur la marge.

Pour compléter cette analyse, grâce aux entretiens que j’ai réalisés avec des professionnels, je me suis interrogée sur les solutions permettant de réduire les coûts logistiques.

Partie A : Panorama du secteur pharmaceutique en France

Afin de mieux développer le sujet et la problématique traitée lors de ce travail en profondeur, il me semble premièrement très essentiel de définir un panorama du secteur pharmaceutique avant d’expliquer la terminologie complexe utilisée lors de ce mémoire. Cette première partie sera consacrée à une analyse de la situation actuelle de ce secteur avec ses principales caractéristiques en France, avant de décrire plus en détail les perspectives d’évolution.

1. Les indicateurs économiques et financiers du secteur pharmaceutique

L’un des secteurs les plus profitables et dynamiques de l’industrie française, le secteur pharmaceutique s’est remarqué avec une hausse des ventes réalisées en médicaments de 8,6% par an en moyenne lors de la période 2000 – 20051. C’est un phénomène qui est dû à l’augmentation des exportations de 12% par an lors de la période déjà mentionnée ci-dessus, contre + 6,7 % pour les ventes en France.

Avec un taux de marge nette de 4,3% en 2005 (en légère diminution par rapport à 2003), la rentabilité nette dégagée après impôt de ce secteur en France est l’une des plus élevées, mais elle est inférieure à la rentabilité dégagée par des laboratoires implantés aux Etats-Unis, au Royaume Unis et au Japon2.

1 « Le secteur pharmaceutique en France et ses perspectives », « Les Echos » 2007, collection : Panorama stratégique des Grands Secteurs, publication : Paris Eurostaf, p. 91
2 « Le secteur pharmaceutique en France et ses perspectives », « Les Echos » 2007, collection : Panorama stratégique des Grands Secteurs, publication : Paris Eurostaf, p. 94

En termes d’excédent commercial, la pharmacie est située à la cinquième place des secteurs industriels3. En 2005 les exportations de ces produits sont évaluées à 5,4% des exportations totales en France. Donc, la contribution de ce secteur à la balance commerciale est significative.

Sur la période (1980-2003), nous observons une augmentation de son effectif de plus de 25 000 personnes, en particulier entre 2000 et 2003 avec 4% malgré des restructurations internes au sein des laboratoires pharmaceutiques tels que GSK, Aventis, Merck KgaA (fermetures de sites de production et centres de recherche et développement)4. Mais nous constatons que le ralentissement de la croissance du marché pharmaceutique en France entre 2006 et 2008, l’impact de ces restructurations ci-dessus mentionnées ainsi que des changements au niveau de l’organisation des réseaux de visiteurs médicaux « liés à l’avenant à la Charte de la visite médicale et à l’arrêt de la promotion des produits déremboursés et de ceux tombant dans le domaines public »5 engendre une diminution de l’effectif dans ce secteur. Donc la tendance s’inverse en France à partir de 2004 dans l’industrie pharmaceutique qui a été générateur de postes d’emplois.

5« Le secteur pharmaceutique en France et ses perspectives », « Les Echos » 2007, collection : Panorama stratégique des Grands Secteurs, publication : Paris Eurostaf, p. 97

Introduction
Partie A : Panorama du secteur pharmaceutique
1. Les indicateurs économiques et financiers du secteur pharmaceutique
2. Laboratoires pharmaceutiques en France
3. Analyse concurrentielle du secteur pharmaceutique
3.1. Barrières à l’entrée
3.2. Forte concurrence interne au niveau des classes thérapeutiques
3.3. Pouvoir de négociation des fournisseurs et des « clients »
3.4. Les contraintes des segments de marché générique et de marché des OTC (Over the counter ou les produits d’automédication)
4. Régulation économique du marché
4.1. Problématique des autorités de santé
4.2. Plans de régulation
4.3. Baisse des prix début 2006
4.4. Raisons pour lesquelles les pouvoirs publics visent les groupes pharmaceutiques
5. Modalités de fixation des prix
6. Prévisions des ventes à l’horizon de 2010
6. Orientations stratégiques des groupes pharmaceutiques
6.1. Surmonter les chocs
6.2. Choix entre diversification et spécialisation
6.3. Gestion du cycle de vie des produits
6.4. Les stratégies de distribution
6.5. Les stratégies de restructuration de la production
Partie B: Qu’entend-on par marge et logistique?
1. Logistique du secteur pharmaceutique
1.1. Définition de la fonction logistique
1.2. Les modèles d’organisation des laboratoires pharmaceutiques
1.3. La logistique de distribution des laboratoires pharmaceutiques repose sur trois grands modèles
1.4. Les prestataires logistiques dans l’industrie pharmaceutique
2. Marge
1.1. Structure et interprétation des soldes intermédiaires de gestion (SIG)
2.2. Le rôle et les types du stock, définition des coûts logistiques totaux
2.3. La place des coûts logistiques dans les SIG et leur impact sur la marge
Partie C: Amélioration de la marge grâce a la fonction logistique
1. Réduction des coûts et externalisation de la fonction logistique
2. Cross – docking
3. Warehouse management systems (WMS)
4. Transport management system (TMS)
4. La méthode couramment appelée « Quantité économique de commande » (EOQ, economic order quantity) – une méthode de gestion opérationnelle des stocks
5. Méthode ABC et Lean
6. D’autres initiatives
Conclusion

Sommaire :

  1. Laboratoires pharmaceutiques en France
  2. Analyse concurrentielle du secteur pharmaceutique français
  3. Régulation économique du marché pharmaceutique français
  4. Prévisions des ventes – le marché pharmaceutique en France
  5. Orientations stratégiques des groupes pharmaceutiques en France
  6. Les stratégies de distribution des médicaments en France
  7. Les modèles d’organisation des laboratoires pharmaceutiques
  8. La logistique de distribution des laboratoires pharmaceutiques
  9. Prestataires logistiques dans l’industrie pharmaceutique en France
  10. Structure et interprétation des soldes intermédiaires de gestion
  11. Le rôle et les types du stock dans la production et le marketing
  12. Les coûts logistiques totaux : la définition
  13. Place des coûts logistiques dans les SIG et leur impact sur la marge
  14. Réduction des coûts et externalisation de la fonction logistique
  15. Cross – docking et Warehouse management systems WMS
  16. Transport management system TMS et Chaîne logistique
  17. Méthode ABC et Lean – l’analyser la performance des processus